Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Start-ups : la technologie au service du sport !

11/09/2019 | La Maison Régionale des Sports de Talence accueille depuis une semaine cinq startups retenues dans l’incubateur Sportech Nouvelle-Aquitaine.

La Maison Régionale des Sports de Talence

Du chemin a été fait depuis l’annonce du Colloque Sport & Numérique, au mois de mai, par Mathieu Hazouard, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du numérique. En effet, à la suite de ce colloque, qui s’est déroulé en juillet, la Région a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) intitulé « Sportech ». Sur 22 candidatures, cinq ont été retenues pour intégrer un incubateur, dans les locaux de la Maison Régionale des Sports, à Talence. L’incubateur Sportech est géré en collaboration par le Conseil Régional, Unitec et le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Nouvelle-Aquitaine. Les entrepreneurs ont été présentés ce mardi 11 septembre à l’occasion d’une conférence de presse.

La Nouvelle-Aquitaine, région dynamique tant sur le numérique que le sport. En effet, si le savoir faire régional en matière de nouvelles technologies est reconnu de tous, à l’image du contingent néo-aquitain présent en mai au Salon Vivatech de Paris ou encore au CES de Las Vegas en janvier, le sport n’est pas en reste avec plus d’un million de licenciés sur le territoire pour une centaine de ligues. Il a donc paru logique pour la Région d’unir les deux domaines. C’est ainsi que s’est déroulé le Colloque Sport & Numérique à Talence en juillet, avant le lancement de l’appel à projets « Sportech ». « En ce qui concerne le maillage des politiques publiques, le sport vient rapidement à l’esprit », précise Mathieu Hazouard, conseiller régional en charge du Numérique. « L’accompagnement est naturel pour le Conseil Régional, poursuit l’élu. Unitec, qui nous suit sur ce projet de même le CROS Nouvelle-Aquitaine, est un fleuron en la matière depuis 30 ans ». Mais cette démarche de la technologie au service du sport ne s’arrête pas à un simple colloque ou appel à projet, Mathieu Hazouard l’assure : « nous voulons nous inscrire dans la durée, et agréger encore plus d’acteurs, comme la FrenchTech par exemple ».

Parmi les 22 candidatures reçues pour l’incubateur Sportech, 5 ont été retenues. Et l’implantation de ces dernières dans la Maison Régionale des Sports n’est pas un hasard. « Avoir le CROS, Unitec et le Région est un formidable accélérateur pour les entrepreneurs. En plus, avec la proximité immédiate des ligues sportives, dont une quarantaine sont à 16 marches de distance est favorable à la réflexion », sourit Stéphane Rochon, Directeur Général d’Unitec. Les cinq startups sélectionnées doivent être incubées 12 mois – ou moins en fonction de leurs avancées – avant de laisser leur place à une autre promotion l’an prochain. « Toutes les planètes sont alignées, c’est maintenant à nous de prendre le train en marche », conclut Philippe Saïd, Président du CROS Nouvelle-Aquitaine.

 

Incubés Sportech Nouvelle Aquitaine
Les cinq startups de l'incubateur entourées de Stéphane Rochon (à gauche), Philippe Saïd et Mathieu Hazouard ©YD

SportNovae : motiver autrement

Clément Bonneau et Hugo Caillier ont développé leur application, dont la version test sort prochainement, en se basant sur un constat : il n’est pas toujours aisé d’être motivé à faire du sport sur le long terme. Ainsi, ils ont décidé de développer le 1er coach vocal de fitness à domicile, en s’appuyant sur la percéE en France des assistants vocaux, commercialisés par les géants américains du numérique. « 10 % des internautes disposent d’une enceinte connectée en 2019 », appuie Clément. Ce dernier explique les trois fonctions de l’application : « motiver le sportif par la voix, et l’aider à garder le rythme. Nous sommes en train de développer un algorithme, qui proposera un programme personnalisé à l’utilisateur en fonction de son excuse anti-sport du jour et enfin, nous cassons la routine qui s’installe, souvent vecteur de démotivation, en proposant différents programmes ».

Maracuja : la passion du sport comme vecteur d’éducation

Maracuja signifie « fruit de la passion » en portugais. Sauf qu’ici, le fruit ne se mange pas, il s’apprend. D’après Vincent Rebiere, co-fondateur de Maracuja, « l’objectif est de redonner l’envie d’apprendre grâce à la passion du sport ». Ainsi, en 2018, la jeune entreprise a commercialisé un magazine, revisitant le cahier de vacances, qui propose un programme scolaire adapté en fonction du sport de l’intéressé. Maracuja s’est ensuite allié avec la Fédération Française d’Équitation pour développer la communauté équestre, avant de faire de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine d’Équitation la région pilote d’un concept basé sur le « social learning » (échanges en communauté) à partir de 2020.

MinPulse : apprendre à écouter son corps

 MinPulse est une ceinture cardiaque dédiée aux sportifs. Ce dispositif permet de détecter la fatigue, le stress, ou autres vecteurs de risques pour le sportif afin d’ajuster la charge d’entraînement en conséquence, et ainsi protéger le sportif. Pierre Gilfriche, créateur de MinPulse travaille sur ce projet depuis plusieurs années, puisque la protection du sportif est son sujet de thèse. « L’objectif pour moi est de me rapprocher de clubs, pour tester MinPulse en conditions réelles, pour à terme équiper les sportifs de haut niveau des JO de Paris 2024 du dispositif.

La Boîte à Sports : « devenir le BlablaCar ou le Doctolib du sport »

 Les fondateurs de La Boîte à Sports veulent devenir, avec une pointe d’humour mais le plus grand sérieux, « le BlablaCar ou le Doctolib du sport » : une recette de la pratique sportive à la carte et sans abonnement. Ainsi, la plateforme se rapproche des professionnels de salles de sport, et comblent les places restantes dans des cours collectifs. « On s’adresse à des particuliers qui prendraient un abonnement à la salle pour n’y aller que trois fois, précise Alexandre Criscolo, cofondateur, ou à des entreprises souhaitant resserrer les liens de leurs salariés ». La Boîte à Sports propose déjà 500 séances à Bordeaux et ses environs, et souhaite être présente dans toute la Gironde à l’horizon 2020.

Nove Perform : éclairer les entraîneurs sur le comportement de l’entraîné

 Éviter le tâtonnement expérimental au cours de l’entraînement. Telle est la vocation de Nove Perform, imaginée par Florian Menier. « L’objectif est de comprendre comment fonctionne le sportif et adapter et personnaliser l’entraînement et le suivi en fonction de son mental à travers des formations et outils », poursuit l’entrepreneur. Ces outils, à destination des entraîneurs, permettent de détecter les leviers de motivation du sportif, mieux le comprendre, tout en faisant un travail sur la réduction du stress. Ainsi, l'entraîneur peut comprendre toutes les facettes de son sportif. Le programme est à destination de sportifs de tous niveaux, même si plusieurs sportifs de haut niveau et étudiants en sport études font déjà partie des personnes bénéficiant de Nove Perform.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
6085
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !