Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Start-ups : la technologie au service du sport !

11/09/2019 | La Maison Régionale des Sports de Talence accueille depuis une semaine cinq startups retenues dans l’incubateur Sportech Nouvelle-Aquitaine.

La Maison Régionale des Sports de Talence

Du chemin a été fait depuis l’annonce du Colloque Sport & Numérique, au mois de mai, par Mathieu Hazouard, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du numérique. En effet, à la suite de ce colloque, qui s’est déroulé en juillet, la Région a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) intitulé « Sportech ». Sur 22 candidatures, cinq ont été retenues pour intégrer un incubateur, dans les locaux de la Maison Régionale des Sports, à Talence. L’incubateur Sportech est géré en collaboration par le Conseil Régional, Unitec et le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Nouvelle-Aquitaine. Les entrepreneurs ont été présentés ce mardi 11 septembre à l’occasion d’une conférence de presse.

La Nouvelle-Aquitaine, région dynamique tant sur le numérique que le sport. En effet, si le savoir faire régional en matière de nouvelles technologies est reconnu de tous, à l’image du contingent néo-aquitain présent en mai au Salon Vivatech de Paris ou encore au CES de Las Vegas en janvier, le sport n’est pas en reste avec plus d’un million de licenciés sur le territoire pour une centaine de ligues. Il a donc paru logique pour la Région d’unir les deux domaines. C’est ainsi que s’est déroulé le Colloque Sport & Numérique à Talence en juillet, avant le lancement de l’appel à projets « Sportech ». « En ce qui concerne le maillage des politiques publiques, le sport vient rapidement à l’esprit », précise Mathieu Hazouard, conseiller régional en charge du Numérique. « L’accompagnement est naturel pour le Conseil Régional, poursuit l’élu. Unitec, qui nous suit sur ce projet de même le CROS Nouvelle-Aquitaine, est un fleuron en la matière depuis 30 ans ». Mais cette démarche de la technologie au service du sport ne s’arrête pas à un simple colloque ou appel à projet, Mathieu Hazouard l’assure : « nous voulons nous inscrire dans la durée, et agréger encore plus d’acteurs, comme la FrenchTech par exemple ».

Parmi les 22 candidatures reçues pour l’incubateur Sportech, 5 ont été retenues. Et l’implantation de ces dernières dans la Maison Régionale des Sports n’est pas un hasard. « Avoir le CROS, Unitec et le Région est un formidable accélérateur pour les entrepreneurs. En plus, avec la proximité immédiate des ligues sportives, dont une quarantaine sont à 16 marches de distance est favorable à la réflexion », sourit Stéphane Rochon, Directeur Général d’Unitec. Les cinq startups sélectionnées doivent être incubées 12 mois – ou moins en fonction de leurs avancées – avant de laisser leur place à une autre promotion l’an prochain. « Toutes les planètes sont alignées, c’est maintenant à nous de prendre le train en marche », conclut Philippe Saïd, Président du CROS Nouvelle-Aquitaine.

 

Incubés Sportech Nouvelle Aquitaine
Les cinq startups de l'incubateur entourées de Stéphane Rochon (à gauche), Philippe Saïd et Mathieu Hazouard ©YD

SportNovae : motiver autrement

Clément Bonneau et Hugo Caillier ont développé leur application, dont la version test sort prochainement, en se basant sur un constat : il n’est pas toujours aisé d’être motivé à faire du sport sur le long terme. Ainsi, ils ont décidé de développer le 1er coach vocal de fitness à domicile, en s’appuyant sur la percéE en France des assistants vocaux, commercialisés par les géants américains du numérique. « 10 % des internautes disposent d’une enceinte connectée en 2019 », appuie Clément. Ce dernier explique les trois fonctions de l’application : « motiver le sportif par la voix, et l’aider à garder le rythme. Nous sommes en train de développer un algorithme, qui proposera un programme personnalisé à l’utilisateur en fonction de son excuse anti-sport du jour et enfin, nous cassons la routine qui s’installe, souvent vecteur de démotivation, en proposant différents programmes ».

Maracuja : la passion du sport comme vecteur d’éducation

Maracuja signifie « fruit de la passion » en portugais. Sauf qu’ici, le fruit ne se mange pas, il s’apprend. D’après Vincent Rebiere, co-fondateur de Maracuja, « l’objectif est de redonner l’envie d’apprendre grâce à la passion du sport ». Ainsi, en 2018, la jeune entreprise a commercialisé un magazine, revisitant le cahier de vacances, qui propose un programme scolaire adapté en fonction du sport de l’intéressé. Maracuja s’est ensuite allié avec la Fédération Française d’Équitation pour développer la communauté équestre, avant de faire de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine d’Équitation la région pilote d’un concept basé sur le « social learning » (échanges en communauté) à partir de 2020.

MinPulse : apprendre à écouter son corps

 MinPulse est une ceinture cardiaque dédiée aux sportifs. Ce dispositif permet de détecter la fatigue, le stress, ou autres vecteurs de risques pour le sportif afin d’ajuster la charge d’entraînement en conséquence, et ainsi protéger le sportif. Pierre Gilfriche, créateur de MinPulse travaille sur ce projet depuis plusieurs années, puisque la protection du sportif est son sujet de thèse. « L’objectif pour moi est de me rapprocher de clubs, pour tester MinPulse en conditions réelles, pour à terme équiper les sportifs de haut niveau des JO de Paris 2024 du dispositif.

La Boîte à Sports : « devenir le BlablaCar ou le Doctolib du sport »

 Les fondateurs de La Boîte à Sports veulent devenir, avec une pointe d’humour mais le plus grand sérieux, « le BlablaCar ou le Doctolib du sport » : une recette de la pratique sportive à la carte et sans abonnement. Ainsi, la plateforme se rapproche des professionnels de salles de sport, et comblent les places restantes dans des cours collectifs. « On s’adresse à des particuliers qui prendraient un abonnement à la salle pour n’y aller que trois fois, précise Alexandre Criscolo, cofondateur, ou à des entreprises souhaitant resserrer les liens de leurs salariés ». La Boîte à Sports propose déjà 500 séances à Bordeaux et ses environs, et souhaite être présente dans toute la Gironde à l’horizon 2020.

Nove Perform : éclairer les entraîneurs sur le comportement de l’entraîné

 Éviter le tâtonnement expérimental au cours de l’entraînement. Telle est la vocation de Nove Perform, imaginée par Florian Menier. « L’objectif est de comprendre comment fonctionne le sportif et adapter et personnaliser l’entraînement et le suivi en fonction de son mental à travers des formations et outils », poursuit l’entrepreneur. Ces outils, à destination des entraîneurs, permettent de détecter les leviers de motivation du sportif, mieux le comprendre, tout en faisant un travail sur la réduction du stress. Ainsi, l'entraîneur peut comprendre toutes les facettes de son sportif. Le programme est à destination de sportifs de tous niveaux, même si plusieurs sportifs de haut niveau et étudiants en sport études font déjà partie des personnes bénéficiant de Nove Perform.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3515
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !