Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

  • 28/10/20 | Charente-Maritime : Isabelle Blesson installée au conseil départemental

    Lire

    A l'occasion de l'ouverture de sa session d'automne, ce 26 octobre, le conseil départemental de la Charente-Maritime a introduit une nouvelle élue dans son assemblée : Isabelle Blesson. Jusqu'alors suppléante de la conseillère départementale Brigitte Favereau, cette pharmacienne basée à Saintes remplacera l'élue jusqu'aux prochaines élections départementales. Brigitte Favreau est décédée le 22 septembre dernier des suites d'une longue maladie.

  • 28/10/20 | 482 400 € pour l'ouverture d'une 1° année de Parcours d'Accès Spécifique Santé à Périgueux

    Lire

    La Région apportera 482 400 euros pour la première année de Parcours d'Accès Spécifique Santé (PASS) à Périgueux. Pour l'année universitaire 2020-21, les besoins sont les suivants : deux grandes salles permettant la diffusion des cours magistraux aux étudiants, des travaux de câblage pour les réseaux informatiques et deux salles immersives de manière à assurer l'ensemble des enseignements et tutorat délocalisés. La première promotion de 30 étudiants a fait sa rentrée en septembre.

  • 28/10/20 | Pour une meilleure connaissance des abeilles en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets « Nature et transitions », l’association CPIE de la Corrèze souhaite s’engager dans un projet d’amélioration des connaissances sur les abeilles sauvages et souhaite mobiliser les acteurs locaux pour faire émerger des solutions concrètes de gestion des milieux en faveur de la pollinisation. Ce projet, nourrit de la richesse des compétences en matière d’animation territoriale, de création d’outils pédagogiques ou d’expertise scientifique bénéficie d’une aide de 18 135 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme en Nouvelle-Aquitaine : en route vers l’innovation et la compétitivité

06/03/2020 | La Commission Permanente de Nouvelle-Aquitaine du 10 février 2020, a attribué plusieurs subventions aux différents acteurs du tourisme néo-aquitain.

Evaux-les-Bains

En matière de tourisme, il faut savoir constamment se renouveler. Que cela soit dans la décoration d’un hôtel, la capacité d’accueil d’une structure, le fonctionnement économique d’un lieu ou encore dans la proposition d’activités… Le dynamisme est une priorité pour qu’une région reste attractive. C’est dans cette optique que la Commission Permanente de Nouvelle-Aquitaine du 10 février 2020, a attribué plusieurs subventions aux différents acteurs du tourisme néo-aquitain. Sous la thématique de la compétitivité et de l’innovation, des opérateurs ou des acteurs touristiques pourront réaliser des études préalables avant de réaliser des projets d’investissement, débuter des travaux de réaménagement ou encore investir dans des équipements plus efficaces. Focus sur 4 projets qui s’inscrivent dans ce dispositif.

Sandrine Derville, Vice-Présidente de la Région en charge du Tourisme explique que «  les projets présentés en Commission sont variés. On retrouve beaucoup d’hôtels qui souhaitent faire appel à un conseil en aménagement avant de se lancer dans des travaux de modernisation. Il y a aussi, par exemple, le Château Fage, qui veut se lancer dans des aménagements oenotouristiques mais qui a besoin d’une étude préalable. L’Office National des Forêts souhaite, de son côté, réaliser des aménagements sur la commune de Biscarosse et a donc sollicité la Région pour une étude avant l’aménagement. » Ces exemples parmi tant d’autres montrent une volonté d’accompagnement de la part de la Nouvelle-Aquitaine. La Région investit dans un autre type d’accompagnement : la modernisation des hébergements (hôtels, campings, gites et centres de vacances). Les aides aux hébergements atteignent 450 000 euros. « Le tourisme est un milieu qui évolue très rapidement et les attentes des clients évoluent avec, rappelle consciencieusement Sandrine Derville. La clientèle est très connectée (via des outils d’offres comme TripAdvisor par exemple) et donc accompagner le secteur touristique peut permettre de se mettre au niveau de ces attentes 2.0… » Un coup de fraicheur qui donnera au paysage touristique de la Nouvelle-Aquitaine, un tout autre visage…

Une montée en gamme pour la station thermale d’Evaux-les-Bains

Evaux-les-Bains

Certains territoires qui souhaitent investir sur des équipements structurants sont soutenus par la Région. La Commission Permanente a voté par exemple une aide de 800 000 euros pour la station thermale d’Evaux-les-Bains, dans la Creuse. Ce complexe thermal a trois activités : l’hôtel, le centre thermal et le centre de bien-être. Le projet consiste à réhabiliter complètement l’hôtel qui a aujourd’hui 2 étoiles avec 61 chambres. « Le confort est un peu dépassé, explique Bruno Papineau, maire d’Evaux-les-Bains. L’accessibilité des salles de bain est hors-norme aujourd’hui. Nous allons refaire 58 chambres 3 étoiles avec une partie qui sera exploitée en appartement (avec des kitchenettes). » Au niveau du centre de bien être, les murs vont être poussés et les équipements modernisés. La piscine thermale en extérieure va être réhabilitée également. « Elle date des romains et c’est un aspect très attrayant pour les curistes, avoue Bruno Papineau. Les eaux permettent aux gens de retrouver la sérénité mais il faut la restaurer car les parois datent des romains… » Les travaux vont commencer en novembre 2020 pour se terminer en avril 2022. « La station doit retrouver une clientèle qu’elle a perdue avec des hébergements plus haute gamme. On mise aussi sur la partie restaurant car nous sommes sur un territoire bio engagé et le restaurant va mettre en valeur tout ce qui est circuit court avec un très bon chef. » Pour le moment, la station accueille 3 800 curistes par an. Magali Debatte, préfète de la Creuse, se réjouit de ce projet qui à terme, va créer des emplois. « Les emplois de saisonniers vont devenir des CDI par exemple », affirme le maire de la ville. Une belle promesse pour le territoire de la Creuse…  

Réaménagement et gestion durable pour l’hôtel Les Remparts à Sarlat

Les Remparts

L’établissement Les Rempart, à Sarlat-la-Canéda, a reçu de la Région une aide de 100 000 euros. C’est la SARL Welcome Sarlat qui souhaite donner une nouvelle vie à cet hôtel en plein cœur du centre-ville. Le mobilier, la décoration et les salles de bain vont être repensées. Si le restaurant n’existera plus à terme, les chambres seront plus nombreuses. 32 chambres seront disponibles à l’avenir et l’objectif pour le lieu est de pouvoir prétendre aux 3 étoiles tant convoitées dans le milieu de l’hôtellerie. La particularité du projet repose surtout sur son lien avec la feuille de route NéoTerra. Cette dernière fixe le cadre de toutes les actions régionales dans les années qui viennent, conformément aux grands enjeux de transition énergétique et environnementale. Sandrine Derville connaît ce projet de modernisation par ce prisme : « cet hôtel est accompagné afin qu’il puisse réaliser des investissements qui vont permettre de progresser sur la partie gestion durable de l’établissement : économie d’eau, produits d’entretiens éco labellisés, tri des déchets… Ces hébergements qui souhaitent aller vers davantage d’éco responsabilité, nous les accompagnons évidemment de façon préférentielle. » 

Le château Fage, au cœur d’un projet oenotouristique durable sur le territoire libournais

château Fage

Construit au XIXème siècle et surplombant la vallée de la Souloire, le Château Fage s’étend sur 45 hectares de vignes, de forêts et de pairies. Yves Glotin, directeur du Château, souhaite faire de son vin le produit d’un terroir chaleureux et humain tout en suivant la feuille de route Néo Terra fixée par la région. Il souhaite transformer son domaine en un lieu de passage avec la création d’un « resort » oenotouristique qui comprendra un hôtel, un restaurant et un atelier de cuisine afin d’apprendre à marier le vin avec différents mets. Dans ce cadre, le château Fage a fait appel à une mission de conseil afin de les aiguiller sur le produit d’accueil qu’ils proposeront aux clients. Cette mission dispose d’un budget total de 30 000 euros, financés à 50% par la région Nouvelle-Aquitaine. « Souvent les châteaux et les domaines viticoles sont habités par les propriétaires donc c’est un peu difficile d’en faire un lieu de visite; au château Fage j’ai la chance de pouvoir faire visiter le domaine à mes visiteurs puisque je ne vis pas sur place », explique Yves Glotin. Le viticulteur, souhaite amener ses clients sur son domaine afin de les plonger en immersion dans le travail de la vigne et redonner un visage et une image à un produit parfois trop déconnecté de son lieu de production. En plus de l’aide financière, Yves Glotin a bénéficié de la vision globale de la région Nouvelle-Aquitaine en termes d’œnotourisme et donc d’un accompagnement optimal dans la réalisation de son projet.

L’agro-écologie et l’hôtellerie s’associent dans la ferme de Brouage, un éco-lieu préservé

Ferme de Brouage

La ferme de Brouage, est un projet d’éco-lieu de maraichage bio porté par Antoine et Hanh Claire Lévêque, à La Gripperie Saint Symphorien en Charente-Maritime. Situé dans un ancien prieuré, l’aménagement prévoit une réhabilitation complète du lieu en un hébergement touristique écologique. Au-delà du projet d’agro-écologie c’est la valeur pédagogique du lieu qui motive le couple, « nous avions envie de faire découvrir aux familles un nouveau mode de vie et de requestionner les choix autour de l’écologie » explique Hanh Claire. A terme, le lieu devrait pouvoir accueillir jusqu’à 46 personnes dans 6 gîtes, dont 2 de grande capacité (plus de 10 personnes), un vrai plus pour ce projet aux yeux de la Région. D’autant que la ferme de Brouage souhaite obtenir le label « Tourisme et Handicap » afin de permettre aux personnes souffrant d’un handicap la visite du lieu.  Prévue pour cet été, l’ouverture du site au public doit permettre de valoriser un territoire et Hanh Claire et Antoine se disent prêts à travailler avec les acteurs du territoire dans le cadre de projets participatifs comme ce fut le cas lors de la plantation de 2000 arbres sur le terrain de 5 ha. Une aubaine pour la région Nouvelle-Aquitaine qui soutient les initiatives qui comme celle de la ferme de Brouage, sont vecteurs de bien-être économique pour la région tout en proposant une activité écologique durable.

Lucile Bonnin et Clément Bordenave
Par Lucile Bonnin et Clément Bordenave

Crédit Photo : Daniel Plavinet et Thermes d’Evaux les Bains / Les Remparts / Château Fage / Ferme de Brouage

Partager sur Facebook
Vu par vous
5000
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !