aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

25/08/16 : Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ouvrira les Entretiens d’Inxauseta à Bunus,au Pays basque, ce vendredi 26 août à 13h30 et participera à la table ronde « les enjeux du logement pour le prochain quinquennat ».

25/08/16 : Guillaume Duval rédacteur en chef d'"Alternatives économiques" traitera du TAFTA lors des Escapades républicaines organisées par "les Ateliers de Marianne" le 3 septembre à partir de 9h à Saint-Symphorien lors du compte rendu de mandat de G. Savary

25/08/16 : Le préfet de la Gironde préfet de la Nouvelle Aquitaine a placé jusqu'à dimanche 28 août le département en "alerte canicule orange". Sont également concernés les Landes, la Charente, la Creuse, la Haute-Vienne.

09/08/16 : Parure estivale pour Saint-Émilion. Jusqu'au 28 août, la Maison du vin organise des initiations à la dégustation (en français et en anglais), et vous en apprendrons un peu plus sur les spécificités du microclimat local. Inscriptions au 05 57 55 50 55

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Tribune Libre: la désertion industrielle nationale de Total

15/11/2012 | L'inquiétude grandit dans le bassin de Lacq, en premier lieu, face au désengagement de Total. Michel Aguer, maire adjoint de Lescar s'en fait l'écho ici-même.

Total - Lacq

La question du déclin industriel de notre pays a été au centre des débats lors de l’élection présidentielle. Une fois élu, le Président de la République a créé pour cela un ministère du « redressement productif ». Or, dans la quasi indifférence, Total, le premier groupe industriel Français démantèle par pans entiers ses activités industrielles en France. Après avoir bradé sa chimie (Atochem) à Arkéma, qui elle-même s’apprête à abandonner son pôle vinylique au groupe Klesch fossoyeur notoire d’industries en Europe, le groupe Total s’apprête à vendre sa filiale de distribution de gaz TIGF.

C’est l’héritière de Gaz du Sud-Ouest (GSO) constituée pour distribuer le gaz de Lacq dans les années 60. De lourdes menaces pèsent également sur le raffinage Français au moment ou Total construit sa plus grosse raffinerie à Jubail en Arabie Saoudite. D’ici 2014, Total a prévu 15 à 20 milliards de cessions. Dans les 5 ans qui viennent, il prévoit de diminuer ses capacités de productions de 20 % en Europe. (Conf de presse du PDG de Total du 24 sept à Londres).

Dans le même temps, Total est en train de préparer son départ définitif de Lacq fin 2013. Prétextant la fin du gisement de gaz, Total est en train d’engager la liquidation finale de son patrimoine industriel, de ses actifs et des emplois concernés (les derniers 400 emplois Total de Lacq vont disparaître). Il brade les titres miniers et les derniers gisements pétroliers français qui produisent encore 175 000 tonnes de brut par an.

Fin 2013, Total n’aura plus aucune responsabilité industrielle à Lacq, qui a été son berceau industriel Français, puis à l’international : en effet la rente de Lacq a permis le développement en Afrique et en Mer du Nord. S’il a été contraint d’accepter la poursuite d’une production de gaz afin d’assurer la pérennité d’unités de thiochimie (dont découle bon nombre de matières premières essentielles pour l’industrie chimique du bassin de Lacq et au-delà) il n’en serait plus l’opérateur. Il transfère même sa responsabilité d’industriel en déléguant la réhabilitation du site de l’Usine de Lacq à une filiale. Alors que le groupe pétrolier a tiré plus de 25 milliards d’euros de profits de notre sous-sol, il veut partir sans se retourner, laissant derrière lui le complexe de Lacq livré à lui-même.

Il s’agit d’une véritable désertion industrielle nationale.Tous les efforts que fait Total pour masquer son départ, le soutien qu’il apporte aux projets d’investissements n’enlèvent rien au fait que son abandon du site est totalement inacceptable. Toray arrive mais Total s’en va. Il raye d’un coup 60 ans d’histoire industrielle effaçant par la même tous les acquis sociaux obtenus de haute lutte.

Aujourd’hui l’urgence est de faire abandonner le projet de Total de vendre TIGF. Comment l’Etat peut-il laisser faire sans réagir le groupe Total qui, rappelons-le, a été construit à partir d’une volonté nationale d’indépendance énergétique, à partir de fonds publics, est devenu un major pétrolier mondial privé générant des profits colossaux, plus de 12 milliards en 2011, sans payer pratiquement d’impôts en France.

La privatisation des principaux groupes industriels Français, grandement alimentée par les subventions publiques a conduit ceux-ci à privilégier l’hyper profitabilité pour leurs actionnaires, souvent des non résidents, au détriment de l’industrie Française et de l’intérêt national.

Que fait l’Etat, le Ministre du redressement industriel, que font les élus locaux, sinon de se satisfaire du maintien à Pau du Centre Jean Féger. Jusqu’à quand d’ailleurs, on peut poser la question. Quand la locomotive industrielle sera partie, il sera trop tard.

Il est temps de briser la loi du silence, il est temps que l’Etat prenne ses responsabilités, il est temps que les décideurs locaux prennent conscience que le départ de Total signera le début d’un déclin économique et industriel annoncé.

Michel Aguer
Maire Adjoint de Lescar
Ancien secrétaire du syndicat CGT de Elf de 1987 à 2000

Michel Aguer
Par Michel Aguer

Crédit Photo : Michael Clarke Stuff

Partager sur Facebook
Vu par vous
191
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !