Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme : la Nouvelle-Aquitaine attire toujours plus la clientèle étrangère

19/09/2018 | Le Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine a présenté ce mercredi les premières données concernant la saison estivale 2018. Détails.

Tourisme Nouvelle Aquitaine 2018

L'été 2018 aura été celui d'une canicule (le deuxième été le plus chaud de l'histoire, rien de moins) mais aussi, bien sûr, l'été de la Coupe du Monde de Football. Il a aussi, visiblement, été celui de la clientèle étrangère qui a très largement investi les terres de la Nouvelle-Aquitaine, encore plus que les années précédentes. C'est en tout cas ce que révèlent les chiffres de la saison estivale fournis ce jeudi par le Comité Régional du Tourisme local, qui montrent l'attrait de nos destinations par des clientèles internationales. Voici, dans les grandes lignes, les tendances touristiques qui se dégagent.

Optimisme d'arrière saison

Chaque année à l'occasion de la rentrée de septembre, le Comité Régional du Tourisme (CRT) de Nouvelle-Aquitaine dévoile les chiffres et données de la fréquentation estivale des touristes français et étrangers dans la région. L'occasion de découvrir les tendances annuelles en termes de fréquentation et les nouvelles pratiques qui s'en dégagent. Et la première des choses que l'on peut remarquer, c'est le bilan optimiste des professionnels du secteur, malgré un début d'été en demi-teinte. Il faut dire que 2017 avait été un cru particulièrement significatif, avec pas moins de 28,1 millions de touristes et 175 millions de nuitées, ce qui classait la région en première destination des touristes français (12,1%), notamment en camping (22,6%). Selon les premières estimations, l'été 2018 suivrait la tendance : 58% des professionnels interrogés sont ainsi satisfaits de leur fréquentation de juillet-août (dont 68% sur le littoral et 66% dans les villes, bien que l'on ait constaté un tassement à Bordeaux). Dans l'intérieur, ils ne sont plus que 43%. Selon le CRT c'est notamment dû à "l'effet canicule" et à l'envie des touristes de prendre quelques jours "au frais". Cependant, plusieurs destinations ont largement tiré leur épingle du jeu en augmentant leur activité : La Rochelle-Ile de Ré (57% de satisfaits), le littoral médocain (65%), Périgueux (75%), les Deux-Sèvres (68%) et l'intérieur de la Haute-Vienne (58%). L'arrière saison, selon le rapport du comité, "devrait tenir toutes ses promesses" avec un indice de satisfacton de 70% et une hausse de la fréquentation autant de la part des français que des étrangers.

Carte du monde

C'est un constat global et la deuxième tendance forte (peut-être la plus notable) que l'on peut tirer de ce rapport de rentrée est que les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir visiter la région. C'est une tendance nationale : en 2018, la France devrait ainsi franchir les 90 millions de visiteurs étrangers et rester la première destination mondiale. Si Paris pèse lourd dans la balance (entre autre chose auprès de la clientèle chinoise et japonaise, très friande des charmes de la capitale), les autres destinations se défendent plutôt bien, même si le tourisme intérieur a connu des résultats décevants en juillet et ce pour plusieurs raisons, notamment le phénomène des grêves perlées, le climat, la hausse du prix des carburants, la coupe du monde et "une offre plus attractive à l'international" (notamment du côté des compagnies low-cost, de plus en plus nombreuses à investir les aéroports comme on peut régulièrement le constater sur Bordeaux-Mérignac, pour rester local).

Le petit retard de la clientèle étrangère en Nouvelle-Aquitaine constaté ces dernières années semble sérieusement réduire l'écart. Et ce, pour plusieurs raisons, comme le souligne Michel Durrieu, directeur général du CRT Nouvelle-Aquitaine. "On monte en gamme. Plusieurs hôtels quatre ou cinq étoiles sont en train de voir le jour notamment le Splendid de Dax ou le Radisson Blue aux Bassins à Flots, ce qui nous donne des capacités nouvelles". La Nouvelle-Aquitaine a ainsi accueilli 57 000 nouveaux clients étrangers entre janvier et juillet en 2018 par rapport à la même période en 2017 (soit une hausse de +7%), et cette dernière a vu réserver 128 000 nuitées supplémentaires dans les hôtels, dont l'activité est en hausse d'environ 7% selon les données de la Banque de France. "Au final, même si le début de saison n'a pas été très bon, les professionnels sont plus rassurés pour août et septembre. On va certainement égaler ou dépasser les performances de l'an dernier", précise Michel Durrieu. Dans le détail, on note ainsi une fort appétance des marchés lointains (+55% pour le Proche et Moyen-Orient, +22% pour les Etats-Unis, +21% pour le Canada, +21% pour le Japon) où l'on constate les augmentations les plus significatives. Le marché européen, lui, grimpe aussi mais de manière plus diffuse (+12% pour l'Allemagne, +14% pour la Belgique, +16% pour l'Irlande). De là à envisager une ligne Bordeaux/New-York comme l'espère le directeur du CRT, il n'y a qu'un pas qui, selon lui, pourrait plus facilement être franchi.

"Boom", fait la location privée

Les locations privées de vacances (de type Airbnb) ont, on le sait, explosé. "En fait, ce n'est pas le stock de locations disponibles qui explique cette forte hausse, mais plutôt des canaux de distribution plus efficaces". La durée de location de ce type de biens s'est rallongée (on table plutôt sur huit semaines que sur quatre) et ils sont loués à une clientèle étrangère dans plus de 40% des cas : plus d'1,5 millions d'entre eux ont ainsi plébiscité les logements locatifs pendant la saison estivale, soit une croissance de plus de 25% par rapport à 2017. Certains territoires comme la Creuse, la Haute-Vienne ou la Corrèze ont largement profité de cette aubaine, avec des progressions supérieures à 40%.

Et pour Michel Durrieu, ce ne sont pas les récentes restrictions prises par plusieurs villes en France (dont Bordeaux) pour endiguer l'effet ciseaux des logements locatifs sur la réserve de logements en ville qui risquent de modifier la tendance. "Ce ne sont pas les excès qui permettaient que ça fonctionne. Il faut arriver à accompagner cette progression. Cet accompagnement fait qu'il n'y aura sans doute pas de décision qui bloquerait le système. Globalement, on devrait arriver à supprimer les excès et apporter cette capacité nécessaire pour accueillir plus de monde".  Bref, la Nouvelle-Aquitaine a visiblement la côte auprès de la clientèle étrangère, même si l'identité régionale est peut-être moins prononcée qu'ailleurs. Et ce n'est pas le nouveau site du CRT régional, prévu pour être lancé en octobre prochain et qui mettra l'accent sur plusieurs destinations phares avec une traduction en cinq langues, qui risque d'inverser le mouvement...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : APACOM

Partager sur Facebook
Vu par vous
3272
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !