Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme: Les premières fortes retombées de Lascaux IV

23/06/2017 | Six mois après son ouverture, Lascaux génère des retombées sur la vallée de la Vézère. Mais des efforts restent à faire, notamment sur l'accueil des étrangers.

Lascaux a ouvert le 15 décembre 2016 et table sur 450000 entrées à l'issue de la première année

Six mois après sont ouverture, le centre international d'art pariétal a franchi le cap des 200 000 entrées. C'est au delà des prévisions et c'est de bon augure avant la période touristique haute. Si la clientèle française et notamment régionale répond représente 84 % des visiteurs, des efforts restent à développer vis à vis de la clientèle nord américaine et de l'Asie, férue de préhistoire et de culture. Pour ce tourisme, plutôt haut de gamme, la porte d'entrée, c'est naturellement Bordeaux. Des actions de promotion sont menés cette année par le Comité du tourisme avec la capitale régionale.

Lascaux a ouvert ses portes, le 15 décembre dernier et cette semaine, il a franchi le cap des 203 000 entrées. C'est une réelle satisfaction pour André Barbé, directeur de la Sémitour, qui gère le site. "Nous sommes au delà des prévisions de la première année. Au terme de douze mois d'exercice, nous avions tablé sur 360 000 visiteurs, nous serons vraisemblement autour des 450 000 entrée voire un peu plus, même si en matière de tourisme, il faut rester prudent. La haute saison touristique est devant nous." Le seuil d'équilibre est fixé à 330 000 entrées. La Sémitour emploie désormais 86 personnes dont 82 en CDI : une vingtaine de saisonniers viendront compléter l'effectif cet été.
Durant la période des fortes chaleurs de ce mois de juin, le  centre international  d'art pariétal enregistre entre 1200 et 1600 visiteurs par jour, le site étant climatisé et l'atmosphère de la grotte originelle étant reconstituée. La saison touristique a bien débuté, les vacances de printemps ont été très favorables. De janvier à avril, pour l'hôtellerie, on est à + 11, 7 % de nuitées et pour les campings, les réservations sont en progression et aussi sur juillet et août, précise Christophe Gravier, le directeur du comité départemental du tourisme. Le coup de projecteur dont a bénéficié la Dordogne à l'ouverture de Lascaux semble à avoir eu un réel impact sur l'activité  des professionnels  du tourisme et en particulier ceux de la Vallée de la Vézère.

Bordeaux, la porte d'entrée de la clientèle internationale

 "Les retours sur Lascaux  sont positifs. 84 % de la clientèle est française avec deux départements très représentés : la Dordogne et la Gironde. Les visiteurs de proximité répondent présents avec une certaine fierté de découvrir leur patrimoine. Après on observe l'arrivée de touristes venus d'Amérique du Nord et d'Asie, très férus de patrimoine, très cultivés, développe André Barbé. Les touristes étrangers, c'est 16 % des visiteurs à Lascaux. Bordeaux est pour eux, la porte d'entrée. Ils visitent la capitale  régionale et ils passent en général une nuit en Dordogne. "On peut dire aujourd'hui, que Lascaux est devenue une marque internationale. On observe que dans les villes qui ont accueilli Lascaux III, l'exposition internationale, il y a eu un réel engouement. Une partie de ces visiteurs, on les retrouve aujourd'hui à Lascaux, précise le directeur de la Sémitour.

Le développement de cette clientèle internationale plutôt haut de gamme apparait aujourd'hui être un axe de développement.  Cela passe par des actions de promotion : Les circuits touristiques et la communication sur la Dordogne figurent par exemple dans les plans guides de Bordeaux.  Reste à déterminer si le Centre d'art pariétal est une locomotive ou un aspirateur pour le tourisme en Dordogne. Le maire de Montignac, Laurent Mathieu veut croire au développement de cette clientèle férue d'histoire et de culture. "Les hôtels haut de gamme, correspondant à leurs attentes, faisaient défaut sur notre territoire. "Nous venons d'inaugurer l'hôtel de Bouilhac, qui comporte 13 suites, c'est un 4 étoiles plus. Il existe deux autres projets : le premier est un ensemble hôtelier de 100 chambres 4 étoiles  plus. Le permis de construire a été déposé et le second est un hôtel de la même catégorie, de 60 chambres. Cela devrait pallier partiellement le déficit. Le maire de Montignac parle d'un "effet Lascaux" pour sa commune. " Les commerçants en restauration, produits souvenirs, sont dans une logique de progression de chiffre d'affaires. Le maire que je suis est très heureux et considère que c'est une aubaine." Montignac a gagné 180 habitants en 2016, principalement de jeunes actifs et des familles. La base fiscale communale a progressé de 52 %, ce qui va permettre de renouveler certains équipements sportifs et culturels devenus vieillissants.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6832
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !