18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | "Signé Aquitaine", marque de belles perspectives pour les IAA d'Aquitaine

25/06/2015 | Il y a un an, se créait la marque collective « Signé Aquitaine », à destination des entreprises alimentaires régionales. Un anniversaire comme une occasion de faire le point.

Table ronde lors de l'AG de l'ARDIA sur le thème de la marque collective ''Signé Aquitaine'', en présence de transformateurs et de metteurs en marché

C'est l'ARDIA, Association Régionale pour le Développement des Industries Alimentaires d'Aquitaine qui est à l'initiative de la marque collective « Signé Aquitaine ». Objectif affirmé : valoriser et promouvoir les savoir-faire des PME agroalimentaires du territoire en partenariat étroit avec les distributeurs. Une démarche qui a séduit au sein des adhérents de l'association puisqu'un an après son lancement celle-ci fédère 110 entreprises agroalimentaires et 5 partenaires enseignes. A l'occasion de l'Assemblée générale de l'ARDIA, experts, entrepreneurs et distributeurs, se sont retrouvés pour une table ronde afin d'évoquer les conditions de réussite des marques territoriales en général et de « Signé Aquitaine » en particulier.

« Signé Aquitaine », en tant que marque n'est pas, comme le serait un label, soumise à un cahier des charges contrôlés par un organisme indépendant. Cependant, pour les entreprises qui ont choisi de présenter leurs produits sous cette bannière, celle-ci, est « porteuse de valeurs territoriales et sociétales fortes », assure Laurent Dulau, Président de l'ARDIA. Les produits sont fabriqués par des entreprises membres de l'ARDIA, donc implantées, emplois compris, en Aquitaine. C'est d'ailleurs l'idée forte des logos et slogans de la marque : « Nos entreprises, vos emplois » ou encore « un achat bon pour vous, bon pour l'emploi ».

Théâtralisation de l'espace commercialUn message qui vise les consommateurs des grandes et moyennes surfaces, à travers l'organisation d'événements en magasins. La bannière, et les produits qu'elles portent y sont mis en avant par une théâtralisation de l'espace commercial, par le biais d'affiches, de kakémonos, têtes de gondoles ou autres habillages des rayons frais aux couleurs de la marque. Car en effet, en dehors de ces opérations en magasin, ne cherchez pas le logo de la marque sur les produits eux-mêmes, le choix a été fait, pour l'heure en tous cas, de ne pas le faire apparaître. Pour autant le témoignage de Benjamin Darres, Responsable Commerce pour Auchan Toulouse, lors de la table ronde, pourrait à terme plaider pour une évolution de cette stratégie. « Nous avons mené une opération en 2 phases. Une première en PLV (Publicité sur le lieu de vente via des tracts ou autre encart de communication) et une seconde avec PLV et 100 % des produits stickés. La deuxième fois nous avons doublé le chiffre d'affaires pour une surface de vente équivalente. » « Il faut dire confirme-t-il, une marque comme « Signé Aquitaine » permet de savoir rapidement d'où viennent les produits, ça leur donne une identité. C'est que les clients demandent. »

Profusion des marques territoriales En d'autres termes, la marque atteint bel et bien son objectif d'être au croisement des intérêts à la fois des entreprises, des metteurs en marchés et des consommateurs. Un triple bénéfice bien compris par les acteurs de la grande et moyenne distribution dès cette première année de lancement de la marque. En effet, au cours de l'année 2014, 56 entreprises ont pu bénéficier d'opérations commerciales dans 77 magasins des enseignes Auchan et Simply Market, à travers la France. Une dynamique commerciale qui dont il est prévu qu'elle se renforce au cours de l'année 2015, auprès d'autres grandes enseignes, telles que Casino, dès cet été ou encore Leclerc via des contatcs établis avec sa centrale d'achat SCASO.
Une première année au total de bon augure donc pour Signé Aquitaine. Pour autant, des facteurs de risques restent identifiés. La profusion des marques territoriales et des labels divers et variés, présente le risque de noyer le consommateur et brouillé le message initial. Si certaines de ces marques, telles que « Fabriqué en Bretagne », connaissent un franc succès depuis plus de 30 ans, d'autres meurent en quelques années à peine, rappelle, Camille Chamard Directeur de l'IAE Pau Bayonne. En Aquitaine notamment, existe une autre bannière pouvant a priori paraître concurrente, celle développé par l'AAPrA « Sud Ouest France », même si en pratique les conditions d'adhésion diffèrent... En outre, les présidents des deux structures assurent avoir travaillé "main dans la main" pour éviter ce genre de conséquence, pour le coup contre-productive.
Enfin, autre questionnement : comment inscrire « Signé Aquitaine », dans la future grande Région, qui, à compter du 1er janvier 2016, ne portera peut être plus le nom d'Aquitaine ?

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4239
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !