aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ski : le Grand Tourmalet prend ses aises

21/02/2015 | Le site investit lourdement pour accroître son domaine skiable de 50% et devenir la station de référence des Pyrénées françaises.

La nouvelle piste panoramique. Un environnement de toute beauté

Au cours des années qui viennent, 50 millions d’euros vont être investis pour aménager le domaine skiable du Grand Tourmalet, qui réunit les stations de La Mongie et de Barèges, dans les Hautes-Pyrénées. L’objectif est d’en faire « la » station de référence du massif . C’est-à-dire la plus grande des Pyrénées françaises, avec la possibilité pour les skieurs de tous niveaux de découvrir des paysages impressionnants, et de multiplier les pratiques. Que ce soit sur piste ou hors-piste. Originalité de l’opération : le site agrandira son domaine skiable de 50% pour atteindre à terme les 360 hectares. Mais il n’empiètera pas sur des terrains voisins et il utilisera l’espace dont il dispose déjà

Des pistes larges, amusantes, accessibles à tous. Voilà ce que les vacanciers demandent  aujourd’hui. « Sur notre domaine, on trouvera de la facilité d’un bout à l’autre » dit Henri Mauhourat, le directeur du Grand Tourmalet. Avant de souligner l’engouement qu'éprouvent les familles pour des descentes qui épousent le relief, où l’on peut « se faire plaisir ensemble ». Ce qui n’empêche pas, bien sûr, des skieurs plus chevronnés de satisfaire  leur passion sur des itinéraires plus ardus.

Le site installé à cheval entre une station d’altitude (La Mongie)  et une station plus « village » (Barèges)  que sépare le col du Tourmalet, est tout à fait à même de répondre à ces attentes. Cerise sur le gâteau : il bénéficie également de la proximité du Pic du Midi de Bigorre où les adeptes du hors-piste côtoient les amateurs de panorama.

Pistes aménagées, nouveaux télésièges

La montée vers le col, côté La Mongie

Les travaux, entamés en 2014, sont programmés sur sept ans. Ils prévoient d’élargir des pistes, d’en créer de nouvelles, de remplacer les anciens équipements par des télésièges plus larges et confortables, de proposer des espaces d’apprentissage.

L’année dernière, le col séparant les deux stations a été aménagé et son franchissement élargi, tandis qu’une piste panoramique, de niveau bleu, était réalisée pour offrir un fantastique point de vue sur les cimes environnantes. La piste bleue du Tourmalet, qui descend vers Barèges, a également été travaillée. De nouveaux télésièges, avec tapis d’entrainement, seront installés à partir de 2016. D’autres étapes étant marquées par des travaux d’optimisation des pistes.

« Pas plus de monde, mais plus de services »Chaque année, le domaine enregistre 600 000 journées ski, avec une clientèle qu’il va chercher essentiellement dans le sud-ouest de la France et en Espagne. « Il ne s’agit pas de faire la course pour attirer plus de monde » dit Henri Mauhourat. « L’objectif est de proposer plus de services, un niveau qualitatif plus important, avec une fréquentation stable ».

Quant à la capacité en hébergement, elle n’évoluera pas. « Il faut plutôt améliorer et remplir ce qui existe ». Les lits commerciaux que le site possède sont occupés à 95%  pendant les vacances de février. Mais ils ne représentent que le tiers des places dont La Mongie et Barèges disposent. Car il faut également tenir compte des appartements occupés par leurs propriétaires, et des « lits froids » que cela génère lorsque ces derniers sont absents. Le réseau de stations de ski N’Py, auquel adhère le Grand Tourmalet, cherche aujourd’hui à réduire ce phénomène en incitant les propriétaires à rénover leurs logements, et à les louer.

Un lézard qui n’aime pas les engins

Le versant Barèges

Qui dit travaux, dit également émotion. Plusieurs critiques ont accompagné l’annonce du chantier lancé sur le Grand Tourmalet. Tandis qu’un collectif se créait pour dénoncer la manière dont le projet a été décidé, une action en justice a été engagée par l’association France Nature Environnement.

Celle-ci s’est inquiétée de l’impact que de tels aménagements sur l’habitat du lézard de Bonnal, une espèce protégée. Le jugement sur le fond n’a pas encore été rendu. Mais le chantier, un temps arrêté, a été autorisé à reprendre. « Et le projet a été modifié pour ne pas toucher la zone où se trouve le lézard » dit Henri Mauhourat.

L'appel aux banquesLe directeur du site souligne également la manière dont le projet a été monté financièrement. « On ne fait pas appel à des fonds publics. Les communes ne font aucune avance ». Le SIVU du Tourmalet,  qui regroupe la Communauté de communes de la Haute Bigorre ainsi que Barèges et Sers, a en effet contracté un premier emprunt de 20 millions auprès des banques. Cette somme sera remboursée par la redevance que la Régie chargée de gérer le domaine lui verse chaque année.

Une mauvaise saison touristique pourrait-elle perturber ce montage ? «On a connu un hiver sans neige du tout en 1989-1990. Mais aujourd’hui, ce type de risque est réduit » estime Henri Mauhourat. « Et ce sont des choses que les collectivités peuvent assumer. La charge étant lissée dans le temps. Par ailleurs, depuis que l’on dispose de la neige de culture, cet aléa existe moins ».

Enfin, ironise-t-il, « si le réchauffement climatique a pour conséquence de nous amener deux mètres de neige, comme c’est le cas en ce moment, ça nous va ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
13042
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !