Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme: Les premières fortes retombées de Lascaux IV

23/06/2017 | Six mois après son ouverture, Lascaux génère des retombées sur la vallée de la Vézère. Mais des efforts restent à faire, notamment sur l'accueil des étrangers.

Lascaux a ouvert le 15 décembre 2016 et table sur 450000 entrées à l'issue de la première année

Six mois après sont ouverture, le centre international d'art pariétal a franchi le cap des 200 000 entrées. C'est au delà des prévisions et c'est de bon augure avant la période touristique haute. Si la clientèle française et notamment régionale répond représente 84 % des visiteurs, des efforts restent à développer vis à vis de la clientèle nord américaine et de l'Asie, férue de préhistoire et de culture. Pour ce tourisme, plutôt haut de gamme, la porte d'entrée, c'est naturellement Bordeaux. Des actions de promotion sont menés cette année par le Comité du tourisme avec la capitale régionale.

Lascaux a ouvert ses portes, le 15 décembre dernier et cette semaine, il a franchi le cap des 203 000 entrées. C'est une réelle satisfaction pour André Barbé, directeur de la Sémitour, qui gère le site. "Nous sommes au delà des prévisions de la première année. Au terme de douze mois d'exercice, nous avions tablé sur 360 000 visiteurs, nous serons vraisemblement autour des 450 000 entrée voire un peu plus, même si en matière de tourisme, il faut rester prudent. La haute saison touristique est devant nous." Le seuil d'équilibre est fixé à 330 000 entrées. La Sémitour emploie désormais 86 personnes dont 82 en CDI : une vingtaine de saisonniers viendront compléter l'effectif cet été.
Durant la période des fortes chaleurs de ce mois de juin, le  centre international  d'art pariétal enregistre entre 1200 et 1600 visiteurs par jour, le site étant climatisé et l'atmosphère de la grotte originelle étant reconstituée. La saison touristique a bien débuté, les vacances de printemps ont été très favorables. De janvier à avril, pour l'hôtellerie, on est à + 11, 7 % de nuitées et pour les campings, les réservations sont en progression et aussi sur juillet et août, précise Christophe Gravier, le directeur du comité départemental du tourisme. Le coup de projecteur dont a bénéficié la Dordogne à l'ouverture de Lascaux semble à avoir eu un réel impact sur l'activité  des professionnels  du tourisme et en particulier ceux de la Vallée de la Vézère.

Bordeaux, la porte d'entrée de la clientèle internationale

 "Les retours sur Lascaux  sont positifs. 84 % de la clientèle est française avec deux départements très représentés : la Dordogne et la Gironde. Les visiteurs de proximité répondent présents avec une certaine fierté de découvrir leur patrimoine. Après on observe l'arrivée de touristes venus d'Amérique du Nord et d'Asie, très férus de patrimoine, très cultivés, développe André Barbé. Les touristes étrangers, c'est 16 % des visiteurs à Lascaux. Bordeaux est pour eux, la porte d'entrée. Ils visitent la capitale  régionale et ils passent en général une nuit en Dordogne. "On peut dire aujourd'hui, que Lascaux est devenue une marque internationale. On observe que dans les villes qui ont accueilli Lascaux III, l'exposition internationale, il y a eu un réel engouement. Une partie de ces visiteurs, on les retrouve aujourd'hui à Lascaux, précise le directeur de la Sémitour.

Le développement de cette clientèle internationale plutôt haut de gamme apparait aujourd'hui être un axe de développement.  Cela passe par des actions de promotion : Les circuits touristiques et la communication sur la Dordogne figurent par exemple dans les plans guides de Bordeaux.  Reste à déterminer si le Centre d'art pariétal est une locomotive ou un aspirateur pour le tourisme en Dordogne. Le maire de Montignac, Laurent Mathieu veut croire au développement de cette clientèle férue d'histoire et de culture. "Les hôtels haut de gamme, correspondant à leurs attentes, faisaient défaut sur notre territoire. "Nous venons d'inaugurer l'hôtel de Bouilhac, qui comporte 13 suites, c'est un 4 étoiles plus. Il existe deux autres projets : le premier est un ensemble hôtelier de 100 chambres 4 étoiles  plus. Le permis de construire a été déposé et le second est un hôtel de la même catégorie, de 60 chambres. Cela devrait pallier partiellement le déficit. Le maire de Montignac parle d'un "effet Lascaux" pour sa commune. " Les commerçants en restauration, produits souvenirs, sont dans une logique de progression de chiffre d'affaires. Le maire que je suis est très heureux et considère que c'est une aubaine." Montignac a gagné 180 habitants en 2016, principalement de jeunes actifs et des familles. La base fiscale communale a progressé de 52 %, ce qui va permettre de renouveler certains équipements sportifs et culturels devenus vieillissants.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16493
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !