aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ski : les Hautes-Pyrénées « tirent leur épingle du jeu »

05/01/2016 | Les stations de ski des Hautes-Pyrénées ont été plus favorisées par la météo que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques. Les clients ont aussi consommé différemment, note-t-on chez N’Py

A Luz-Ardiden, mardi à 16h30

Bien que la douceur des températures ait rendu l’enneigement difficile, les stations de ski du réseau N’Py indiquent avoir tiré leur épingle du jeu dans les Hautes-Pyrénées. Tandis que leurs voisines des Pyrénées-Atlantiques ont proposé d’autres activités à leurs clients pendant les vacances de Noël.

Ce mardi, 23 des 67 pistes du domaine du Grand Tourmalet étaient ouvertes aux skieurs tandis que la hauteur de neige était de 30 centimètres en bas de la station et de 65 centimètres au sommet. À Cauterets, la moitié des pistes étaient également ouvertes pour un enneigement similaire. Ce dernier étant, comme de coutume, un peu plus important sur Piau, station située plus en altitude.

Ces trois exemples illustrent bien la manière dont les Hautes-Pyrénées ont « résisté » à des températures plus importantes en ce début de saison. Cela, au terme d’une année 2015 qui – côté thermomètre – n’avait pas connu de mois de décembre aussi clément depuis… 1921.

Rien n’est cependant dû au hasard. Après avoir bénéficié de  belles chutes de neige fin novembre, les professionnels de la glisse indiquent en effet avoir eu recours  à des techniques innovantes pour conforter le manteau  dont les stations disposaient dans cette partie des Pyrénées.

La technologie compense la météo« Des choix stratégiques ont été opérés ces dernières années, expliquent-ils. Avec par exemple " l’installation d’enneigeurs qui permettent de produire des volumes importants lorsque les fenêtres météo, souvent furtives, l’autorisent". Ou encore avec la mise en place de barrières en bois, " solution écologique efficace qui piège la neige transportée par le vent ".

D’autres progrès ont également été réalisés pour travailler au mieux le manteau recouvrant les pistes. C’est le cas des GPS et des sonars embarqués sur les dameuses afin de répartir de manière « stratégique » les quantités de neige dont disposent les domaines skiables.

« Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski pendant les vacances de Noël » note-t-on chez N’Py. « Il est intéressant de noter qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/90, des conditions météo similaires n’avaient pas permis d’ouvrir les domaines skiables et avaient contraint les saisonniers au chômage technique ».

Les Pyrénées-Atlantiques moins favoriséesDepuis le début de la saison 2015-2016, quelque 280 000 journées de ski ont ainsi été consommées dans les stations du réseau pyrénéen. Même si le recul enregistré par rapport au début la saison précédente, il est vrai très enneigée, est net : - 26%.

Les baisses ont été  respectivement de 10% et de 20% sur Peyragudes et le Grand Tourmalet. Par contre, Piau qui est plus favorisée par sa situation élevée, enregistre une hausse de 35% tandis que Cauterets, nichée dans un cirque montagneux, augmente de 3%.

Une chance dont les domaines skiables des Pyrénées-Atlantiques, moins favorisés fin novembre (mais où la neige vient de se remettre à tomber),  n’ont pas pu profiter. Gourette n’a pas pu ouvrir son domaine, alors que La-Pierre-Saint-Martin a été contrainte de le refermer après les vacances espagnoles de l’Immaculée Conception. Cette situation les a amenées à s’adapter en proposant de nombreuses activités, autres que le ski, aux vacanciers qu’elles accueillaient. Ce qui allait de l’escalade à la randonnée, du tubing à la cani-rando.  

"Les vacanciers se sont tournés vers d’autres activités"Les difficultés rencontrées par endroits n’ont pas pour autant mis à mal l’économie des territoires, estiment les responsables de N’Py. « Des reports de consommation ont été enregistrés pendant les vacances de Noël. Les vacanciers ont fait moins de ski. Mais ils ont consommé plus d’activités annexes. Les restaurants et les bars ont fait le plein. Le Pic du Midi a enregistré pendant cette période une hausse de fréquentation de 45%. »

De là à rappeler que sur 7 euros dépensés lors d’un séjour au ski, un seul est consacré à la pratique de ce loisir, il n’y a qu’un pas, vite franchi.

Le point dans les stations : http://www.n-py.com/fr?gclid=CPKMlZHdj8kCFdXNGwodyGoIQg

Chaque jour, gagnez un forfait pour l'une des stations du réseau N'Py en jouant avec Aqui.fr !!!

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py

Partager sur Facebook
Vu par vous
4302
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !