Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

  • 10/04/20 | Près de 3000 TPE et auto entrepreneurs ont fait appel au fonds de solidarité en Dordogne

    Lire

    Mis en place le 31 mars, le fonds de solidarité de l’État destiné aux TPE (artisans, commerçants, auto entrepreneurs) a déjà concerné 2 907 entreprises en Dordogne avec une moyenne de 1 300 euros versés, a annoncé le préfet Frédéric Perissat, le 9 avril. Ce qui représente environ 1 302 euros par dossier, chiffre supérieur à la moyenne régionale. 432 entreprises ont demandé le report des charges fiscales, représentant un montant de 7,1 millions d’€ et 3900 entreprises sont en activité partielle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme : 2017 s'annonce comme un bon cru en Nouvelle-Aquitaine

25/08/2017 | Le Comité Régional du Tourisme dresse un premier bilan de la haute saison 2017.

tourisme une

Déjà considérée comme une des destinations phares de l'hexagone pour de nombreux touristes français et étrangers, la région Nouvelle-Aquitaine confirme son attractivité avec une fréquentation touristique en hausse pour 2017. Une année qui, après les attentats de 2015 et 2016, s'annonce florissante pour le tourisme français et où la plus grande Région de France semble d'ores et déjà tirer son épingle du jeu. Michel Durrieu, nouveau Directeur Général du Tourisme en Nouvelle-Aquitaine dresse un premier bilan de la haute saison touristique et évoque les nouvelles pistes pour développer ce qui est, aujourd'hui, la seconde activité économique de la Région après l’agro-alimentaire et avant l’aéronautique.

La saison touristique n'est pas encore finie mais l'heure du premier bilan a déjà sonné. Et le résultat, pour le Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine, s'annonce plutôt positif : « plus des trois quarts des professionnels sur le littoral se disent satisfaits de leur fréquentation de mi-juillet à mi-août. Le littoral landais (79% de bonnes opinions) et le Bassin d'Arcachon (88%) sont des destinations qui recueillent le plus grand nombre d'avis positifs », note Michel Durrieu, nouveau Directeur Général du Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine ; une structure née de la fusion, en mai dernier, des CRT de Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine et dotée d'un budget de 6M€ et de 45 salariés. « Nous traitons un territoire de 11M d'habitants et d'une superficie similaire à celle de l'Autriche et pour laquelle le tourisme est un secteur économique majeur avec 8% du PIB et 104 000 emplois directs. », note-t-il. Une région à laquelle le nouveau responsable est particulièrement attaché : « Venir en Nouvelle-Aquitaine est un défi personnel. C’est tout d’abord la volonté de participer à la mise en œuvre, au niveau des territoires et des destinations, de la stratégie que nous avons définie au plan national. La compétence tourisme, les moyens et les décisions sont maintenant à l’échelon régional. C’est aussi pour moi un retour dans la région où je suis né. » Le lancement cette semaine de la seconde campagne de promotion de la Région (la première avait lieu en mars-avril) se décline là encore sur le thème « Ma région s'agrandit, mes horizons aussi ». « L'objectif est de progresser en restant fidèle à nos atouts et à ce qui fait la force de notre région » précise Michel Durrieu qui note au passage que la région est tout de même seconde au plan national pour la clientèle française et cinquième pour la clientèle étrangère.

Viser toujours plus haut
Les raisons de ce succès ? « l'attractivité de la Région, bien sûr, mais aussi, l'arrivée de la LGV et la forte augmentation des arrivées aériennes étrangères qui contribuent à la progression des marchés lointains (USA +18%, Chine +14%, Japon+31% et Russie+8%) ». Une clientèle cependant composée actuellement, surtout de britanniques à l'intérieur des terres, d'allemands sur le littoral et d'espagnols dans les grandes villes. « Les clientèles touristiques évoluent très vite, aussi, il est nécessaire de s'adapter très rapidement aux besoins et aux attentes. » Des efforts qui se portent notamment sur l'hébergement. « L'hébergement privé (Airbnb) explose mais nous ne voulons pas tomber dans les écueils du tourisme de masse qui conduit à monopoliser des immeubles entiers à cette fin en pénalisant les locaux. C'est à nous qu'il incombe de favoriser la création de structures d'accueil dignes des attentes de la clientèle. » Autre cible dans le viseur du CRT Nouvelle-Aquitaine : l'arrivée de nouvelles compagnies aériennes sur le tarmac de Mérignac et le développement du tourisme via les vols longs courriers. « Quand une compagnie s'installe, c'est qu'elle compte rentabiliser ». Une politique qui permettrait d’accroître le tourisme hors saison :« Quand les touristes viennent de loin, ils viennent toute l'année ». Mais déjà forte de sa qualité d’accueil et de sa richesse culturelle et patrimoniale, l'arrière-saison s'annonce, de l'avis des professionnels, d'ores et déjà prometteuse en Nouvelle-Aquitaine.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
46576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !