Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme en Nouvelle-Aquitaine : un été chahuté

01/10/2020 | Le dernier bilan effectué sur la saison estivale par le Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine révèle une forte fracture entre la fréquentation du littoral et les zones urbaines.

Tourisme Nouvelle-Aquitaine

"Globalement, c'est une année très compliquée pour les acteurs du tourisme". Sans grand suspense, Régine Marchand et Michel Durrieu, respectivement présidente et directeur général du Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine, ont brossé un tableau chiffré qui traduit un secteur touristique régional en petite forme. Ce constat part évidemment d'un bilan national : selon les données Eurostat d'une enquête effectuée auprès de 1000 français, 47% d'entre eux ne sont pas partis en vacances cet été. "D'habitude, on se situe plutôt autour des 30 à 35%", commente le directeur du CRT. Globalement, le budget vacances a été réduit (46%) et les touristes français ont recherché des espaces moins fréquentés (52%) et plus proches de chez eux (48%), le tout en réservant plus tardivement leur séjour (47%). On dresse le tableau régional.

Pour ce qui est de la Nouvelle-Aquitaine, le CRT fait état d'un mois de juin "en fort recul", d'un mois de septembre "dégradé" et d'une haute saison qui "ne compense pas les pertes". "Nous sommes tout de même la première région pour la clientèle française en termes d'attractivité, devant la Bretagne, ex-aequo avec l'Occitanie, et la région PACA".

Année difficile

Ainsi, si globalement l'organisme détecte des résultats plutôt positifs pour les restaurateurs, sites de plein air et activités nautiques, l'ensemble des évènements sportifs et culturels, le tourisme de nuit, les croisières et le tourisme d'affaires est à la peine. Sur l'été, le recul est situé entre -20 à -30% (-30 à -40% sur septembre). Les destinations urbaines sont les plus à plaindre du fait de l'absence des touristes étrangers, des groupes ou du tourisme d'affaire : la baisse de fréquentation s'y situe plutôt entre -40 et -50%. Fait peu surprenant mais tout de même notable : le littoral (-7%) s'en sort mieux que le tourisme intérieur (-9%). Les locations de vacances privées de type Airbnb subissent aussi une baisse de 6% en haute saison, plus particulièrement sur les deux Charentes (-11% et -8% en Charente-Maritime) et la Vienne (-10%). Elle est toutefois, selon les données du CRT, "plus modérée que celle subie par les hôtels et les campings (respectivement -18% et -19%). Le seul point positif du tableau revient aux résidences de tourisme et aux villages vacances : s'ils accusent une baisse de -15% sur le tourisme intérieur, elle est compensée par le littoral (+20%).

On note aussi que globalement, la fréquentation française est en hausse (+7%) sur la haute saison dans l'ensemble de la région (hors locations privées de vacances) : +18% sur les hôtels, +17% sur les résidences/villages vacances, +7% sur les activités de sports et loisirs, +4% sur les restaurants et +3% du côté des campings, des musées et des circuits de visite. Comme dit plus haut, le littoral a été le grand gagnant de ce regain de la clientèle française, comme le prouve l'exemple des restaurants : +21% sur la côte mais -4% dans les terres. Pour autant, ce plébiscite ne compense pas la perte des clients étrangers, ce qui donne au final des chiffres négatifs : -21% pour les restaurants, qui accusent la plus forte baisse (-53% du côté de la clientèle étrangère). La baisse de cette clientèle, au global, est chiffrée à -42%. Les Belges sont les plus nombreux à avoir visité la région cet été (71%) derrière les allemands (63%), les Pays-Bas (62%) et la Grande Bretagne (55%). 83% des professionnels témoignent d'une baisse de la fréquentation étrangère depuis le mois de juin. Globalement, toutes activités et tous types de populations confondus entre début juin et fin août, la fréquentation touristique baisse de -13%.

Chiffre et grands sites

Le tout a évidemment des conséquences sur le chiffre d'affaires du secteur (28,1 millions de touristes et 9% du PIB régional) : il affiche lui aussi une baisse moyenne de 22% par rapport à la saison 2019, -19% sur le littoral et -29% sur l'intérieur. Elle est plus prononcée sur les hôtels (-25%) et les restaurants (-24%). "Au mois de juin, je pensais qu'on aurait à affronter des fermetures de sites. Ça n'a pas été le cas cet été, on n'a pas eu de grosses catastrophes, peut-être les aura-t-on dans les mois qui viennent. On sera certainement entre 15 et 20% de baisse au final", affirme Michel Durrieu.

Les grands sites emblématiques de la région, eux, ont des résultats disparates. On peut noter, par exemple, un million de visiteurs pour le Futuroscope (contre deux millions l'an dernier), un recul de 30% sur l'année pour Lascaux mais un rebond de 20% en août pour la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson, "une hausse qui ne compensera toutefois pas les pertes dues à la fermeture" selon le directeur du CRT. "Pour autant, on a constaté que dans plusieurs sites comme Lascaux, la Cité du Vin ou l'Aquarium de La Rochelle, les jauges sanitaires ont atteint le maximum de leurs capacités durant tout l'été". Sur la dune du Pilat, juillet a affiché une légère hausse (+2,4%) de la fréquentation mais une baisse plus importante (-11,4%) en août. Difficile donc de tirer un bilan complet sur l'ensemble de ces sites, même si on imagine qu'ils suivent la tendance des chiffres régionaux. Pour ce qui est des suites à donner, le CRT affirme vouloir maintenir une communication sur une offre touristique de proximité, campagne mise en place cette saison. 

Plan de relance 

Côté Région, on affirme, chiffres à l'appui, que le soutien d'urgence à la filière touristique a fonctionné : 71 millions d'euros mobilisés pour les activités hébergement et restauration, 690 prêts accordés (7,6 millions d'euros) dans le cadre du "fonds de prêt de solidarité et de proximité" (destiné aux TPE et associations employeuses) ou encore sept associations accompagnées dans le cadre du fonds régional d'urgence associatif, pour un total de 150 000 euros. Enfin, elle affirme que 23 000 familles ont pu bénéficier du "chèque solidarité tourisme", qui s'était fixé un objectif de 30 000 d'ici la fin de l'année. 46% de ces bénéficiaires ont utilisé ce chèque pour des activités de plein air, 65% dans des restaurants, 25% pour des visites de musées ou de sites touristiques et 18% pour de l'hébergement.

La collectivité mise également beaucoup sur un vaste plan aux déclinaisons concrètes encore un peu flou mais qui serait doté d'une vingtaine de millions d'euros sur un plan de rebond de 140 millions, présenté la semaine prochaine en plénière, et reposant autour de plusieurs axes clé. Parmi eux, la volonté de "maintenir les activités touristiques essentielles" quitte à les accompagner pour "repositionner leur offre" vers un tourisme plus durable. On découvre aussi l'objectif de "constituer une foncière pour conforter les fonds propres des entreprises touristiques". "Le but, c'est que la Région, avec la banque des territoires, vienne renforcer les fonds propres des entreprises touristiques. On ne veut pas prendre la majorité dans leur capital, mais une petite part pour les accompagner sur leurs fonds propres et leurs bilans. On peut aussi imaginer du portage immobilier avec une prise de participation dans des sociétés, là encore pour financer des investissements futurs", ajoute Sandrine Derville, vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge du tourisme. Sans faire d'inventaire exhaustif, citons enfin l'action 6 visant à "transformer des modèles des sites de visites et de loisirs par l'innovation pour assurer leur suivi et accompagner la relance de leurs activités". Cette ambition passera par un appel à projet "transformation numérique des sites de visites culturels" qui sera lancé en novembre prochain.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5414
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Nathalie Laporte, présidente de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat Interdépartementale Economie | 30/11/2020

Un jeu pour relancer les artisans périgourdins et girondins !

Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde