Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Sealar nouveau délégataire de l’aéroport de Poitiers-Biard

22/10/2019 | Ce vendredi 18 octobre le syndicat mixte de l'aéroport de Poitiers-Biard a choisi son délégataire. Sealar sera aux commandes du site pendant douze années.

1

Ce vendredi 18 octobre le comité syndical du syndicat mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard s’est réuni pour choisir un nouveau délégataire pour la gestion et l’exploitation de l’aéroport de Poitiers-Biard. Parmi les trois candidatures, c’est la société Sealar qui est constituée par le groupement INSFO, CCI Marseille Provence Infrastructures et TPFi qui l’emporte. Un groupement qui contrôle  les aéroports de Brest, Morlaix, Quimper : il est également actionnaire de l’aéroport de Marseille. La délégation de service public commencera au 1er janvier 2020 et durera douze ans. Ce vendredi, les statuts du syndicat mixte ont également été revus depuis la sortie au 31 décembre 2018 de la CCI de la Vienne.

C’est la fin d’un long travail pour Bruno Belin, président du Syndicat mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard (SMAPB) et président du département de la Vienne. Un soulagement d’une certaine manière sur ce dossier qui a connu quelques rebondissements. « Après cette réunion du comité syndical et surtout après des mois et semaines de travail, je pense au personnel de l’aéroport : les 101 salariés qui travaillent sur ce site. Nous avions évidemment une obligation de résultat pour arriver à ce qu’il y ait une continuité de service et de l’offre ».

Le comité syndical a choisi Sealar parmi les trois candidatures. (Les deux autres étaient  d’Armys et Edeis Concessions). Vinci Airports, le précédent délégataire avait renoncé à déposer  une offre. « Ce candidat s’est nettement détaché », précise Bruno Belin. C’est donc le groupement INgénierie Service Force Ouest, une émanation de la CCI de Brest (INSFO), la CCI de Marseille Provence, et TPFi, une entreprise spécialisée dans le bâtiment, l’énergie, les infrastructures de transport et l’eau (Portugal), basée à Marseille, qui a fait l'unanimité. Pertinence, cohérence, efficacité, qualité, responsabilité, environnement, coût, efficacité d’organisation ont été analysés au peigne fin par le syndicat. Celui qui répondait au mieux était donc Sealar. « Ce n’est pas n’importe qui. Ils ont déjà de l’expérience », commente Bruno Belin. Il est vrai que ce groupement gère trois aéroports en Bretagne (Brest, Quimper, Morlaix) et est actionnaire de celui de Marseille. Une expérience rassurante pour répondre aux ambitions de l’aéroport de Poitiers-Biard.

Ambition

Le syndicat mixte affiche des objectifs clairs pour l’aéroport. « Il y a une volonté d’inscrire dans le développement de l’aéroport une partie tourisme, mais aussi de maintenir une qualité de l’équipement. Un aéroport H24 qui a la possibilité de recevoir des vols de déroutement en permanence et des vols sanitaires », précise le président du syndicat mixte. Il faudra aussi maintenir et favoriser le développement de la liaison aérienne régulière vers Lyon. De nombreuses entreprises locales utilisent ces vols proposés pour rallier l’est de la France. L’aéroport doit poursuivre une stratégie de diversification des destinations et du portefeuille de compagnies.

Sachant qu’il va falloir également investir sans provoquer trop d’impact sur le budget global de l’aéroport. La remise en état de la piste est devenue aujourd’hui incontournable. Un investissement de l’ordre de 3,5 à 4 millions d’euros. « Il est inclus dans le projet et coûtera moins de 12 euros par passager, assure Bruno Belin. A terme, l’équipement doit répondre à un objectif de qualité de service. » L’aérogare va devoir subir quelques aménagements. Il faudra sans doute réadapter l’aérogare avec le Brexit, mais pas seulement. L’espace aux passagers devrait être plus important et plus accueillant. Un investissement d’un million d’euros est prévu pour ce réaménagement et Sealar devrait en prendre en charge le quart. 

Plus de passagers donc plus de liaisons

Un développement de l’aéroport, cela passe également par l’augmentation du trafic. L’ambition est de passer de 122 504 passagers à 189 800 passagers avec le transit en 2031 et d’ici la fin de la délégation de service public. « Il y a une réflexion de développement sur les lignes de tourisme. Nous ne pourrons avoir un nombre de passagers croissant sans qu’il y ait un certain nombre de lignes en face », remarque Bruno Belin. On ne sait pour le moment à quelles compagnies fera appel le nouveau délégataire de l’aéroport de Poitiers-Biard. Une conférence de presse devrait se dérouler au début du mois de novembre pour en savoir plus et connaître les nouvelles destinations. Même si quelques unes ont filtré dans la presse locale, chez nos confrères de la Nouvelle-République et de Centre-Presse qui affirment que Poitiers sera reliée à Marseille, Milan, Bruxelles et Madrid, en plus de Londres et Lyon. 

La délégation de service public pour Sealar est prévue sur 12 ans. Une durée qui peut faire peur. Mais Bruno Belin l’explique ainsi. « Le temps de l’entreprise est forcément un temps long ». C’est aussi une manière de vouloir mettre en place des relations commerciales stables et de long terme avec les compagnies aériennes. Et bien sûr pour que la participation aux travaux ne se fassent pas trop ressentir sur le prix des billets des passagers. Au bout de six ans, à mi-mandature donc, un rendez-vous est prévu. Une comparaison entre le prévisionnel et ce qui a été réalisé jusqu’alors. S’il est constaté un écart négatif de plus de 25%, sur les 892 000 passagers prévus, le concédant procédera, après un préavis de six mois, à la résiliation unilatérale du contrat. Ce qui ferait un nombre de passagers moyens de 111 500 passagers soit moins qu'actuellement. Un suivi régulier sera assuré avec une présentation du rapport d’activité chaque année devant le département de la Vienne et la communauté urbaine de Grand Poitiers.      

Le syndicat mixte de l'aéroport de Poitiers-Biard est composé de 17 délégués issus du département de la Vienne et de la communauté urbaine de Grand PoitiersUn aéroport utile ?

« Je crois qu’il y a une volonté de reconnaître l’utilité de cet aéroport pour Poitiers, Grand Poitiers et le département de la Vienne. Quand on a une ambition, on se donne les moyens de la réaliser. Le département vient de le dire en s’engageant dans les 2/3 pour la pérennité de l’aéroport de Poitiers. Nous avons la volonté politique et la capacité de le faire. Nous assumons ce choix politique pour ce territoire ». Cela signifie que le département de la Vienne remplace la participation de la CCI qui s’est retirée du syndicat mixte au 31 décembre 2018. Le budget global de l’aéroport a légèrement diminué, dépassant alors les 2 millions d’euros contre 2,2 millions jusqu'à présent. La participation du département est de 65% soit environ 1,3 millions d’euros (elle était jusqu’alors de 760 000 euros) et celle de la communauté urbaine de 760 000 euros (un montant qui reste inchangé). Ce sont donc 17 délégués désignés par les membres adhérents qui composent ce syndicat mixte. 11 pour le département de la Vienne et 6 pour la communauté urbaine de Grand Poitiers. « Je félicite ce dialogue que nous avons entre les deux membres du syndicat mixte, indique Anne Gérard, vice-présidente aux Transports de la communauté urbaine de Grand Poitiers. Nous avions une vision partagée pour maintenir l’aéroport, même si il y avait parfois des considérations différentes. Nous nous sommes accordés, c’est une bonne nouvelle pour le territoire. » Effectivement la communauté urbaine se désengage et ne participe plus au financement des lignes aériennes à vocation touristique. 

« C’est vraiment une nouvelle page qui s’écrit pour cet aéroport qui est indispensable à la vie du département et dont l’utilité est démontrée », conclut Bruno Belin. Il le promet, d’ici peu, les habitants de Vienne sauront où ils pourront voyager. Au niveau économique, le rôle de l’aéroport de Poitiers demeure important. Selon un rapport commandé par le département, l’impact des lignes touristiques en import rapporterait 12 millions d’euros au territoire.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8678
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !