18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un an après la reprise, les ex-salariés de Ford à Blanquefort s'inquiètent pour leur avenir

12/02/2010 |

Manifestation des ex-salariés de Ford

Ce jeudi 11 février, des salariés de First Aquitaine Industries (FAI)à Blanquefort, ont manifesté devant la préfecture de région, à Bordeaux pour exprimer leur inquiétude. Ils se disent déçus du comité de pilotage de FAI, qui s'est réuni aujourd'hui. L'annonce par la direction de la signature imminente d'un contrat avec un constructeur automobile chinois n'a pas suffi à les rassurer.

La réunion du comité de pilotage de First Aquitaine Industries (FAI), ce jeudi à Bercy, a fait le point sur le financement des projets de HZ Holding, propriétaire de FAI. C'est là que le bât blesse. Certaines banques du pool de FAI seraient prêtes à soutenir le projet Atlas, qui consiste à fabriquer des pièces de grande taille pour éoliennes. Selon Vincent Feltesse, président (PS) de la Communauté urbaine de Bordeaux, trois banques seraient d'accord pour financer Atlas, à condition qu'une quatrième se joigne à elles, et qu'elles puissent bénéficier d'une garantie de 20 M€. Une attitude que Pascale Got, députée (PS) de la 5e circonscription de la Gironde, juge "intolérable", compte tenu du fait que les collectivités et la société d'économie mixte Route des lasers garantissent déjà 75 % des 50 M€ nécessaires au lancement du projet Atlas.

L'avenir de FAI suspendu à un accord avec les banques

"Si on n'obtient pas les prêts bancaires dans les six semaines, cela remet en cause la globalité du plan de reprise. Depuis un an, le plan de financement n'a pas avancé", rappelle Jean-Luc Gassies, délégué CFTC, secrétaire du CE. Aujourd'hui, l'heure est urgente, car la production de boîtes de vitesse automatiques de FAI ne cesse de se réduire et doit s'arrêter au 31 décembre 2011. L'intersyndicale avait déclenché le 15 janvier une procédure d'alerte destinée à obtenir un audit sur le montage juridique et financier de la reprise de l'usine.

Les politiques locaux vont rencontrer les banques

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, quant à elle, qui présidait le comité de pilotage de FAI, a souligné dans un communiqué "la solidité des nouvelles activités prévues" et insisté sur "les besoins de financements bancaires nécessaires pour développer ces activités". Elle "appelle à l'engagement de tous, du côté des financeurs pour fournir et garantir dans les prochaines semaines les financements nécessaires, comme du côté de la direction et des actionnaires pour garantir la pérennité du site et le maintien de l'emploi". Alain Juppé, le maire UMP de Bordeaux lui a demandé de "ne pas relâcher la pression sur les établissements bancaires, afin que ceux-ci se montrent plus coopératifs. De leur côté, le président de la CUB, Vincent Feltesse et Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine ont décidé de réunir le pool des banques pour faire avancer le dossier.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !