Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

07/11/19 : Beynac : Samedi 16 novembre, à 10 heures, un rassemblement citoyen sur les allées de Tourny à Périgueux est organisé pour soutenir l’achèvement des travaux du contournement de Beynac et défendre le monde rural.

06/11/19 : Petr Drulák, ambassadeur de Tchéquie en France, sera présent à la Maison de l'Europe à Bordeaux le 14 novembre à 19h pour une conférence autour de l'après Révolution de Velours. L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

06/11/19 : Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, sera l’invité de la conférence-débat portant sur les territoires ruraux organisée par Energies Lot-et-Garonne le dimanche 24 novembre à 10h à la salle des fêtes de Caumont-sur-Garonne.

04/11/19 : Deux résidents du CCAS de Poitiers, Bernard et André, âgé respectivement de 95 et 67 ans, ont remporté le challenge de l'association SilverGeek lors de la compétition organisée à la Paris Games Week.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/11/19 | L'agglomération rochelaise créatrice d'emplois

    Lire

    393 emplois ont été créés dans le bassin de La Rochelle au 2 semestre 2019, selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) vient de publier les chiffres. Ces résultats viennent conforter une évolution installée à La Rochelle depuis janvier 2015 avec la création nette de 5 625 emplois salariés en 4 ans et demi, soit une progression de 9,4 %. En parallèle, le taux de chômage continue de baisser pour atteindre la moyenne nationale de 8,2 % au 4e trimestre 2018, selon l'INSEE.

  • 09/11/19 | Première édition des Rencontres Pro à La Rochelle

    Lire

    La Rochelle Université lance cette année sa première édition des Rencontres Pro, les 14 et 15 novembre sur le campus de l'Université et à la maison des étudiants. Ce rendez-vous a pour but de faire se rencontrer le monde socio-professionnel, les alumni, la communauté étudiante et le personnel de l’enseignement et de la recherche. Au programme : des conférences avec des patrons, un forum dédié aux métiers du droit et un Forum Stages-Emplois-Alternance à la Maison du Département, de 9h30 à 16h30.

  • 09/11/19 | Les métiers de l'Hotellerie en congrès à Biarritz sur le thème des territoires

    Lire

    L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), présidée par Roland Heguy, organisera son 67e congrès national du 19 au 21 novembre au Centre des congrès le Bellevue à Biarritz sur le thème « Tourisme : accélérateur des territoires ». Chaque année ce congrès national rassemble durant trois jours plus de 600 élus, chefs d’entreprise et responsables syndicaux offrant, ainsi, un espace d’échanges, de réflexions et de convivialité avec l’ensemble des professionnels autour des grands dossiers qui font l’actualité du secteur.

  • 09/11/19 | Wom’Anim à Grand Angoulême

    Lire

    Le 12 novembre, dans le cadre du projet européen WomArts, Grand Angoulême, partenaire du projet, organise le Wom’Anim. Cette journée dédiée aux femmes dans l’animation projettera en avant-première « l’Extraordinaire Voyage de Marona » en présence de la réalisatrice Anca Damian. Des tables rondes « Créatrice d’Anim » sont également prévues ainsi qu’une séance de Work in progress de la série Patouille.

  • 08/11/19 | Fortes pluies : interruption totale de la ligne Dax Morcenx

    Lire

    Suite à un glissement de terrain ce vendredi 8 novembre dans la zone de Laluque les circulations entre Dax et Morcenx sont totalement interrompues, mais les navettes bus sont maintenues pour les TER. Quant aux TGV venant de Paris et à destination de Pau-Tarbes et Hendaye, ils ont pour terminus Bordeaux. La SNCF n'envisage pas une reprise des conditions normales de circulation avant le mardi 12 novembre en début d'après-midi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Ski: N'Py veut ouvrir une nouvelle page pour l'avenir du massif pyrénéen

08/11/2019 | Lors de la conférence de presse annuelle de lancement de saison de N'Py, Michel Pelieu son président à annoncer de grands changements à venir pour la marque qui regroupe 8 domaines skiables.

Michel Pélieu, président de N'Py

« La France fait figure de faiblesse sur le marché du ski européen, et les Pyrénées, à l'intérieur du marché français, ne pèsent que 10 %. C'est la faiblesse des investissements qui nous fait décrocher », diagnostique Michel Pélieu président de N'Py. De faibles investissements qui s'expliquent par les moindres capacités des collectivités à accompagner les projets des stations, et la défiance des banques à leur sujet, arguant d'un contexte de changement climatique défavorable à la pratique du ski. Redonner du souffle aux stations, tel est l'ambition du changement d'échelle que souhaite réaliser N'PY, et son président, avec l'entrée au capital et dans une forte mesure, de la Région Occitanie, de la Banque des Territoires, et pourquoi pas, s'ils l'acceptent de la Nouvelle-Aquitaine et des Départements pyrénéens.

La société d'économie mixte (SEM) Nouvelles Pyrénées, que les skieurs pyrénéens connaissent mieux sous le marque N'Py, rassemble après 15 ans d'existence, 8 domaines skiables (Peyragudes, Piau, Pic du Midi, Grand Tourmalet, Luz Ardiden, Cauterets, Gourette, La Pierre-Saint-Martin et la Rhune). Une communauté de membres indépendants mais bénéficiant sous cette marque d'un service commun de communication, de commercialisation, mais aussi d'accompagnement stratégique. Si l'union fait la force, ce modèle pourtant, et notamment depuis la difficile saison de 2017, montrait ses limites dans un univers concurrentiel très marqué.
« Depuis l'automne 2018, nous avons lancé une réflexion autour d'un nouveau modèle à inventer, pour reconquérir une légitimité sur le marché national et international et vis à vis du monde bancaire de plus à plus frileux à accompagner les stations de ski dans leurs projets d'investissement », explique Michel Pelieu. Des conclusions partagées avec la Compagnie des Alpes Management, qui a réalisé 'un travail d'analyse global et station par station, synthétisé par le Président « N'py a un potentiel intéressant, mais des choses sont à faire évoluer ».

Construire une Compagnie des Pyrénées, de l'Atlantique à la Méditerranée
En d'autres termes, la SEM doit voir plus grand et élargir sa force de frappe : le rêve« secret » et idéal de Michel Pélieu étant de parvenir à construire une véritable Compagnie des Pyrénées allant de l'Atlantique à la Méditerranée. Si le projet n'en est pas encore à ce point, une première grande étape s'apprête à d'être franchie : l'entrée de la région Occitanie au capital à hauteur de 1,8M€ et celle de la Banque des territoire à la même hauteur. La confirmation de cet engagement est attendue pour le 13 décembre, jour de la délibération politique régionale.
« Le projet est que demain il y ait une holding N'Py au capital de 5 M€ », projette Michel Pélieu, qui détaille : « Cette holding aura 3 filiales : une société de prise de participation au capital des SEM d'exploitation des domaines skiables (de 15 à 49%), une société commerciale, comparable à l'actuelle N'Py résa, qui agira aussi sur la communication et la gestion des ensembles immobiliers, et enfin une foncière des Pyrénées qui portera des projets immobiliers adaptés à chaque site, tout en favorisant la rénovation ». En projet également, une réflexion sur la mobilité, y compris douce, pour améliorer l'accessibilité aux territoires pyrénéens.
« Notre objectif est vraiment de permettre aux stations de rester dans la course. Et nous serons bien sûr ouverts à ce que d'autres stations nous rejoignent . Altiservices est aussi la bienvenue... Nous ne sommes plus dans un système concurrentiel, et en même temps il faut être dans un modèle des 4 saisons et pas uniquement sur le modèle hivernal. » Une diversification qui tient particulièrement à cœur au Conseil régional d'Occitanie, comme le confirme son représentant Michel Boussatou, « il faut s'attaquer à la diversification. On ne peut pas avoir une activité économique satisfaisante avec la seule activité du ski. »

Le président passe la main
Suivant son ambition d'une structure à taille véritablement pyrénéenne, Michel Pelieu espère désormais que la Région Nouvelle-Aquitaine entre dans la boucle des nouveaux partenaires. « Même si je souhaite de tout cœur que cette région nous rejoigne, la décision lui appartient. Nous ne demandons pas forcément une implication très forte ; elle peut-être au pro rata des 2 ou 3 stations que compte la région... Même si ce n'est que symbolique, ce sera un acte fort que d'avoir l'implication des 2 régions à l'échelle des Pyrénées ». Et l'état d'esprit est le même pour les départements de la chaîne pyrénéenne. Pour avancer sur ce dossier une réunion est prévue le 29 novembre entre les élus du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, les élus N'py, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Avec la mise en place de cette nouvelle stratégie, N'Py, passée en 15 ans de 1 à plus de 30 salariés, et de 4 à 8 stations mutualisées, écrit là « le tome 2 de son histoire », estime Michel Pélieu. Mais s'il en est à l'initiative, il n'en sera pas l'auteur. « C'est un changement de paradigme, une évolution forte qui va demander une implication maximale et beaucoup de plus de disponibilité, que je n'en ai » avoue l'actuel président, qui après 15 ans au service (gracieux) du développement de la richesse du territoire, a décidé de passer la main en mars prochain, lors de la prochaine assemblée générale de N'py. Une SEM qui d'ailleurs, signe du renouveau et de son ouverture, ne portera plus le nom de Nouvelle Pyrénées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1249
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !