Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme en Nouvelle-Aquitaine : en route vers l’innovation et la compétitivité

06/03/2020 | La Commission Permanente de Nouvelle-Aquitaine du 10 février 2020, a attribué plusieurs subventions aux différents acteurs du tourisme néo-aquitain.

Evaux-les-Bains

En matière de tourisme, il faut savoir constamment se renouveler. Que cela soit dans la décoration d’un hôtel, la capacité d’accueil d’une structure, le fonctionnement économique d’un lieu ou encore dans la proposition d’activités… Le dynamisme est une priorité pour qu’une région reste attractive. C’est dans cette optique que la Commission Permanente de Nouvelle-Aquitaine du 10 février 2020, a attribué plusieurs subventions aux différents acteurs du tourisme néo-aquitain. Sous la thématique de la compétitivité et de l’innovation, des opérateurs ou des acteurs touristiques pourront réaliser des études préalables avant de réaliser des projets d’investissement, débuter des travaux de réaménagement ou encore investir dans des équipements plus efficaces. Focus sur 4 projets qui s’inscrivent dans ce dispositif.

Sandrine Derville, Vice-Présidente de la Région en charge du Tourisme explique que «  les projets présentés en Commission sont variés. On retrouve beaucoup d’hôtels qui souhaitent faire appel à un conseil en aménagement avant de se lancer dans des travaux de modernisation. Il y a aussi, par exemple, le Château Fage, qui veut se lancer dans des aménagements oenotouristiques mais qui a besoin d’une étude préalable. L’Office National des Forêts souhaite, de son côté, réaliser des aménagements sur la commune de Biscarosse et a donc sollicité la Région pour une étude avant l’aménagement. » Ces exemples parmi tant d’autres montrent une volonté d’accompagnement de la part de la Nouvelle-Aquitaine. La Région investit dans un autre type d’accompagnement : la modernisation des hébergements (hôtels, campings, gites et centres de vacances). Les aides aux hébergements atteignent 450 000 euros. « Le tourisme est un milieu qui évolue très rapidement et les attentes des clients évoluent avec, rappelle consciencieusement Sandrine Derville. La clientèle est très connectée (via des outils d’offres comme TripAdvisor par exemple) et donc accompagner le secteur touristique peut permettre de se mettre au niveau de ces attentes 2.0… » Un coup de fraicheur qui donnera au paysage touristique de la Nouvelle-Aquitaine, un tout autre visage…

Une montée en gamme pour la station thermale d’Evaux-les-Bains

Evaux-les-Bains

Certains territoires qui souhaitent investir sur des équipements structurants sont soutenus par la Région. La Commission Permanente a voté par exemple une aide de 800 000 euros pour la station thermale d’Evaux-les-Bains, dans la Creuse. Ce complexe thermal a trois activités : l’hôtel, le centre thermal et le centre de bien-être. Le projet consiste à réhabiliter complètement l’hôtel qui a aujourd’hui 2 étoiles avec 61 chambres. « Le confort est un peu dépassé, explique Bruno Papineau, maire d’Evaux-les-Bains. L’accessibilité des salles de bain est hors-norme aujourd’hui. Nous allons refaire 58 chambres 3 étoiles avec une partie qui sera exploitée en appartement (avec des kitchenettes). » Au niveau du centre de bien être, les murs vont être poussés et les équipements modernisés. La piscine thermale en extérieure va être réhabilitée également. « Elle date des romains et c’est un aspect très attrayant pour les curistes, avoue Bruno Papineau. Les eaux permettent aux gens de retrouver la sérénité mais il faut la restaurer car les parois datent des romains… » Les travaux vont commencer en novembre 2020 pour se terminer en avril 2022. « La station doit retrouver une clientèle qu’elle a perdue avec des hébergements plus haute gamme. On mise aussi sur la partie restaurant car nous sommes sur un territoire bio engagé et le restaurant va mettre en valeur tout ce qui est circuit court avec un très bon chef. » Pour le moment, la station accueille 3 800 curistes par an. Magali Debatte, préfète de la Creuse, se réjouit de ce projet qui à terme, va créer des emplois. « Les emplois de saisonniers vont devenir des CDI par exemple », affirme le maire de la ville. Une belle promesse pour le territoire de la Creuse…  

Réaménagement et gestion durable pour l’hôtel Les Remparts à Sarlat

Les Remparts

L’établissement Les Rempart, à Sarlat-la-Canéda, a reçu de la Région une aide de 100 000 euros. C’est la SARL Welcome Sarlat qui souhaite donner une nouvelle vie à cet hôtel en plein cœur du centre-ville. Le mobilier, la décoration et les salles de bain vont être repensées. Si le restaurant n’existera plus à terme, les chambres seront plus nombreuses. 32 chambres seront disponibles à l’avenir et l’objectif pour le lieu est de pouvoir prétendre aux 3 étoiles tant convoitées dans le milieu de l’hôtellerie. La particularité du projet repose surtout sur son lien avec la feuille de route NéoTerra. Cette dernière fixe le cadre de toutes les actions régionales dans les années qui viennent, conformément aux grands enjeux de transition énergétique et environnementale. Sandrine Derville connaît ce projet de modernisation par ce prisme : « cet hôtel est accompagné afin qu’il puisse réaliser des investissements qui vont permettre de progresser sur la partie gestion durable de l’établissement : économie d’eau, produits d’entretiens éco labellisés, tri des déchets… Ces hébergements qui souhaitent aller vers davantage d’éco responsabilité, nous les accompagnons évidemment de façon préférentielle. » 

Le château Fage, au cœur d’un projet oenotouristique durable sur le territoire libournais

château Fage

Construit au XIXème siècle et surplombant la vallée de la Souloire, le Château Fage s’étend sur 45 hectares de vignes, de forêts et de pairies. Yves Glotin, directeur du Château, souhaite faire de son vin le produit d’un terroir chaleureux et humain tout en suivant la feuille de route Néo Terra fixée par la région. Il souhaite transformer son domaine en un lieu de passage avec la création d’un « resort » oenotouristique qui comprendra un hôtel, un restaurant et un atelier de cuisine afin d’apprendre à marier le vin avec différents mets. Dans ce cadre, le château Fage a fait appel à une mission de conseil afin de les aiguiller sur le produit d’accueil qu’ils proposeront aux clients. Cette mission dispose d’un budget total de 30 000 euros, financés à 50% par la région Nouvelle-Aquitaine. « Souvent les châteaux et les domaines viticoles sont habités par les propriétaires donc c’est un peu difficile d’en faire un lieu de visite; au château Fage j’ai la chance de pouvoir faire visiter le domaine à mes visiteurs puisque je ne vis pas sur place », explique Yves Glotin. Le viticulteur, souhaite amener ses clients sur son domaine afin de les plonger en immersion dans le travail de la vigne et redonner un visage et une image à un produit parfois trop déconnecté de son lieu de production. En plus de l’aide financière, Yves Glotin a bénéficié de la vision globale de la région Nouvelle-Aquitaine en termes d’œnotourisme et donc d’un accompagnement optimal dans la réalisation de son projet.

L’agro-écologie et l’hôtellerie s’associent dans la ferme de Brouage, un éco-lieu préservé

Ferme de Brouage

La ferme de Brouage, est un projet d’éco-lieu de maraichage bio porté par Antoine et Hanh Claire Lévêque, à La Gripperie Saint Symphorien en Charente-Maritime. Situé dans un ancien prieuré, l’aménagement prévoit une réhabilitation complète du lieu en un hébergement touristique écologique. Au-delà du projet d’agro-écologie c’est la valeur pédagogique du lieu qui motive le couple, « nous avions envie de faire découvrir aux familles un nouveau mode de vie et de requestionner les choix autour de l’écologie » explique Hanh Claire. A terme, le lieu devrait pouvoir accueillir jusqu’à 46 personnes dans 6 gîtes, dont 2 de grande capacité (plus de 10 personnes), un vrai plus pour ce projet aux yeux de la Région. D’autant que la ferme de Brouage souhaite obtenir le label « Tourisme et Handicap » afin de permettre aux personnes souffrant d’un handicap la visite du lieu.  Prévue pour cet été, l’ouverture du site au public doit permettre de valoriser un territoire et Hanh Claire et Antoine se disent prêts à travailler avec les acteurs du territoire dans le cadre de projets participatifs comme ce fut le cas lors de la plantation de 2000 arbres sur le terrain de 5 ha. Une aubaine pour la région Nouvelle-Aquitaine qui soutient les initiatives qui comme celle de la ferme de Brouage, sont vecteurs de bien-être économique pour la région tout en proposant une activité écologique durable.

Lucile Bonnin et Clément Bordenave
Par Lucile Bonnin et Clément Bordenave

Crédit Photo : Daniel Plavinet et Thermes d’Evaux les Bains / Les Remparts / Château Fage / Ferme de Brouage

Partager sur Facebook
Vu par vous
4763
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !