Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/12/19 | Angoulême: "Mode et Bande dessinée", plus qu'un mois !

    Lire

    A Angoulême, l'expo "Mode et Bande dessinée" au Musée de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, inaugurée en juin 2019, a déjà attiré plus de 22.000 visiteurs. Il ne reste plus qu'un petit mois (5janvier) pour la découvrir, avec près de 200 pièces dont certaines très rarement exposées signées Yves Saint Laurent, Winsor McKay, Thierry Mugler ou encore Moebius. Le dialogue entre planches originales, vêtements et accessoires de mode est un des facteurs du succès de cette exposition inédite, et rare.

  • 08/12/19 | Bordeaux : Matthieu Rouveyre sur le départ

    Lire

    Le vice-président du Conseil départemental et conseiller municipal d'opposition Matthieu Rouveyre a annoncé dans un post Facebook son retrait de la vie politique. Même s'il ne s'était pas déclaré officiellement candidat aux prochaines municipales, il a participé aux propositions au travers du collectif "Bordeaux Maintenant", retiré du jeu ce vendredi à la suite de négociations non-abouties avec les écologistes. Tout en expliquant qu'il ira au bout de ses mandats en cours, il annonce "préparer notamment un tour du monde de quelques années en tant que nomade digital".

  • 07/12/19 | François Bayrou mis en examen

    Lire

    Ce 6 décembre, François Bayrou a été mis en examen pour " complicité de détournement de fonds publics" dans le dossier des emplois du parti centriste au Parlement européen. Pour son avocat Pierre Cornut-Gentille cette décision a été prise " à l'encontre de tous les éléments de preuve produits, la suite de l'instruction démontrera qu'elle est totalement infondée"

  • 06/12/19 | Lancement des Foires Grasses de Brive

    Lire

    Pour la saison 2019-2020, tapis rouge pour les Foires Grasses, salle Brassens à Brive. Dès samedi 7 décembre, les chefs des tables Gaillardes présenteront plusieurs recettes pour les repas de fin d’année. Le 14 décembre, la salle Brassens accueillera la Foire primée aux chapons, le 1er février, celle des oies et canards et le 7 mars la Foire grasse des producteurs et commerçants de gras.

  • 06/12/19 | SNCF: Trafic encre "très perturbé" ce 6 décembre

    Lire

    En raison de la reconduite du mouvement de grève des cheminots ce vendredi 6 décembre, la SNCF annonce à nouveau un trafic "très perturbé" sur les voies ferrées de Nouvelle-Aquitaine. Pour les TER, 10 seulement circuleront : 3 A/R Bordeaux-Arcachon et 2 A/R Bordeaux-Agen, 292 autocars de substitution seront répartis sur l’ensemble du territoire. Côté TGV sont assurés 3 A/R Bordeaux - Paris, 1 A/R OUIGO Bordeaux- Paris, 1 A/R La Rochelle-Paris et 1 A/R Toulouse-Paris. Enfin sur les Intercités seul 1 A/R Brive-Paris sera en circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Thermes de St Jean d’Angely : premiers tests en 2020

01/12/2019 | A Saint-Jean d’Angély, Valvital vient d’inaugurer son module expérimental, qui va être testé par des volontaires en vue de valider un protocole clinique

Cabine de bains thermaux

« Ca y est, c’est lancé », se réjouit la maire de Saint-Jean d’Angély Françoise Ménard, « ce module expérimentale signe que la démarche vers la construction des thermes est acté ». Ces derniers mois, l’entreprise de thermalisme Valvital a réhabilité une partie de l’aile Est de la caserne Voyer pour aménager 600 m2 de locaux dédiés à des soins expérimentaux. A partir de mars 2020, une trentaine de curistes volontaires se rendront au quotidien sur site pour tester le protocole de Valvital. Objectif de la démarche : obtenir en 2021 l’agrément médical pour les futures thermes.

Les « cobayes » seront choisis dans les prochains mois par des médecins partenaires de Valvital, puis suivis les six mois suivant leurs cures par trois médecins à la retraite de Saint-Jean d’Angély. Issus du bassin de vie, les candidats seront sélectionnés sur des critères tenus secrets, car les testeurs « ne doivent avoir aucun a priori -positif ou négatif- en arrivant, afin de ne pas fausser le protocole clinique », explique la directrice médicale du site, Nicole Vidale. L’autre motif du secret tient dans le principe de « non publicité » des soins médicaux cher à l’Ordre des Médecins, lequel est partie prenante dans l’attribution ou non de l’agrément tant attendu.

Cabine des soins en infusion

Cabine des soins en infusion : de l'eau thermale coule en goutte à goutte sur le corps durant un massage. 

Officiellement, les curistes volontaires seront donc là « pour des pathologies liées à la vieillesse », résume le PDG de Valvital Bernard Riac, dont le groupe est spécialisé dans les soins rhumatismaux.  Au programme des trois semaines de cure des testeurs angériens : cataplasmes à l’argile à 37°, bains d’eau thermale (elle est naturellement à 42°) et infusions (douchettes en goutte à goutte avec massage). Dans ce module expérimental de 600 m2, 3 à 4 pièces par type de soins ont été prévus, ainsi qu’un vestiaire et une salle de repos avec transats. « Le site ayant une capacité d’accueil de 21 places, le site devrait  tourner avec une trentaine de curistes par jour pendant les quatre mois de test », précise Sébastien Rossignol, le directeur technique du groupe Valvital. Une fois l’agrément obtenu, le chantier des thermes pourra être lancé, en vue d’une ouverture en 2023. Pour Valvital, il s’agit surtout de rénover cette ancienne caserne du XIXe siècle en conservant ses murs néo-classiques et sa structure en U (voir l’historique du projet). 500 curistes / jour sont attendus dès la première année d’ouverture. Le PDG de Valvital promet la création de 50 emplois équivalent temps plein, sur les dix mois de la saison thermale.

Un « boom de l’immobilier » à Saint-Jean d’Angély

Dans cette ancienne citée industrielle sinistrée par le départ de ses usines et la fermeture du biscuitier Brossard en 2013, l’ouverture des termes est attendue comme une bouffée d’oxygène. La municipalité espère des retombées économiques et touristiques, avec la création de nombreux emplois indirects. La Ville a d’ailleurs mis en place une aide à la rénovation de l’habitat à destination des particuliers, en vue de compléter l’offre de logement meublés de Valvital. Un dispositif « Esprit d’entreprendre » a également été lancé pour accompagner les aspirants entrepreneurs dans le rachat et la rénovation de commerces du centre-ville. « Il y a encore un an, on avait 35% de vacances dans les logements du centre-ville. Depuis l’annonce de l’arrivée de Valvital en février, les agents immobiliers ont vendu une centaine de biens. Au niveau des commerces, près de la moitié de la quarantaine de fonds vacants ont été acquis. Les acheteurs sont essentiellement des Charentais-Maritime mais il y a aussi beaucoup de Bordelais qui investissent », constate Françoise Ménard, parlant d’un vrai « boom de l’immobilier » à Saint-Jean d’Angély. La maire ne compte pas s’arrêter là : « La commune porte plusieurs projets de réaménagements urbains, comme l’élargissement de la rue entre le champs de foire (où se trouve le site) et le cœur de ville ». Si les électeurs lui accordent un prochain mandat, Françoise Ménard aimerait également refaire tout le revêtement du centre-ville. 

L'aile Est de la caserne a commencé à être restaurée pour implanter le module d'experimentation

Une fois les thermes achevés, les locaux constituant le module expérimental devraient être détruits ou conservés pour en faire un pole de formation des salariés du groupe. Dans sa rénovation, Valvital prévoit de conserver les façades historiques du bâtiment.

Pour l’aspect promotionnel de la station et de la ville, la maire de Saint-Jean d’Angély s’est déjà rapprochée de celle de Dax, Elisabeth Bonjean, qui lui a fait bénéficier de son expérience d’élue à la tête d’une ville thermale. Françoise Menard s’est également rapprochée de Charentes Tourisme pour assurer la promotion de la ville au niveau national, mais aussi former les agents au développement touristique et accompagner les propriétaires de meublés de tourisme vers la labellisation. 

 

Le thermalisme en Charente-Maritime

> 3955 curistes en 2018

> 500 emplois directs et 2000 indirects

> 50 millions d'euros de chiffres d'affaires

> 13 millions d'euros, le coût du projet de création de station à Saint-Jean d'Angely, avec 7 millions d'euros d'aide du Département, 700 000 € d'aide de la Région.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2907
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !