Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Le préfet de la Corrèze adresse un message vidéo

    Lire

    Le département de la Corrèze compte à ce jour 11 victimes du Covid19. Au travers d’un message vidéo, le préfet de la Corrèze en appelle à tous pour respecter le confinement en ce week-end de Pâques. Une mobilisation exceptionnelle des policiers et des gendarmes sera mise en place pour le week-end pascal afin de s’assurer du respect du confinement. Voir la vidéo.

  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Sport et Economie : jeu, set et match en marge du Teréga Open Pau-Pyrénées

27/02/2020 | Alors que la 2ème édition du Teréga Open Pau-Pyrénées bat son plein jusqu'au 1er mars, la journée du mercredi, a fait un pas de côté en se consacrant à l'économie et aux métiers du sport.

En marge du Teréga Open Pau Pyrénées, une conférence sur les métiers et l'économie et le sport

Ce mercredi 26 février, à l'extérieur du Palais des Sports de Pau, un grand chapiteau monté pour l'occasion a accueilli, en marge de la seconde édition du tournoi de tennis Téréga Open Pau-Pyrénées, un forum mettant à l'honneur le sport comme facteur d'attractivité du territoire et vecteur économique important sur le territoire. Entre conférence, tables rondes et témoignages, la journée était co-organisée par Terega, la CCI Pau Béarn et l'Ecole de commerce du Sport de Pau, CNPC Sport.

Au delà des labels qui l'affirment, Pau est incontestablement une ville de sport. Entre infrastructures importantes, à l'image du Palais des Sports, du stade d'eaux vives ou encore de son hippodrome, l'année paloise est rythmée par divers grands événements sportifs : du concours complet international pour l'équitation au Grand prix automobile de Pau, en passant par le Tour de France, très régulièrement présent dans la capitale béarnaise. Quelques beaux clubs y sont aussi présents, dont l'Elan béarnais en basket, la Section paloise au rugby ou encore le Pau football club, qui a encore récemment fait parler de lui. Un environnement qui compte 20 000 licenciés (185 000 dans le département) dans lequel s'insère donc depuis l'an dernier le Teréga Open Pau Pyrénées, tournois de tennis ATP, qui voit s'affronter des joueurs classés de la 50ème à la 200ème place mondiale, et quelques légendes lors de matchs d'exhibitions.

"Jumper" à pieds joints dans les métiers du sport
Un événement qui au-delà du tennis se veut être vecteur de liens avec son territoire et ses acteurs économiques en général, et avec ceux de la filière sport en particulier. Une volonté partagée et réaffirmée ce mercredi tant par les co-directeurs du tournois, Audrey Roustan et le tennisman Jérémy Chardy, que par son partenaire principal, Teréga, en la personne de son Président Directeur général Dominique Mockly, particulièrement attaché à la tenue de ce forum. « Derrière chaque performance sportive, il y a toute une équipe. Un staff avec de vrais métiers. Et même pour ceux qui accompagnent ces grands champions, s'ils ne sont pas champions eux-même, ils peuvent s'éclater dans leur métier, avec souvent une grande technicité dans leur activité. Professionnellement il faut "jumper" là dessus : mettre en association ce qu'on aime et son métier » , s'enthousiasme t-il.

Et la période, justement, est propice pour « jumper » à pieds joints dans les métiers du sport, souligne Virgile Caillet Délégué général de l'Union Sport Cycle. « S'il est connu que le sport est un outil de lien social, et qu'il porte des enjeux en termes de santé publique, il y a un véritable travail d'acculturation et de prise de conscience à mettre en œuvre sur son poids économique, indique-t-il. Et pour cause, le secteur du sport c'est 40 milliards d'euros en France. Il faut être conscient que le sport est un véritable enjeu de croissance ! » Autres éléments à entendre pour ceux qui sont dans les starting block de leur vie professionnelle (ou de sa reconversion) , le sport est en pleine mutation : « Tant en termes de consommation et commercialisation dans les médias et les magasins que dans la pratique ». Comprenez que les profils tant techniques et industriels que commerciaux sont les bienvenus dans ce secteurs qui représente l'équivalent de 410 000 emplois au niveau national.

L'industrie et le commerce du sport
Deux types de profils sur lesquels travaillent justement l'école de commerce dédiée au sport, le CNPC, et dont le siège est palois. « Depuis 39 ans, nous formons en majorité des diplômés de l'industrie et du commerce du sport en France, », confirme André-Pierre Bonaly Directeur du CNPC qui rebondissant sur les propos de Dominique Mockly , ajoute : « nous sommes la pour professionnaliser la passion de nos étudiants. La passion est une façon pour nous de recruter les futurs collaborateurs de nos entreprises partenaires ». Des entreprises pour le moins prestigieuses dans le domaine, puisque figurent les 2 leaders de la distribution que sont Intersport et Décathlon, mais aussi les plus grandes marques de l'industrie, telles Adiddas, Nike, Rossignol, cite le directeur... Avec un total de 2500 apprenants sur 5 sites (Pau, Grenoble, Paris, Miramas et Nantes), le taux d'employabilité en sortie d'Ecole est de 92 %... Peu font mieux.

Au delà des métiers et de l'appétence des acteurs de la filière à recruter, un autre signe, plus institutionnel, indique que le sport se pose désormais bel et bien en véritable enjeux de développement économique. « Le modèle du sport français, dans son organisation, est lui aussi en pleine mutation », souligne Virgile Caillet. Et de citer la nouvelle Agence Nationale du Sport, créée en avril 2019 et dont la gouvernance est désormais partagée entre l'Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif... et les acteurs économiques « qui sont les nouveaux invités à la table des discussions », détaille-t-il
Espérons simplement qu'en ajoutant une part de concurrence (économique) à la compétition (sportive), l'esprit sportif fairplay et solidaire ne perde pas la manche.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3363
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !