Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | SNCF Réseau investit 350 millions sur les lignes de Nouvelle-Aquitaine

12/02/2020 |

SNCF Réseau

En Nouvelle-Aquitaine, SNCF Réseau a engagé, cette année, 350 millions d’euros d’investissements en travaux sur l’ensemble des lignes régionales dont 180 millions consacrés à la maintenance. Pour le Limousin, Jean-Luc Gary, directeur SNCF Réseau Nouvelle-Aquitaine a fait le point sur les travaux en cours sur la ligne POLT entre Limoges et Fromental et entre Nexon et Saint-Yrieix-la-Perche et annoncé que des études préliminaires seront lancés, cette année, sur quatre axes Limoges-Angoulême, Poitiers-Limoges, Périgueux-Brive et Périgueux-Limoges. Les bons chiffres de la fréquentation voyageurs en Nouvelle-Aquitaine ont été dévoilés de même que trois nouveaux services TER.

Avec 95 millions d’euros engagés cette année en investissements et 45 millions pour la maintenance en Limousin, SNCF Réseau poursuit la modernisation des voies sur la ligne historique POLT (Paris Orléans Limoges Toulouse). En 2019, la voie 1 entre Limoges et Fromental a été régénérée sur 35 km. Les travaux sur la voie 2 débuteront au printemps pour s’achever en décembre. « SNCF réseau finance à 100 % les 45,4 millions nécessaires à ces travaux de régénération sans interruption de circulation car nous avons installé des installations de contre-sens ce qui permet de rouler sur une seule voie durant les travaux précise Jean-Luc Gary, le directeur régional, 29 km vont être renouvelés complètement, les rails, les traverses et le ballast seront réalisés grâce à un train usine appelé suite rapide. » En fin d’année, 56 km de rails auront été changés, 48.000 tonnes de ballast posés et 50 000 traverses béton, un chantier qui va mobiliser jusqu’à 450 personnes par jour (agents SNCF et entreprises). Les travaux préparatoires commenceront le 25 mai pour s’achever le 28 août, le train usine interviendra du 31 août au 30 octobre et les finitions sont prévues en novembre suivie d’une remise en état des pistes le long des voies et de la signalisation électrique jusqu’au 18 décembre.

Il n’a pas manqué de rappeler le rôle déterminant de la Région en terme de financement. « Sur les 350 millions d’euros des travaux sur toutes les lignes, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’État et SNCF Réseau en cofinance 170 millions précise-t-il, le Conseil régional est extrêmement ambitieux pour le soutien à l’activité ferroviaire y compris sur les investissements où il est présent. C’est un atout pour les usagers d’avoir une collectivité volontariste sur ce sujet. » Ainsi, la Région finance en totalité des travaux d’urgence entre Nexon et Saint-Yrieix-la-Perche évalués à 5 millions d’euros qui seront achevés fin avril.

Quatre études préliminaires lancées

SNCF Réseau a prévu d’engager, cette année, des études préliminaires sur quatre lignes Angoulême-Limoges (fermée depuis deux ans), Poitiers-Limoges, Périgueux-Brive et Périgueux-Limoges. « Elles ont pour but de définir la nature des travaux à mener, le montant de l’enveloppe et le calendrier de réalisation précise-t-il, il peut ensuite se passer trois à quatre ans avant la réalisation des travaux pouvant atteindre plusieurs millions d’euros. Il faut réserver des moyens humains et financiers, à titre d’exemple, les travaux engagés aujourd’hui ont été décidés il y a trois ans au minimum. » La Région souhaite que la performance de ses lignes vieillissantes ne se dégradent pas davantage. « L’enjeu est de stopper le vieillissement, nous avons été obligés d’abaisser la vitesse des trains sur certaines lignes pour des questions de sécurité ajoute-t-il, le but est d’entamer le rajeunissement du réseau, de retrouver les vitesses nominales prévues à l’origine lorsqu’on a construit ces lignes. Pour le POLT, l'objectif est de redescendre en-dessous de 3 heures entre Paris et Limoges, ce qui était le cas avant d’abaisser la vitesse. Nous avons 1,6 milliards de travaux prévus jusqu’en 2026 afin de retrouver cette vitesse nominale et un temps de trajet de 2h50 avec un arrêt. » La stratégie a été clairement définie, la Région finance les mesures d’urgence et SNCF Réseau lancera des travaux de régénération par la suite sur les lignes concernées.

Fréquentation en hausse pour le TER

Directeur régional SNCF voyageurs, Hervé Lefèvre a dévoilé les chiffres de la fréquentation sur les lignes régionales TER. Quelques 63 000 voyageurs par jour ont été comptabilisés en 2019, en tenant compte de la baisse d’activité en décembre suite au mouvement de grève. Le taux d’abonnement est important avec 19 000 abonnés en Nouvelle-Aquitaine, plus de 700 trains circulent chaque jour avec un niveau de régularité de 92,6 %. « Nous sommes fiers que dans plus de neuf cas sur dix, les voyageurs arrivent entre zéro et cinq minutes par rapport à l’heure indiquée précise le directeur. Quant à la fréquentation, elle augmente de 10 % tous les ans depuis 2017, ce qui est très encourageant. » Depuis un an, SNCF Voyageurs s’est réorganisé en créant quatre directions territoriales et en décentralisant des moyens.

Par ailleurs, trois nouveaux services nationaux seront mis progressivement en œuvre sur la région, à savoir « Citi », qui concerne la desserte de zones périurbaines avec des lignes très fréquentes, beaucoup d’arrêts dans un cadre urbain dense à l’image du RER. « Krono » aura pour ambition d’aller vite entre deux villes, de rapprocher les métropoles d’équilibre pour réduire les distances avec des trains directs ou semi-directs permettant, par exemple, de prévoir une réunion sur une demie-journée. Enfin, le service « Proxi » s’adresse aux zones rurales moins denses, sur des horaires différents afin de proposer des aller-retour fréquents. « Offrir à nos clients le bon produit, au bon tarif et qui correspond à leur besoins, voilà ce qui a guidé notre action assure David Brenet Directeur territorial Limousin, nous travaillons au quotidien pour que nos trains circulent en toute sécurité et concernant l’information aux voyageurs, le travail s’est encore accentué en 2019. »

Des gares plus accueillantes

Créée voilà dix ans, la branche « Gares et connexions » connaît une révolution depuis le 1er janvier en devenant une société anonyme, un statut nouveau pour ses collaborateurs, filiale de Réseau. « L’objectif de cette entité est de faire passer un meilleur moment en gare à nos clients en travaillant sur l’accueil, le confort de l’attente, la gestion des flux, les commerces, la propreté et la sûreté, des sujets sur lesquels nous travaillons au quotidien pour que nos clients se sentent bien » détaille Karine Antignac Terrou, directrice des gares en Limousin. Des projets ont été définis jusqu’en 2022, le plus emblématique étant la réouverture du Buffet de la Gare de Limoges-Bénédictins fermé depuis près de deux ans. Trois food-trucks se relaient, depuis quelques mois, devant la gare pour assurer un service de restauration rapide. « Nous espérons trouver un repreneur cette année car nos clients nous demandent sa réouverture, nous avons trois prospects mais des travaux importants sont à réaliser sur la mise aux normes de la cuisine. Le site s’étend sur quatre étages et 1300 m², une surface trop grande pour certains. Il faut trouver un bon équilibre avec un repreneur qui accepte d’investir un peu. » Les menuiseries de la gare vont également être rénovées, un espace accueil connecté de 100 m² a été ouvert dans le hall. Enfin, dans le cadre du programme « 1001 gares », l’objectif est de faire revivre les gares en implantant des projets innovants avec deux projets à l’étude à Brive et Allassac.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
3411
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !