17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Un 1er semestre 2017 conquérant pour le Crédit Agricole Aquitaine

12/09/2017 | Poursuite du déploiement de son nouveau modèle «100% humain - 100% digital», et résultats commerciaux «très bons» ont marqué le 1er semestre 2017 du Crédit Agricole Aquitaine

Jack Bouin, Directeur général de la Caisse régionale Crédit agricole Aquitaine

La caisse régionale du Crédit agricole Aquitaine, n'est pas vraiment à ranger dans la catégorie start-up. Mais à l'image du choix d'organiser le point presse de rentrée de son directeur général au sein du Village By CA, l’accélérateur de jeunes pousses de la banque régionale, c'est bien une dynamique d'évolutions et adaptations permanentes aux attentes des clients particuliers et des marchés professionnels que Jack Bouin présente, à l'heure du bilan de mi-parcours de l'année 2017.Un renouvellement stratégique, organisationnel voire structurel qui peu à peu se déploie au-delà des images et effets d'annonce. Un renouvellement dont le siège se fait d'ailleurs le reflet, actuellement en cours de construction sur les Bassins à Flots pour un emménagement des équipes prévu dans un peu plus d'un an.

En continuant son pari sur le « 100% humain 100% digital », le Crédit agricole Aquitaine assume vouloir jouer sur tous les niveaux sa relation client : à la fois multicanal, de proximité et universelle en matière de palettes de services et produits proposés. Un positionnement en contre-pied des nouvelles banques mobiles, non seulement revendiqué par la Banque, et qui plus est partagé par ses clients assure Jack Bouin. « Le pure players ne donnent pas pleinement satisfaction. On le voit bien, la plupart de nos clients « zappent » du digital à l'humain; ils se renseignent sur le net mais veulent un conseil personnalisé et en tête à tête avec un expert en agence. Ou à l'inverse, ils viennent chercher informations et conseils directement en agence et repartent avec des projets de contrats ou d'emprunts sur leur tablette qu'ils peuvent continuer d'étudier et de réfléchir depuis chez eux. »
C'est fort de ce constat que la Caisse régionale s'est dotée à la fois d'applications permettant aux clients une relation 100% digitale avec sa banque, « il y a 4 ou 5 ans déjà » avec notamment l'appli à succès Ma banque, sans négliger son réseau d'agences. « Nous mettons en place des agences "multi-canal" avec les agences collaboratives ». Une nouvelle organisation lancée il y a tout juste un an. « Nous avons fait le choix stratégique de maintenir nos agences en faisant le pari que l'expertise de nos conseillers fera choisir ce modèle là à nos clients », explique Jack Bouin. Pour cette « valeur ajoutée du conseil » que les clients, assure-t-il, ne trouveront pas en ligne, la caisse régionale a mis en œuvre un vaste plan de formation ayant permis d'augmenter de plus de 350 le nombre de conseillers avec au total 600 promotions sur un réseau de 1450 collaborateurs.

Camions-banques, points relais et espaces pros
Parallèlement à l'aménagement de ces agences collaboratives ( elles seront 18 à fin 2017, 28 à mi-2018), qui mobilise un investissement d'environ 16 M€/an, 27 points conseils (ouverts une à deux demi-journée par semaine dans certaines zones rurales) sont quant à eux peu à peu remplacés par un double dispositif. D'une part, des « camions-banques », entièrement équipés en outils numériques de pointe, à l'image des agences collaboratives, permettant la rencontre entre conseillers et clients des zones isolées, et d'autre part, de « relais Crédit agricole » accessibles chez les commerçants permettant pour l'heure retirer de l'argent, mais qui ont vocation à développer d'autres services de base, telle la remise de chèque, indique le Directeur général. « Deux cent de ces points relais sont d'ores et déjà installés, l'objectif, via des partenariats avec les commerçants est d'atteindre les 500 à fin 2018 », précise-t-il.
Enfin, toujours du point de vue de la réorganisation de la banque, les pros n'ont pas été oubliéss avec l'implantation de 18 espaces spécialisés professionnels et banque privée, 4 espaces entreprises et 5 espaces grandes entreprises spécialisées (2 sur la viticulture, 1 sur les Entreprises de Tailles Intermédiaires, 1 sur les institutionnels et 1 espace grandes entreprises agricoles), le tout réparti sur le territoire.
Autant de mouvements qui ne semblent pas avoir déstabiliser les clients puisque dans la région avec une note de +2, là où la moyenne est de -2, le Crédit Agricole se place en première position sur l'indice de recommandation client.

"Notre fonds de commerce a évolué 2,5 fois plus que la population aquitaine"

Une satisfaction sans doute réciproque puisque du point de vue de son activité et de ses résultats commerciaux, Jack Bouin le reconnaît volontiers, sur le premier semestre 2017, « ils sont très bons ». Et les choses semblent se poursuivre dans la même voie sur le reste de l'année. La banque qui compte plus de 10 000 nouveaux clients nets sur le premier semestre, connaît en effet une forte progression de ces encours de crédits et de collecte . Les premiers enregistrant +7,1% soit un total de 17 628 M€, dont 2 186 M€ de crédits nouveaux qui marquent une progression « considérable » selon le terme de Jack Bouin de plus de 30% par rapport au 1er semestre 2016. Sur ces nouveaux crédits à noter que 1,3 Mds sont réalisés sur l'habitat... « C'est 41,4% de plus que l'an dernier à la même période, là encore c'est considérable !». L'encours de la collecte est quant à lui de 23 977 Me, soit une croissance de 5,9%. «  Sur 5 ans notre fonds de commerce a évolué, 2,5 fois plus que la population aquitaine... 11,5% d'augmentation quand la population augmentait de 4,4% entre 2012 et 2016 ». Des chiffres aussi à la hausse concernant les assurances des biens (+4,7%) et des personnes (+2,2%).
Une satisfaction également de mise sur le marché des entreprises : « nous sommes le banquier de plus de 38% des sociétés de plus de 5M de chiffres d'affaires, et de 52% des ETI, avec un taux de croissance de 11% sur la collecte, et et une production de crédits en augmentation de 32%. »

Sur le secteur agricole, si le début d'année a été marqué par la crise avicole, il est aussi une année record sur le financement de la forêt (dont 80% pour de l'achat foncier) mais aussi l'assurance avec au total 65;000 ha de forêt assurés contre l'incendie et la tempête.
Quant à la viticulture, le premier semestre qui avait bien démarré avec 151 M€ de crédits réalisés soit 45M€ de plus qu'en juin 2016, la banque anticipe désormais les conséquences du gel qui devrait engendrer une forte baisse des volumes, non sans conséquence pour ses clients.

Au total un bon début d'année pour la caisse régionale qui enregistre un résultat net de 85,6 M€ comparable à l'an passé, et des fonds propres en hausse de 2,8% à hauteur de 3, 159 Mds €.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8888
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !