Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | TDF inaugure son premier datacenter à Bordeaux-Bouliac

30/05/2013 | TDF choisit l'Aquitaine pour s'attaquer à un nouveau marché: le stockage de données

Le ProxiCenter de TDF inauguré ce 30 mai 2013 à Bouliac

A Bouliac, le pylône TDF et ses 250 m de haut, par lequel transitent tout à la fois télévision, radios et télécommunications des girondins se remarque de loin. Implanté là depuis 1957, ce site émetteur a souvent au cours de son histoire été un lieu de grande première. Première antenne régionale permettant la diffusion de la télévision, il a également été un des sites pilotes de la TNT dès 2002. 11 ans plus tard, alors que la révolution numérique a entièrement chassé la technologie hertzienne, TDF en fait de nouveau un lieu de grande première en y implantant son premier datacenter au niveau national. Une bonne nouvelle pour les acteurs du numérique bordelais.

A l'heure du tout numérique la production et l'échange de données croissent de manière exponentielles. Qu'il s'agisse de data, de vidéos ou autres, la question de leur stockage devient cruciale notamment pour les grandes entreprises ou collectivités qui externalisent, de plus en plus, cette partie de leur système informatique, pour des questions de place et de sécurité.
Un besoin de plus en plus pressant auquel TDF, en se lançant dans le développement de datacenters ou « hôtels numériques », selon l'expression de son Directeur général, Olivier Huart, se propose de répondre. Profitant du gain de place autorisé par le passage des émetteurs analogiques au numérique, l'opérateur réaménage, peu à peu, les locaux de ces plus gros sites à travers la France pour y installer et exploiter des datacenters, baptisés ProxiCenter par l'entreprise.
Le ProxiCenter de Bouliac, inauguré ce 30 mai, est donc le premier d'une longue liste à entrer en service. Viendront après lui, Lille, Lyon, Rennes, Marseille et bien d'autres. « Au total dans les 6 ou 7 prochaines années, 15 à 20 data centers TDF verront le jour » assure Olivier Huart.

"Un besoin attesté des acteurs bordelais"Christine Landrevot, directrice de la division Telecoms et Services chez TDF, explique que les sites sont choisis «en fonction de leur potentiel à pouvoir se transformer facilement, de leur bonne connectivité aux réseaux télécom, de la place, mais aussi des besoins des professionnels de la zone en matière d'hébergement de données». Et pour Bordeaux, le site de Bouliac répond non seulement à tous les critères techniques mais aussi un «besoin attesté par les acteurs bordelais», assure-t-elle. Un besoin sans doute d'autant plus marqué dans les années à venir que « Bordeaux et la Cub se mobilisent fortement sur l'économie numérique » souligne le Directeur.
TDF propose donc désormais une offre d'«hôtel numérique» pour tous ces acteurs en manque de place pour stocker leurs données ou celles de leurs clients. Pour l'heure, le ProxiCenter de Bouliac compte, sur ses 300 m2 de superficie, « 3 suites privatives de 12 baies chacune et une salle mutualisée de 40 baies ». Une capacité qui pourrait bien être revue à la hausse le temps venu, puisque la superficie du terrain de TDF frôle les 30 000m2...

Tout est sous contrôle

Christine Landrevot et Olivier Huart de TDF

Autre point fort, du fait même de son implantation à proximité du pylône, une connectivité aux réseaux télécoms facilitée. Et pour convaincre totalement ses prospects, TDF joue la carte de la sécurité garantie. De ce côté là, les premiers atouts du site sont «naturels» : le zone n'est en effet, ni sismique, ni inondable.
Une visite au sein du datacenter confirme l'attention portée à la mise en sécurité des données. Détection et extinction des incendies, système anti-intrusion, vidéosurveillance, contrôle d'accès, système biométrique de reconnaissance, centrale de traitement d'air, module de refroidissement, groupe électrogène, batterie de secours, double alimentation électrique séparée... Tout est sous contrôle. Même la dimension «économie énergétique» puisque deux systèmes de refroidissement d'air ont été mis en place afin d'utiliser le plus possible la température extérieure pour éviter la surchauffe.
Au total, cette transformation d'une salle de diffusion TV analogique en data center représente un investissement de 3M€. Cela dit, le retour sur investissement est intéressant; Olivier Huart espère «un chiffre d'affaire annuel compris entre 2 et 3 M€, soit un amortissement d'ici 3 à 4 ans».
A peine ouvert, le nouveau Data center de Bouliac a d'ores et déjà son premier client: Systonic, société spécialisée dans le web. L'entreprise a en effet choisi de regrouper ses serveurs dans une des suites privatives proposées par TDF. Un premier client de choix, et de bon augure pour la suite.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2822
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !