aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ski : les Hautes-Pyrénées « tirent leur épingle du jeu »

05/01/2016 | Les stations de ski des Hautes-Pyrénées ont été plus favorisées par la météo que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques. Les clients ont aussi consommé différemment, note-t-on chez N’Py

A Luz-Ardiden, mardi à 16h30

Bien que la douceur des températures ait rendu l’enneigement difficile, les stations de ski du réseau N’Py indiquent avoir tiré leur épingle du jeu dans les Hautes-Pyrénées. Tandis que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques ont proposé d’autres activités à leurs clients pendant les vacances de Noël.

Ce mardi, 23 des 67 pistes du domaine du Grand Tourmalet étaient ouvertes aux skieurs tandis que la hauteur de neige était de 30 centimètres en bas de la station et de 65 centimètres au sommet. À Cauterets, la moitié des pistes étaient également ouvertes pour un enneigement similaire. Ce dernier étant, comme de coutume, un peu plus important sur Piau, station située plus en altitude.

Ces trois exemples illustrent bien la manière dont les Hautes-Pyrénées ont « résisté » à des températures plus importantes en ce début de saison. Cela, au terme d’une année 2015 qui – côté thermomètre – n’avait pas connu de mois de décembre aussi clément depuis… 1921.

Rien n’est cependant dû au hasard. Après avoir bénéficié de  belles chutes de neige fin novembre, les professionnels de la glisse indiquent en effet avoir eu recours  à des techniques innovantes pour conforter le manteau  dont les stations disposaient dans cette partie des Pyrénées.

La technologie compense la météo« Des choix stratégiques ont été opérés ces dernières années, expliquent-ils. Avec par exemple " l’installation d’enneigeurs qui permettent de produire des volumes importants lorsque les fenêtres météo, souvent furtives, l’autorisent". Ou encore avec la mise en place de barrières en bois, " solution écologique efficace qui piège la neige transportée par le vent ".

D’autres progrès ont également été réalisés pour travailler au mieux le manteau recouvrant les pistes. C’est le cas des GPS et des sonars embarqués sur les dameuses afin de répartir de manière « stratégique » les quantités de neige dont disposent les domaines skiables.

« Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski pendant les vacances de Noël » note-t-on chez N’Py. « Il est intéressant de noter qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/90, des conditions météo similaires n’avaient pas permis d’ouvrir les domaines skiables et avaient contraint les saisonniers au chômage technique ».

Les Pyrénées-Atlantiques moins favoriséesDepuis le début de la saison 2015-2016, quelque 280 000 journées de ski ont ainsi été consommées dans les stations du réseau pyrénéen. Même si le recul enregistré par rapport au début la saison précédente, il est vrai très enneigée, est net : - 26%.

Les baisses ont été  respectivement de 10% et de 20% sur Peyragudes et le Grand Tourmalet. Par contre, Piau qui est plus favorisée par sa situation élevée, enregistre une hausse de 35% tandis que Cauterets, nichée dans un cirque montagneux, augmente de 3%.

Une chance dont les domaines skiables des Pyrénées-Atlantiques, moins favorisés fin novembre (mais où la neige vient de se remettre à tomber),  n’ont pas pu profiter. Gourette n’a pas pu ouvrir son domaine, alors que La-Pierre-Saint-Martin a été contrainte de le refermer après les vacances espagnoles de l’Immaculée Conception. Cette situation les a amenées à s’adapter en proposant de nombreuses activités, autres que le ski, aux vacanciers qu’elles accueillaient. Ce qui allait de l’escalade à la randonnée, du tubing à la cani-rando.  

"Les vacanciers se sont tournés vers d’autres activités"Les difficultés rencontrées par endroits n’ont pas pour autant mis à mal l’économie des territoires, estiment les responsables de N’Py. « Des reports de consommation ont été enregistrés pendant les vacances de Noël. Les vacanciers ont fait moins de ski. Mais ils ont consommé plus d’activités annexes. Les restaurants et les bars ont fait le plein. Le Pic du Midi a enregistré pendant cette période une hausse de fréquentation de 45%. »

De là à rappeler que sur 7 euros dépensés lors d’un séjour au ski, un seul est consacré à la pratique de ce loisir, il n’y a qu’un pas, vite franchi.

Le point dans les stations : http://www.n-py.com/fr?gclid=CPKMlZHdj8kCFdXNGwodyGoIQg

Chaque jour, gagnez un forfait pour l'une des stations du réseau N'Py en jouant avec Aqui.fr !!!

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py

Partager sur Facebook
Vu par vous
5901
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !