Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

  • 23/09/20 | Pau et Pays de l'Adour: l'Université labellisée université européenne

    Lire

    L'UPPA est lauréate de l'appel à projet sur les universités européennes et bénéficie du soutien de la commission européenne pour 3 ans, afin de déployer son projet UNITA. Alliant 6 universités de régions pour partie rurales, montagneuses, transfrontières et qui parlent toutes une langue romane, ce projet vise à concevoir un modèle d'université européenne intégrée autour de 3 axes : le patrimoine culturel, l'énergie renouvelable et l'économie circulaire, outre les caractéristiques géographiques et idiomatiques communes.

  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

  • 23/09/20 | La culture reprend du service à la Cité du Vin !

    Lire

    Après plusieurs mois d'absence en raison de l'épidémie du Covid-19, la programmation culturelle de la Cité du Vin a repris depuis Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, après une rencontre avec Gilles de Larouzière, Président délégué de l'association des Climats du vignoble de Bourgogne, la Cité du Vin propose le 29 septembre, une soirée dédiée à l'innovation. Elle présentera quatre start-ups et leurs projets innovants au service du monde du vin. Possibilité de suivre l événement en ligne.

  • 23/09/20 | Première pierre pour un campus formation SNCF à Bègles

    Lire

    La ville de Bègles a posé ce mardi la première pierre d'un campus SNCF réseau, près de l'ancienne gare de triage de Hourcade. Il s'agit là de l'un des trois sites français dédiés aux formations sur le ferroviaire pour éduquer les stagiaires aux futurs métiers du secteur, aux côtés de Saint-Priest et Nanterre. L'équipement béglais de 20 000 mètres carrés a un coût évalué à 46 millions d'euros. L'idée de ces trois nouveaux pôles de formation : mettre fin aux 25 centres de formation vieillissants éparpillés un peu partout en France.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Sport et Economie : jeu, set et match en marge du Teréga Open Pau-Pyrénées

27/02/2020 | Alors que la 2ème édition du Teréga Open Pau-Pyrénées bat son plein jusqu'au 1er mars, la journée du mercredi, a fait un pas de côté en se consacrant à l'économie et aux métiers du sport.

En marge du Teréga Open Pau Pyrénées, une conférence sur les métiers et l'économie et le sport

Ce mercredi 26 février, à l'extérieur du Palais des Sports de Pau, un grand chapiteau monté pour l'occasion a accueilli, en marge de la seconde édition du tournoi de tennis Téréga Open Pau-Pyrénées, un forum mettant à l'honneur le sport comme facteur d'attractivité du territoire et vecteur économique important sur le territoire. Entre conférence, tables rondes et témoignages, la journée était co-organisée par Terega, la CCI Pau Béarn et l'Ecole de commerce du Sport de Pau, CNPC Sport.

Au delà des labels qui l'affirment, Pau est incontestablement une ville de sport. Entre infrastructures importantes, à l'image du Palais des Sports, du stade d'eaux vives ou encore de son hippodrome, l'année paloise est rythmée par divers grands événements sportifs : du concours complet international pour l'équitation au Grand prix automobile de Pau, en passant par le Tour de France, très régulièrement présent dans la capitale béarnaise. Quelques beaux clubs y sont aussi présents, dont l'Elan béarnais en basket, la Section paloise au rugby ou encore le Pau football club, qui a encore récemment fait parler de lui. Un environnement qui compte 20 000 licenciés (185 000 dans le département) dans lequel s'insère donc depuis l'an dernier le Teréga Open Pau Pyrénées, tournois de tennis ATP, qui voit s'affronter des joueurs classés de la 50ème à la 200ème place mondiale, et quelques légendes lors de matchs d'exhibitions.

"Jumper" à pieds joints dans les métiers du sport
Un événement qui au-delà du tennis se veut être vecteur de liens avec son territoire et ses acteurs économiques en général, et avec ceux de la filière sport en particulier. Une volonté partagée et réaffirmée ce mercredi tant par les co-directeurs du tournois, Audrey Roustan et le tennisman Jérémy Chardy, que par son partenaire principal, Teréga, en la personne de son Président Directeur général Dominique Mockly, particulièrement attaché à la tenue de ce forum. « Derrière chaque performance sportive, il y a toute une équipe. Un staff avec de vrais métiers. Et même pour ceux qui accompagnent ces grands champions, s'ils ne sont pas champions eux-même, ils peuvent s'éclater dans leur métier, avec souvent une grande technicité dans leur activité. Professionnellement il faut "jumper" là dessus : mettre en association ce qu'on aime et son métier » , s'enthousiasme t-il.

Et la période, justement, est propice pour « jumper » à pieds joints dans les métiers du sport, souligne Virgile Caillet Délégué général de l'Union Sport Cycle. « S'il est connu que le sport est un outil de lien social, et qu'il porte des enjeux en termes de santé publique, il y a un véritable travail d'acculturation et de prise de conscience à mettre en œuvre sur son poids économique, indique-t-il. Et pour cause, le secteur du sport c'est 40 milliards d'euros en France. Il faut être conscient que le sport est un véritable enjeu de croissance ! » Autres éléments à entendre pour ceux qui sont dans les starting block de leur vie professionnelle (ou de sa reconversion) , le sport est en pleine mutation : « Tant en termes de consommation et commercialisation dans les médias et les magasins que dans la pratique ». Comprenez que les profils tant techniques et industriels que commerciaux sont les bienvenus dans ce secteurs qui représente l'équivalent de 410 000 emplois au niveau national.

L'industrie et le commerce du sport
Deux types de profils sur lesquels travaillent justement l'école de commerce dédiée au sport, le CNPC, et dont le siège est palois. « Depuis 39 ans, nous formons en majorité des diplômés de l'industrie et du commerce du sport en France, », confirme André-Pierre Bonaly Directeur du CNPC qui rebondissant sur les propos de Dominique Mockly , ajoute : « nous sommes la pour professionnaliser la passion de nos étudiants. La passion est une façon pour nous de recruter les futurs collaborateurs de nos entreprises partenaires ». Des entreprises pour le moins prestigieuses dans le domaine, puisque figurent les 2 leaders de la distribution que sont Intersport et Décathlon, mais aussi les plus grandes marques de l'industrie, telles Adiddas, Nike, Rossignol, cite le directeur... Avec un total de 2500 apprenants sur 5 sites (Pau, Grenoble, Paris, Miramas et Nantes), le taux d'employabilité en sortie d'Ecole est de 92 %... Peu font mieux.

Au delà des métiers et de l'appétence des acteurs de la filière à recruter, un autre signe, plus institutionnel, indique que le sport se pose désormais bel et bien en véritable enjeux de développement économique. « Le modèle du sport français, dans son organisation, est lui aussi en pleine mutation », souligne Virgile Caillet. Et de citer la nouvelle Agence Nationale du Sport, créée en avril 2019 et dont la gouvernance est désormais partagée entre l'Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif... et les acteurs économiques « qui sont les nouveaux invités à la table des discussions », détaille-t-il
Espérons simplement qu'en ajoutant une part de concurrence (économique) à la compétition (sportive), l'esprit sportif fairplay et solidaire ne perde pas la manche.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4147
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !