aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

17/06/16 : Jean-Baptiste Constant, conseiller d’administration de l’intérieur et de l’Outre-mer est nommé sous-préfet, sous-préfet de l’arrondissement de Sarlat. Sa prise de fonctions a lieu le 20 juin avec un dépôt de gerbe, place de la Petite Rigaudie à 17 h.

15/06/16 : Le sel de Salies-de-Béarn, qui est produit dans les Pyrénées-Atlantiques et qui est utilisé pour saler le jambon de Bayonne, a obtenu le statut d'indication géographique protégée (IGP). Celui-ci lui a été accordé par la Commission européenne.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/16 | Des manifestants s'introduisent au domicile de la sous-préfète

    Lire

    Dans le cadre de la manifestation d'opposition au Projet de loi Travail ce matin à Bayonne,cinq manifestants se sont introduits dans le domicile privé de Catherine Seguin, la sous-préfète de Bayonne. "Cette violation de la propriété privée et cette atteinte à la représentation de l'Etat est un délit , a dénoncé fermement le préfet Durand pour lequel le procureur de la République de Bayonne a été saisi pour apprécier les suites à donner." Et de conclure: "aucun agissement contraire à notre Etat de droit ne sera admis".

  • 23/06/16 | Le Conseil municipal de Tarnos demande sont intégration à la future EPCI

    Lire

    Lors du Conseil municipal de Tarnos, Jean-Marc Lespade le maire a demandé à ce que la ville intègre la futur agglomération du Pays basque en faisant un réquisitoire de l'agglomération du Seignanx et en précisant que son bassin de vie ne se trouvait pas vers le nord mais au sud. Et surtout, Tarnos fait partie du puissant syndicat des transports de l'agglomération bayonnaise. Le conseil a voté pour cette disposition quite à agacer les préfets des deux départements qui lui ont déjà adressé un carton jaune.

  • 23/06/16 | La ligne ferroviaire Oloron-Bedous réouverte le 26 juin

    Lire

    Après 18 mois de travaux particulièrement importants, la liaison ferroviaire Oloron-Bedous va être rétablie à partir du dimanche 26 juin, en vallée d'Aspe. Ce chantier de 102 millions d'euros entièrement financé par le Conseil régional préfigure, selon Alain Rousset, le rétablissement de la ligne Oloron-Canfranc fermée en 1970. Une traversée ferroviaire des Pyrénées qu'il juge essentielle entre Pau et Saragosse,la principale plateforme de fret espagnole. Sa réalisation, évaluée entre 400 et 500 millions d'euros, pourrait notamment mobiliser des entreprises privées.

  • 21/06/16 | Elevage porcin: C'est un "non" pour Saint-Symphorien

    Lire

    On l'a appris ce lundi 20 juin par le biais d'un communiqué rédigé par la préfecture de la Gironde : le préfet Pierre Dartout a décidé de ne pas accepter la demande d'extension de l'élevage porcin Le Lay, à Saint-Symphorien, qui prévoyait de créer un élevage pouvant atteindre jusqu'à 12 000 porcs. C'est en fait un "arrêté de sursis à statuer de trois mois afin de proposer un rejet de la demande" qui a été signé ce lundi. Reste maintenant à asseoir la décision juridiquement.

  • 21/06/16 | Glyphosate : l'inquiétude de Christian Pèes

    Lire

    Christian Pèes, le président d'Euralis, s'inquiète sur son blog de voir que le glyphosate ne parvient toujours pas à obtenir un renouvellement d'autorisation au niveau européen. Cela, alors qu'il est "reconnu comme un désherbant entrant dans les stratégies de production durable comme le non-labour et l’agriculture de conservation". Selon lui, "son interdiction remettrait en cause des pratiques en plein développement faisant partie intégrante de l’agro-écologie". Le blog de C. Pèes : http://www.christianpees.com/glyphosate-sortons-postures-politiciennes/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ski : les Hautes-Pyrénées « tirent leur épingle du jeu »

05/01/2016 | Les stations de ski des Hautes-Pyrénées ont été plus favorisées par la météo que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques. Les clients ont aussi consommé différemment, note-t-on chez N’Py

A Luz-Ardiden, mardi à 16h30

Bien que la douceur des températures ait rendu l’enneigement difficile, les stations de ski du réseau N’Py indiquent avoir tiré leur épingle du jeu dans les Hautes-Pyrénées. Tandis que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques ont proposé d’autres activités à leurs clients pendant les vacances de Noël.

Ce mardi, 23 des 67 pistes du domaine du Grand Tourmalet étaient ouvertes aux skieurs tandis que la hauteur de neige était de 30 centimètres en bas de la station et de 65 centimètres au sommet. À Cauterets, la moitié des pistes étaient également ouvertes pour un enneigement similaire. Ce dernier étant, comme de coutume, un peu plus important sur Piau, station située plus en altitude.

Ces trois exemples illustrent bien la manière dont les Hautes-Pyrénées ont « résisté » à des températures plus importantes en ce début de saison. Cela, au terme d’une année 2015 qui – côté thermomètre – n’avait pas connu de mois de décembre aussi clément depuis… 1921.

Rien n’est cependant dû au hasard. Après avoir bénéficié de  belles chutes de neige fin novembre, les professionnels de la glisse indiquent en effet avoir eu recours  à des techniques innovantes pour conforter le manteau  dont les stations disposaient dans cette partie des Pyrénées.

La technologie compense la météo« Des choix stratégiques ont été opérés ces dernières années, expliquent-ils. Avec par exemple " l’installation d’enneigeurs qui permettent de produire des volumes importants lorsque les fenêtres météo, souvent furtives, l’autorisent". Ou encore avec la mise en place de barrières en bois, " solution écologique efficace qui piège la neige transportée par le vent ".

D’autres progrès ont également été réalisés pour travailler au mieux le manteau recouvrant les pistes. C’est le cas des GPS et des sonars embarqués sur les dameuses afin de répartir de manière « stratégique » les quantités de neige dont disposent les domaines skiables.

« Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski pendant les vacances de Noël » note-t-on chez N’Py. « Il est intéressant de noter qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/90, des conditions météo similaires n’avaient pas permis d’ouvrir les domaines skiables et avaient contraint les saisonniers au chômage technique ».

Les Pyrénées-Atlantiques moins favoriséesDepuis le début de la saison 2015-2016, quelque 280 000 journées de ski ont ainsi été consommées dans les stations du réseau pyrénéen. Même si le recul enregistré par rapport au début la saison précédente, il est vrai très enneigée, est net : - 26%.

Les baisses ont été  respectivement de 10% et de 20% sur Peyragudes et le Grand Tourmalet. Par contre, Piau qui est plus favorisée par sa situation élevée, enregistre une hausse de 35% tandis que Cauterets, nichée dans un cirque montagneux, augmente de 3%.

Une chance dont les domaines skiables des Pyrénées-Atlantiques, moins favorisés fin novembre (mais où la neige vient de se remettre à tomber),  n’ont pas pu profiter. Gourette n’a pas pu ouvrir son domaine, alors que La-Pierre-Saint-Martin a été contrainte de le refermer après les vacances espagnoles de l’Immaculée Conception. Cette situation les a amenées à s’adapter en proposant de nombreuses activités, autres que le ski, aux vacanciers qu’elles accueillaient. Ce qui allait de l’escalade à la randonnée, du tubing à la cani-rando.  

"Les vacanciers se sont tournés vers d’autres activités"Les difficultés rencontrées par endroits n’ont pas pour autant mis à mal l’économie des territoires, estiment les responsables de N’Py. « Des reports de consommation ont été enregistrés pendant les vacances de Noël. Les vacanciers ont fait moins de ski. Mais ils ont consommé plus d’activités annexes. Les restaurants et les bars ont fait le plein. Le Pic du Midi a enregistré pendant cette période une hausse de fréquentation de 45%. »

De là à rappeler que sur 7 euros dépensés lors d’un séjour au ski, un seul est consacré à la pratique de ce loisir, il n’y a qu’un pas, vite franchi.

Le point dans les stations : http://www.n-py.com/fr?gclid=CPKMlZHdj8kCFdXNGwodyGoIQg

Chaque jour, gagnez un forfait pour l'une des stations du réseau N'Py en jouant avec Aqui.fr !!!

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py

Partager sur Facebook
Vu par vous
4454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !