18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ski : les Hautes-Pyrénées « tirent leur épingle du jeu »

05/01/2016 | Les stations de ski des Hautes-Pyrénées ont été plus favorisées par la météo que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques. Les clients ont aussi consommé différemment, note-t-on chez N’Py

A Luz-Ardiden, mardi à 16h30

Bien que la douceur des températures ait rendu l’enneigement difficile, les stations de ski du réseau N’Py indiquent avoir tiré leur épingle du jeu dans les Hautes-Pyrénées. Tandis que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques ont proposé d’autres activités à leurs clients pendant les vacances de Noël.

Ce mardi, 23 des 67 pistes du domaine du Grand Tourmalet étaient ouvertes aux skieurs tandis que la hauteur de neige était de 30 centimètres en bas de la station et de 65 centimètres au sommet. À Cauterets, la moitié des pistes étaient également ouvertes pour un enneigement similaire. Ce dernier étant, comme de coutume, un peu plus important sur Piau, station située plus en altitude.

Ces trois exemples illustrent bien la manière dont les Hautes-Pyrénées ont « résisté » à des températures plus importantes en ce début de saison. Cela, au terme d’une année 2015 qui – côté thermomètre – n’avait pas connu de mois de décembre aussi clément depuis… 1921.

Rien n’est cependant dû au hasard. Après avoir bénéficié de  belles chutes de neige fin novembre, les professionnels de la glisse indiquent en effet avoir eu recours  à des techniques innovantes pour conforter le manteau  dont les stations disposaient dans cette partie des Pyrénées.

La technologie compense la météo« Des choix stratégiques ont été opérés ces dernières années, expliquent-ils. Avec par exemple " l’installation d’enneigeurs qui permettent de produire des volumes importants lorsque les fenêtres météo, souvent furtives, l’autorisent". Ou encore avec la mise en place de barrières en bois, " solution écologique efficace qui piège la neige transportée par le vent ".

D’autres progrès ont également été réalisés pour travailler au mieux le manteau recouvrant les pistes. C’est le cas des GPS et des sonars embarqués sur les dameuses afin de répartir de manière « stratégique » les quantités de neige dont disposent les domaines skiables.

« Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski pendant les vacances de Noël » note-t-on chez N’Py. « Il est intéressant de noter qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/90, des conditions météo similaires n’avaient pas permis d’ouvrir les domaines skiables et avaient contraint les saisonniers au chômage technique ».

Les Pyrénées-Atlantiques moins favoriséesDepuis le début de la saison 2015-2016, quelque 280 000 journées de ski ont ainsi été consommées dans les stations du réseau pyrénéen. Même si le recul enregistré par rapport au début la saison précédente, il est vrai très enneigée, est net : - 26%.

Les baisses ont été  respectivement de 10% et de 20% sur Peyragudes et le Grand Tourmalet. Par contre, Piau qui est plus favorisée par sa situation élevée, enregistre une hausse de 35% tandis que Cauterets, nichée dans un cirque montagneux, augmente de 3%.

Une chance dont les domaines skiables des Pyrénées-Atlantiques, moins favorisés fin novembre (mais où la neige vient de se remettre à tomber),  n’ont pas pu profiter. Gourette n’a pas pu ouvrir son domaine, alors que La-Pierre-Saint-Martin a été contrainte de le refermer après les vacances espagnoles de l’Immaculée Conception. Cette situation les a amenées à s’adapter en proposant de nombreuses activités, autres que le ski, aux vacanciers qu’elles accueillaient. Ce qui allait de l’escalade à la randonnée, du tubing à la cani-rando.  

"Les vacanciers se sont tournés vers d’autres activités"Les difficultés rencontrées par endroits n’ont pas pour autant mis à mal l’économie des territoires, estiment les responsables de N’Py. « Des reports de consommation ont été enregistrés pendant les vacances de Noël. Les vacanciers ont fait moins de ski. Mais ils ont consommé plus d’activités annexes. Les restaurants et les bars ont fait le plein. Le Pic du Midi a enregistré pendant cette période une hausse de fréquentation de 45%. »

De là à rappeler que sur 7 euros dépensés lors d’un séjour au ski, un seul est consacré à la pratique de ce loisir, il n’y a qu’un pas, vite franchi.

Le point dans les stations : http://www.n-py.com/fr?gclid=CPKMlZHdj8kCFdXNGwodyGoIQg

Chaque jour, gagnez un forfait pour l'une des stations du réseau N'Py en jouant avec Aqui.fr !!!

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py

Partager sur Facebook
Vu par vous
6303
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !