Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Top de départ pour MyFairJob, un site d'offres d'emploi en ligne qui privilégie les compétences et met de l'éthique dans le recrutement

26/10/2010 |

Thierry Recanzone, initiateur du site My fair job

Alors que petites et grandes entreprises sont confrontées aux difficultés de recrutement et qu'a contrario, des milliers de candidats peinent à trouver un emploi, un site internet propose de bousculer les règles d'un jeu où, aux qualités et à l'expérience, répondent souvent l'indifférence et le mépris. Thierry Recanzone en sait quelque chose, qui malgré une solide expertise en direction générale de PME innovantes, se trouva fort dépourvu lorsqu'il dut s'installer dans le bordelais. De cette situation lui est venue l'idée de créer un réseau emploi solidaire, engagé dans le recrutement éthique et responsable, qui mettrait le WEB 2.0 au service du recrutement, avec en ligne de mire, l'emploi pour tous. On connaissait le commerce équitable, on pourra découvrir l'offre d'emploi équitable, dès ce lundi 25 octobre, rampe de lancement national du site de MyFairJob.

Pas de réseau, pas de boulot ! Thierry Recanzone peut en témoigner. Alors qu'il jouissait, depuis des années, d'une très confortable situation à Paris, la nécessité pour lui de venir vivre en province (Tarbes puis Bordeaux) changea complètement la donne. Confronté à la dure réalité du recrutement, il comprend que sans réseau local, il pourra difficilement faire valoir ses compétences à leur juste niveau. Penser à ceux qui n'ont pas son bagage et peinent à rebondir le motive pour se lancer dans une aventure où "l'alternative solidaire et responsable en faveur de l'emploi pour tous" serait le maître mot. Comme "Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin", il est rejoint dans son projet par Halima Choisel, autodidacte parvenue à des postes de direction sur le marché des Ressources Humaines, maintes fois confrontée à la discrimination. Ainsi que par Thierry Fréteaud, un chef d'entreprise ouvert à la tolérance, révélateur de talents chez  nombre de ses collaborateurs aux profils souvent discriminés. Confronté régulièrement à la difficulté de sélectionner un candidat et séduit par la pertinance du projet autant que par l'envie de partager ses convictions avec le plus grand nombre, il s'engage pour former une équipe aussi pragmatique qu'engagée, complétée par Jacques Delgutte, le conseiller ès communication de MyFairJob.

Bousculer l'échiquier du recrutement
Pour Thierry Recanzone "trop nombreux sont les jeunes qui découvrent la vie active par la triste porte du chômage. A fortiori, ceux qui n'ont pas de réseau..."  La plate-forme de MyFairJob libère de l'obstacle du CV, qui finit souvent à la poubelle, de la lettre de motivation ou encore des restrictions d'une annonce tout en permettant aux jeunes de valoriser leurs compétences en toute simplicité. Ici, la technologie se met au service de l'utilisateur et les qualifications sont au coeur de l'emploi. Elément essentiel de l'outil, "le Centre des compétences" composé d'une table de compétences (cartographie encyclopédique et évolutive des savoir-faire et des savoir-être, tous métiers et secteurs confondus) et d'un puissant moteur de recherche (permettant de sélectionner les candidats par pondération des notes qu'ils s'attribuent par compétence, et de les géo-localiser). Ainsi, les aptitudes sont présentées aux recruteurs avant même qu'ils ne prennent contact avec les candidats. Ethique et responsable, "le CV anonyme raisonné" place chacun des acteurs face à son libre arbitre (le candidat choisit ce qu'il dévoile de son identité, le recruteur fait tout ou partie le pari des compétences et de l'anonymat). En effet, lorsqu'un candidat s'inscrit sur le site, ses compétences et sa position géographique sont demandées. A ce stade, les renseignements tels que le sexe, l'âge, les origines ou le handicap ne sont pas visibles pour les recruteurs, diminuant ainsi fortement les risques de discriminations, mêmes involontaires.

Une vision novatrice de l'emploi pour tous
Thierry Recanzone, initiateur du site My fair jobExit,  donc, CV inadaptés et candidatures "tous azimuts" pour tenter de coller, en vain, au besoin d' annonces multiples. Et bienvenue au e-CV, nombre illimité de versions sous un format unique, pointant vers une page web accessible à la demande et exploitable à volonté. Welcome au bureau, espace permanent dédié à la gestion de carrière côté candidat, et au suivi de la fonction recrutement côté entreprise, avec, en prime, un ensemble de services à personnaliser (radio, réservation, etc...). Participatif et engagé, le Réseau d'Emploi solidaire, 1er réseau social dédié à l'emploi, encourage candidats et recruteurs à la solidarité, mais aussi à débattre de la place et des conditions de travail dans notre société. A noter que les entreprises qui font le choix du recrutement éthique (sélection sur la base des compétences uniquement et pas de candidats sans réponse) bénéficient d'une promotion de leur responsabilité sociale et de leur engagement.  Un partenariat avec Goom Radio, 1er bouquet de radios numériques  en son HD, fondé par Emmanuel Jayr et Roberto Ciurleo, propose l'accès gratuit à un bouquet de 38 radios destiné aux 13-35 ans, pour aider les jeunes issus de tous les milieux dans leur recherche d'emploi ou de stage. Elle tiendra également sesauditeurs au courant du nombre d'offres disponibles et fera témoignerceux qui, grâce à cette initiative, auront décroché un emploi,intervenir des chefs d'entreprise et communiquer sur des  expériencesheureuses.  MyFairJob semble bien parti pour justifier son nom et rendre les règlesdu jeu de l'emploi plus attractives et équitables.
http://www.myfairjob.com/

Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
1720
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Recanzone | 26/10/2010

Merci pour votre réaction.
Deux réponses à vos inquiétudes.
1 ) Trop longtemps je suis moi même resté sans réponse face à des organismes habilités à aider les demandeurs d'emploi
2 ) Trop souvent je me suis senti comme une marchandise des sites traditionnels d'emploi censés présentér votre CV aux entreprises qui recrutent et je jamais rien recevoir en retour !
Myfairjob n'est pas un nouveau site d'emploi. Il est unique. Pas d'annonces à surveiller. Pas de centaines de lettres à rédiger !
Si la solidarité l'emporte, que tous les candidats se donnent la main pour présenter enfin un CV par les compétences et obliger les entreprises à s'engager autrement, alors oui, myfairjob sera votre solution. Comme les dirigeants sont chassés, tout un chacun pourra à son tour être sollicité par les entreprises.
Engagez vous pour un monde différent et meilleur. Adoptez myfairjob et faites passer le mot. Dans deux, trois mois, si les candidats sont au rendez-vous, les entreprises s'engageront dans le Recrutement Responsable !
La balle est dans votre camp. L'exemplarité de l'entreprise se prouve par la preuve.
Le passage à une société plus éthique appartient par contre à la société civile, donc aux candidats.
Merci pour votre avis,
Thierry

julien | 26/10/2010

Voeu pieux mais il y a déjà trop de sites en France par rapport au marché de l'emploi (y a-t-il eu étude de marché ? au lieu de seul sentiment de manque...) : les recruteurs qui sont intéressants et ont besoin d'aide (pas les grands groupes) ne s'y retrouvent pas et restent perdus face à la trop grande offre de sites disant tous qu'ils ont le meilleur concept du monde... De plus, avant de se doter d'une base candidats de qualité là encore l'offre étant trop grande les candidats vont privilégier les gros sites et il faut des mois... Je dis sincèrement "bonne chance" mais je suis un peu fatigué de voir toutes les semaines depuis des années de nouvelles initiatives de sites emploi ... sans que pour autant jamais le chômage ne baisse vraiment...sans compter que les entreprises qui essaient un site naissant sont déçues et mettent après leur déception sur toute autre initiative...

Thomas LACHIEZE | 27/10/2010

@Julien : L'article est intéressant mais parle de la génération de site de la période 2006-2008 qui à mon sens se ressemble dans leurs fonctionnement/concept. Les "gros" site de CV en ligne ont un défaut majeur : traiter les CV par un robot! (c'est normal vu la masse de CV à traiter).
Énormément de CV mis en ligne passent à la trappe du fait qu'il ne répondent pas aux formats de ces robots. Pour une mauvaise lecture du CV word uploadé, un manager expérimenté pourra apparaitre comme simple commercial dans la base de donnée (parcequ'il a mentionner ce mot dans le haut du CV par ex) sans qu'il le sache.
Sur Myfairjob, c'est le candidat lui même qui fait son CV et met en avant ses compétences. Les donnés seront donc beaucoup plus précises et plus facilement exploitables pour les recruteurs.
Là où les chercheurs d'emploi étaient mis sur le côté sans le savoir, Myfairjob leur propose de maitriser leur CV et la présentation de leurs compétences, le tout sous la forme d'un réseau social des chercheur d'emploi.
Thomas L.

julien | 27/10/2010

C'est bien c'est bien je vois votre motivation, pourvu qu'elle suffise... cf http://www.guillaume-limare.com/2010/10/27/emploi-sur-internet-la-fin-dune-generation/
Quand on lance on croit toujours apporter + aux candidats et être + innovants que les autres... mais il faut toujours avoir bien étudié le marché et ne pas partir de ses seuls sentiments ;)

Corinne PIVOT | 27/10/2010

Je suis complètement partante pour agir de cette manière et je suis pleine d'espoir par rapport à votre site parce que je vis les mêmes difficultés que vous évoquez par rapport à ma recherche d'emploi et je me sens tellement démunie face au système , je suis en colère contre l'immobilisme, les limites administratives des systèmes d'aide à l'emploi. J'ai de très bonnes compétences et je veux juste qu'une entreprise me donne ma chance de prouver ce que je peux apporter comme moi je tends la main aux autres dans des domaines différents. Confiance, humanité voilà ce dont nous avons tous besoin, il y a de la place pour tous si nous le voulons et moi je le veux vraiment.
Par rapport à votre site j'ai trouvé assez difficile la mise en forme notamment au niveau de la partie à remplir sur les expériences et au niveau des modifications, ce matin, j'ai commencé à remplir les champs et pour modifier même un mot ou une lettre j'ai trouvé galère car les phrases se grisaient entièrement sans possibilité de revenir en arrière avec le curseur du clavier. Je peaufinerai demain, car évidement en une seule fois il est difficile d'être précis et cela mérite reflexion. Merci en tout cas de penser à nous chercheurs d'emploi car c'est très dur à vivre, c'est un grand moment de solitude de ne pas trouver de travail en relation directe avec mes compétences et je me sens rabaissée. Bonne journée, cordialement
Corinne

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !