Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

  • 24/05/20 | Librairies indépendantes : le coup de pouce du Conseil régional

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de soutien à la filière du livre et à sa structuration, le Conseil régional octroie une subvention de 120 000 euros à l'Alina (Association des librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine). Celle-ci regroupe 108 librairies sur le territoire, et vise à la défense des librairies indépendantes, l'accompagnement des libraires adhérents dans leurs questionnement et à leur permettre de partager leurs expériences, de faire évoluer leurs activités et leurs pratiques et de monter des projets éducatifs et culturels collectivement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Ski: N'Py veut ouvrir une nouvelle page pour l'avenir du massif pyrénéen

08/11/2019 | Lors de la conférence de presse annuelle de lancement de saison de N'Py, Michel Pélieu son président à annoncer de grands changements à venir pour la marque qui regroupe 8 domaines skiables.

Michel Pélieu, président de N'Py

« La France fait figure de faiblesse sur le marché du ski européen, et les Pyrénées, à l'intérieur du marché français, ne pèsent que 10 %. C'est la faiblesse des investissements qui nous fait décrocher », diagnostique Michel Pélieu président de N'Py. De faibles investissements qui s'expliquent par les moindres capacités des collectivités à accompagner les projets des stations, et la défiance des banques à leur sujet, arguant d'un contexte de changement climatique défavorable à la pratique du ski. Redonner du souffle aux stations, tel est l'ambition du changement d'échelle que souhaite réaliser N'PY, et son président, avec l'entrée au capital et dans une forte mesure, de la Région Occitanie, de la Banque des Territoires, et pourquoi pas, s'ils l'acceptent de la Nouvelle-Aquitaine et des Départements pyrénéens.

La société d'économie mixte (SEM) Nouvelles Pyrénées, que les skieurs pyrénéens connaissent mieux sous le marque N'Py, rassemble après 15 ans d'existence, 8 domaines skiables (Peyragudes, Piau, Pic du Midi, Grand Tourmalet, Luz Ardiden, Cauterets, Gourette, La Pierre-Saint-Martin et la Rhune). Une communauté de membres indépendants mais bénéficiant sous cette marque d'un service commun de communication, de commercialisation, mais aussi d'accompagnement stratégique. Si l'union fait la force, ce modèle pourtant, et notamment depuis la difficile saison de 2017, montrait ses limites dans un univers concurrentiel très marqué.
« Depuis l'automne 2018, nous avons lancé une réflexion autour d'un nouveau modèle à inventer, pour reconquérir une légitimité sur le marché national et international et vis à vis du monde bancaire de plus à plus frileux à accompagner les stations de ski dans leurs projets d'investissement », explique Michel Pelieu. Des conclusions partagées avec la Compagnie des Alpes Management, qui a réalisé 'un travail d'analyse global et station par station, synthétisé par le Président « N'py a un potentiel intéressant, mais des choses sont à faire évoluer ».

Construire une Compagnie des Pyrénées, de l'Atlantique à la Méditerranée
En d'autres termes, la SEM doit voir plus grand et élargir sa force de frappe : le rêve« secret » et idéal de Michel Pélieu étant de parvenir à construire une véritable Compagnie des Pyrénées allant de l'Atlantique à la Méditerranée. Si le projet n'en est pas encore à ce point, une première grande étape s'apprête à d'être franchie : l'entrée de la région Occitanie au capital à hauteur de 1,8M€ et celle de la Banque des territoire à la même hauteur. La confirmation de cet engagement est attendue pour le 13 décembre, jour de la délibération politique régionale.
« Le projet est que demain il y ait une holding N'Py au capital de 5 M€ », projette Michel Pélieu, qui détaille : « Cette holding aura 3 filiales : une société de prise de participation au capital des SEM d'exploitation des domaines skiables (de 15 à 49%), une société commerciale, comparable à l'actuelle N'Py résa, qui agira aussi sur la communication et la gestion des ensembles immobiliers, et enfin une foncière des Pyrénées qui portera des projets immobiliers adaptés à chaque site, tout en favorisant la rénovation ». En projet également, une réflexion sur la mobilité, y compris douce, pour améliorer l'accessibilité aux territoires pyrénéens.
« Notre objectif est vraiment de permettre aux stations de rester dans la course. Et nous serons bien sûr ouverts à ce que d'autres stations nous rejoignent . Altiservices est aussi la bienvenue... Nous ne sommes plus dans un système concurrentiel, et en même temps il faut être dans un modèle des 4 saisons et pas uniquement sur le modèle hivernal. » Une diversification qui tient particulièrement à cœur au Conseil régional d'Occitanie, comme le confirme son représentant Michel Boussatou, « il faut s'attaquer à la diversification. On ne peut pas avoir une activité économique satisfaisante avec la seule activité du ski. »

Le président passe la main
Suivant son ambition d'une structure à taille véritablement pyrénéenne, Michel Pelieu espère désormais que la Région Nouvelle-Aquitaine entre dans la boucle des nouveaux partenaires. « Même si je souhaite de tout cœur que cette région nous rejoigne, la décision lui appartient. Nous ne demandons pas forcément une implication très forte ; elle peut-être au pro rata des 2 ou 3 stations que compte la région... Même si ce n'est que symbolique, ce sera un acte fort que d'avoir l'implication des 2 régions à l'échelle des Pyrénées ». Et l'état d'esprit est le même pour les départements de la chaîne pyrénéenne. Pour avancer sur ce dossier une réunion est prévue le 29 novembre entre les élus du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, les élus N'py, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Avec la mise en place de cette nouvelle stratégie, N'Py, passée en 15 ans de 1 à plus de 30 salariés, et de 4 à 8 stations mutualisées, écrit là « le tome 2 de son histoire », estime Michel Pélieu. Mais s'il en est à l'initiative, il n'en sera pas l'auteur. « C'est un changement de paradigme, une évolution forte qui va demander une implication maximale et beaucoup de plus de disponibilité, que je n'en ai » avoue l'actuel président, qui après 15 ans au service (gracieux) du développement de la richesse du territoire, a décidé de passer la main en mars prochain, lors de la prochaine assemblée générale de N'py. Une SEM qui d'ailleurs, signe du renouveau et de son ouverture, ne portera plus le nom de Nouvelle Pyrénées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5724
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !