Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

  • 09/07/20 | Airbus : Mérignac manifeste

    Lire

    La CGT a appelé les salariés de la filière aéronautique à la mobilisation, ce jeudi matin au rond-point de Dassault à Mérignac, en Gironde. La raison ? Manifester contre les 5000 suppressions de postes annoncées chez Airbus. Parmi ses filiales, l'un des sites de Stélia est basé sur la commune, employant 203 postes dont environ 80 sont menacés en plus des 95 autres sur le site de Rochefort en Charente-Maritime. Les négociations entre Airbus et les syndicats, qui viennent de commencer, doivent s'achever en octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Sport et économie: La Nouvelle-Aquitaine veut sa part du gâteau olympique

06/10/2017 | En Nouvelle-Aquitaine, sport et économie, forment un mariage réussit. Raison de plus, pour les acteurs concernés, pour ne pas laisser passer l'opportunité des JO 2024

Sport et économie: La Nouvelle-Aquitaine veut sa part du gâteau olympique

Lundi, c'est au sein de la Maison régionale des sports, à Talence, que se tenait la présentation du Guide des TPE. L'occasion pour les organisateurs, quelques jours seulement après l'officialisation de l'organisation des JO 2024 à Paris, de s'interroger sur les retombées possibles de l'évènement sur la région Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre d'un débat plus large sur le sport et l'économie. Qu'ils soient acteurs sportifs, ambassadeurs de Paris 2024, acteurs économiques ou politiques, au premier rang desquels Alain Rousset, la volonté d'associer la Nouvelle-Aquitaine et son tissu économique à ces jeux a été fortement affirmée, et quelques débuts de pistes évoqués.

« Derrière le sport, il y a bien sûr le lien social mais aussi les retombées économiques qu'il engendre sur un territoire ». L'auteur de ces propos lucides, c'est Laurent Marti, le Président de l'Union Bordeaux Bègles, chiffres à l'appui. « Il y a 3 ans, nous avons commandé une étude à la Cci pour évaluer l'impact économique du club. A cette époque, il était de 94 M€ par an pour la Métropole.» (ndlr l'étude portait sur les retombées économiques au niveau régional). De quoi estimer des retombées de l'ordre de « 110 à 115 M€ aujourd'hui » renchérit le Président du Club.
Sport et retombées économiques tel était aussi le sens des propos introductifs du président du Comité régional Olympique et Sportif (CROS), Jean-Claude Labadie. « Le poids du sport est important dans l'économie, tant dans la recherche et le développement, que par l'organisation de grands événements, comme par exemple l'Euro 2016 à Bordeaux ou les récents championnats du Monde de canoë kayak à Pau. Mais il y a aussi les événements plus modestes mais très nombreux qui sont organisés chaque week-end par les fédérations locales. Ceux-là aussi génèrent des besoins en transport, en hébergement, en restauration, en logistique parfois, en organisation de fêtes … c'est autant de retombées sur notre territoire », pointe-il, sans oublier de citer les retombées liées au tourisme sportif, « important chez nous », ou encore du lien entre développement du territoire et sport. « Dans la région, nous avons environ 18000 clubs sportifs et plusieurs milliers d'emplois qui y sont liés. En cumulant licenciés et non licenciés, c'est plus de 50% de la population de la Nouvelle-Aquitaine qui pratique une activité sportive». On l'aura compris, le sport et l'économie en Nouvelle-Aquitaine, c'est une grande histoire.


"La Région s'affirmera pour la préparation des Jeux"Impossible alors pour la région de passer à côté de l'opportunité multi-facettes de l'organisation des JO en France. Pour Valérie Barlois-Leroux, championne olympique d'escrime, et Ambassadrice Paris 2024, les choses sont claires « notre région a une carte à jouer avec les JO 2024 ! ». A double titre, estime celle qui est très attachée à la reconversion professionnelle des sportifs de haut niveau. « Il faut inventer un système de parrainage entre les athlètes 2024 et les entreprises régionales : 1 athlète, une entreprise. » Une sorte de double valorisation, permettant d'ouvrir des portes tant à l'entreprise qu'à l'athlète pour préparer son avenir. Deuxième idée qu'elle suggère au président de la Région : « profitons de l'attractivité de la région, et de ses nombreux équipements sportifs de qualité, pour pouvoir accueillir les stages finaux des équipes nationales, avant les épreuves à Paris. Nous avons des joyaux qu'il faut faire valoir.» Un discours soutenu par un autre ambassadeur de Paris 2024, Frederic Adjiwanou, basketteur professionnel, qui souligne que l'accueil de stage d'équipe nationale, peut se mettre en place, dès 3 à 4 ans avant la tenue des JO.
Une proposition que « prend » volontiers Alain Rousset, qui avait en effet, dès l'annonce parisienne, déjà formulé son ambition de voir la Nouvelle-Aquitaine se mobiliser pour les JO. « Nous devons en effet, être la base arrière d'un certain nombre d'entraînements. » Et de citer les deux CREPS sur Poitiers et Bordeaux, le stade d'eaux vives de Pau, mais aussi des sites comme le Lac de Vassivière, « qui peut-être un lieu de stage formidable, tout en me permettant, en tant que Président de régtion, permettant de booster son attractivité touristique ». Sans oublier le surf pour lequel plusieurs sites se positionnent déjà pour être lieu d'organisation de épreuve. Mais au delà de la promesse que « la Région s'affirmera pour la préparation des Jeux », Alain Rousset a également émis son souhait de profiter de l'évènement pour « performer nos jeunes » via l'UNSS. « La région a la main sur les équipements sportifs de tous les lycées de la région. Il faut mobiliser ces jeunes autour de JO . »

Au total, une mobilisation forte dans les discours qui sera à mettre en acte au plus tôt. Car la Nouvelle-Aquitaine, en dépit de ses liens proches avec le Président du Comité d'organisation de Paris 2024, le palois Tony Estanguet, n'est sans doute pas la seule région française à vouloir bénéficier de l'aura olympique. La présentation prochain à Paris, de la nouvelle « signature régionale », véritable campagne de communication territoriale, participera sans doute à la concrétisation de cette volonté.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Pixabay - CC0

Partager sur Facebook
Vu par vous
53984
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne Economie | 09/07/2020

Limousin : plus de 150 offres d’apprentissage dans l’hôtellerie restauration

Régis Braun, le directeur délégué de Fybots, a présenté le robot au préfet Economie | 02/07/2020

A Brantôme, Fybots fabrique le premier robot autonome de désinfection par voie aérienne

Foie gras entier Economie | 26/06/2020

Le groupe alimentaire MVVH annonce un plan de restructuration et des licenciements

Domofrance Economie | 24/06/2020

Nouvelle-Aquitaine : Domofrance poursuit sa conquête régionale

Jérôme Verschave Economie | 22/06/2020

Aéronautique et apprentissage : pour Jérôme Verschave, directeur d'Aérocampus, "la vague va passer"

ATIS Economie | 19/06/2020

ATIS : une association qui cultive les idées d’innovation sociale

Lancement de la campagne de financement participatif à la Maire de Billères qui compte parmi les partenaires et soutiens de l'association ''De main en main'' Economie | 19/06/2020

Grippée par le Covid, la monnaie locale béarnaise vise plus que jamais le "monde d'après"

Les présidents du Département de la Haute-Vienne et de la CCI Economie | 18/06/2020

La Haute-Vienne veut attirer des citadins en manque de campagne

Alain Rousset et Frédéric Dittmar (à droite) lors de la visite de l’usine Arts Energy à Nersac (16) Economie | 17/06/2020

Technologie : Alain Rousset lance la charge contre la Chine

Xavier Fortinon, Président du Département des Landes et Sandy Causse, directrice du CDT 40 Economie | 16/06/2020

Landes : 3000 bons vacances "pour sauvegarder la saison touristique"

Timothée Duverger Economie | 15/06/2020

Que se cache t-il vraiment derrière le sigle ESS aujourd'hui ?

Florence Parly Ministre des Armées en visite à Safran Helicopter Engines (Bordes - 64) le 11 juin 2020 Economie | 12/06/2020

40 moteurs d'hélicoptères commandés à Safran Helicopter Engines pour soutenir la filière

Les membres fondateurs de Tousbassin.fr Economie | 11/06/2020

Tousbassin.fr, le projet solidaire du bassin d'Arcachon ne s'arrêtera pas avec le déconfinement

Rue commerçante de la vieille ville, Angoulême, Charente Economie | 11/06/2020

Entreprises : Grand Angoulême poursuit le déploiement de son plan de soutien

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine Economie | 10/06/2020

La Rochelle : premières conséquences et réponses à la crise