Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/01/21 | L'incubateur Sportech accueille sept nouvelles start-ups !

    Lire

    L'incubateur régional, mené par Unitec et le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) a dévoilé sa deuxième promotion. Ainsi, Beyond Sport, Kyango, Nomads, Performind, Soccer BI, TipTapTape et Zufo intègrent l'incubateur Sportech pour l'année 2021. Pour rappel, l'incubateur Sportech a été lancé en septembre 2019, dans le but de rapprocher les entrepreneurs et le mouvement sportif régional.

  • 27/01/21 | Vaccination en Lot-et-Garonne : 5 centres opérationnels

    Lire

    Depuis le 18 janvier dernier, les personnes de plus de 75 ans et les patients vulnérables à très haut risque, bénéficient de l’accès à la vaccination. Pour ce faire, cinq centres de vaccination sont opérationnels dans le département de Lot-et-Garonne, à Villeneuve-sur-Lot, Marmande, Nérac et deux à Agen. Aussi, les premières vaccinations dans une maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés se sont tenues le 22 janvier dernier.

  • 27/01/21 | Lascaux gratuit pour les scolaires

    Lire

    Le Conseil Départemental de la Dordogne, en accord avec la Semitour, société gestionnaire de Lascaux, a décidé de rendre gratuite la visite virtuelle du fac-similé de la grotte ainsi que l’Atelier de Lascaux 4 aux scolaires. Ces visites virtuelles s’effectuent avec une réservation préalable. Objectif du Département: participer au maintien de la vie culturelle et éducative malgré les restrictions sanitaires.

  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | TARMAQ : décollage prévu pour 2021

26/01/2018 | Depuis l’annonce au salon du Bourget en 2017, TARMAQ se précise. Ce 25 janvier, a été présenté, à la presse, les résultats de l’étude de faisabilité du projet.

(De gauche à droite) Alain Anziani, maire de Mérignac, Jérôme Verschave, DG d'Aerocampus et Jérôme Darsouze, responsable du projet TARMAQ lors du point étape de ce matin du projet TARMAQ

Alain Anziani, le maire de Mérignac, a présenté, à la presse, le résultat de l’étude de faisabilité du projet TARMAQ, réalisée par Aérocampus, en présence du Directeur Général du site de Latresne et du responsable du projet TARMAQ, Jérôme Darsouze. Co-financée par la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole, la Ville de Mérignac, Dassault, Sabena technics et Thalès, cette étude met en avant, plusieurs points essentiels, dont le contenu, et la localisation de TARMAQ. Mais son financement reste à finaliser. Objectif: décollage en 2021 !

« Le projet TARMAQ est né d’une volonté de la région » rappelle Jérôme Verschave. Pour le Directeur Général d’Aerocampus, TARMAQ se veut être un projet audacieux et intéractif, avec une part importante faites aux nouvelles technologies. Il nourrit l’ambition de devenir un parc à thèmes des cultures de l’aéronautique, qui veut combiner, sous le même toit, des offres de loisirs, de formations, un showroom vitrine du savoir-faire des industriels de l’aéronautique et un conservatoire qui valorise la collection du Conservatoire de l’Air et de l’Espace, de St-Jean d’Illac. Le Maire de Mérignac garantit que «  les avions du conservatoire auront une visibilité beaucoup plus importante au sein de TARMAQ »

Mérignac, capitale aéronautique de la Nouvelle-Aquitaine

"Latresne restera le coeur nerveux d'Aérocampus." promet son DG Jérôme Verschave. Mais force est de constater que, par souci d'enrichir son offre de formations et de diversifier ses activités, Aérocampus a dû s'implanter rive gauche. Son pôle câblage s'est vu installé dans un lycée de Saint-Médard-en-Jalles. Il en est de même pour TARMAQ, qui lui aussi, sera hébergé sur la rive gauche bordelaise. 

D'après les résultats de cette étude, il paraît évident que le projet TARMAQ prenne ses quartiers à Mérignac, d’une part, parce que le bassin aéronautique de Mérignac héberge de grandes entreprises du secteur, au rayonnement mondial, comme Dassault. D’autre part, parce que Mérignac est la capitale aéronautique régionale, un statut confirmé par l’implantation, sur le site, l’an dernier, du campus de Thalès.

Enfin, parce que TARMAQ rentre dans le cadre de l’Opération d’Intérêt Métropolitain Bordeaux Aéroparc, qui valorise la filière aéronautique, une ambition partagée par TARMAQ.

« Le projet TARMAQ doit s’autofinancer dans son fonctionnement.»

Quant à l’aspect budgétaire du projet, celui-ci est encore à finaliser. Nous savons que le coût total s’élève à 70 M d’euros, dont 10M d’euros financent à 100 % la parcelle de 9ha, disponible, sur le site de Mérignac. Mais reste encore à démarcher les collectivités pour l’administratif, et à boucler les fonds bancaires et de dotations avec les partenaires industriels.  

Pour rentabiliser et équilibrer TARMAQ, Alain Anziani affirme que «  le projet doit s’autofinancer dans son fonctionnement. » Pour ce faire, en plus de développer différentes activités sur le site, telles que « l’expérience de l’avion sous toutes ses formes », dans les 35 000 m² dédiés, et d’enrichir et de diversifier l’offre de formations, principalement en créant de nouveaux métiers de l’aéroportuaire et du tourisme, il faut doter TARMAQ, de points d’hôtellerie et de restauration, sur le modèle de la Cité du Vin, « éléments indispensables de l’équilibre d’économique ». Une centaine d’emplois découleront de ce projet, qui devrait pouvoir, accueillir, après trois ans, 250 000 visiteurs par an.

Enfin, côté tarifs, les visiteurs auront le choix entre trois formules de visites différentes : un forfait TARMAQ seul à 10 euros, un autre, incluant les loisirs du site, fixé à 20 euros, et un troisième tarif, de 25 euros, incluant en plus des deux autres offres, le tourisme industriel, de quoi satisfaire tous les publics. Mais... il faudra patienter, encore, jusqu’en 2021, pour découvrir ce parc à thème des cultures aéronautiques !

 

Mélodie Castan
Par Mélodie Castan

Crédit Photo : Mélodie Castan pour Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5930
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !