Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'atterrissage plutôt brutal de Twin Jet à Biarritz

29/11/2014 | "Biarritz repousse Twin Jet". Un communiqué amer de la compagnie basée près de Marseille qui devait assurer le week-end une liaison entre Biarritz et la capitale phocéenne. Mais Hop revient....

Twin Jet

Il y a quelques quinze jours à peine, Didier Riché, le directeur de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz, deuxième plateforme aéroportuaire d'Aquitaine, annonçait à la presse en présence du directeur général de Twin Jet le lancement d'une liaison aérienne entre la cité balnéaire et la capitale phocéenne pendant le week-end. Cette compagnie, premier opérateur de dessertes interrégionales sur avion de petite capacité, occupait le créneau abandonné par Air France qui avait d'autres soucis à l'époque. En relevant le défi de faire décoller la ligne... hors saison. Mais voilà Hop revient en avril. Exit Twin Jet

"Devant l'étrange politique des autorités aéroportuaires de Biarritz, Twin Jet arrête son programme de vols du week-end sur Marseille. En effet, alors que la compagnie avait décidé de s'implanter sur cette plateforme et de développer ainsi son réseau national, l'aéroport a fait comprendre très peu élégamment  à la compagnie que finalement  la stratégie de Biarritz était "Big is Beautiful" et que la présence d'une petite compagnie française n'avait pas d'intérêt." L'amertume qui habille le communiqué de la direction de Twin Jet reçu jeudi en fin de matinée par les rédactions des medias de la Côte basque n'était pas franchement dans le ton de "Embrassez-moi Folamour" qui régnait quelques semaines auparavant. Quand Didier Riché, le dynamique directeur de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz, avec Olivier Lépine, directeur de Biarritz Tourisme, accueillaient la première rotation en présence de la direction de la compagnie et de la presse.

Il faut dire qu'il y avait de quoi de frotter les mains: le 4 novembre Air France abandonnait cette ligne et le 7, Twin Jet entrait en piste. Les premiers sachant qu'une moyenne de 100 passagers utilisaient cette ligne et les seconds, leur directeur général Olivier Besnard  en tête, estimant que la capacité des Beechcraft de 19 places de la petite compagnie plutôt spécialisée dans les vols en classe business laissait entrevoir une rentabilité sur cette ligne. Elle souhaitait capter une clientèle d'affaire, ou de courte villégiature, jetant son dévolu sur le week-end (vendredi au dimanche) pour un prix compris entre 194 et 694 euros.

Planait le spectre du retour d'Air France"Twin Jet, premier opérateur européen de dessertes interrégionales sur avions de petite capacité depuis plus de 10 ans, qui réalise 50 vols par jour  sur de nombreuses destinations, quitte donc la plateforme selon le souhait de l'aéroport, poursuit le communiqué en laissant au gestionnaire le soin de trouver les contribuables pour financer cette curieuse stratégie. Le président de Twin Jet, Olivier Manaut, regrette la décision de Biarritz qui va à l'encontre de l'intérêt des passagers de la compagnie."

On l'aura constaté, nulle raison officielle n'est avancée de sa part. Si ce n'est... " Si Air France revenait, nous partirions" avertissait quand même Olivier Besnard à Biarritz. "Ce serait étonnant", avait rétorqué Didier Riché eu egard aux problèmes de la compagnie qui sortait avec langueur d'un mouvement de grève qui l'avait sérieusement secoué... "Les compagnies qui veulent assurer des rotations saisonnières se sont déjà manifestées", ajoutait-il lors de cette conférence de presse....

Et pourtant! En fin d'après-midi, l'aéroport faisait savoir qu'Air France, par l'intermediaire de Hop... reprenait ses vols vers Marseille en avril prochain à raison de trois rotations par semaine (mardi, vendredi et dimanche). Twin Jet ne pesait alors plus très lourd. Didier Riché, précisait "il est vrai que j'ai averti le directeur de Twin Jet par téléphone, c'est, peut-être ce qu'il qualifie d'inélégant. En revanche, quand nous avons présenté l'arrivée de cette compagnie nous ignorions complètement le retour d'Air France sur cette ligne, mais nous n'avons jamais chassé personne. Simplement il n'y avait plus d'interêt pour eux". Dans ce communiqué la direction de l'aéroport tout en comprenant la déception des Marseillais, n'a pas tellement goûté le passage concernant des subventions publiques pour financer sa stratégie. "Cela prouve la méconnaissance des règles en la matière", dit-il.

L'été vers Oslo et BournemouthD'Air France, il faut savoir que Biarritz attend depuis des années que la compagnie française reprenne ses liaisons vers Roissy Charles-de-Gaulle, transit indispensable pour la clientèle étrangères qui en a assez, à l'heure d'internet, de passer des heures à traverser Paris pour se rendre à Orly et gagner enfin Biarritz. L'ensemble des acteurs du tourisme dont ceux de l'hotellerie de luxe attendent ce retour avec une impatience non dissimulée. Cette reprise de rotation serait dans les cartons pour 2016. Car Biarritz est aussi devenu un aéroport très prisé par la clientèle de Saint-Sébastien pour les vols vers le Nord. Exemples: la  deuxième plateforme aéroportuaire d'Aquitaine acceuillera  Volotea relançant sa ligne Biarritz-Lille avec deux vols hebdomadaires.
Au total en 2015, la compagnie low coast proposera deux lignes au départ du Pays basque, vers Lille puis Strasbourg avec deux vols par semaine. En outre Flybe a annoncé, à partir du mois de mai une laison avec Bournemouth, une station balnéaire du sud de l'Angleterre entre le 23 mai et le 29 août. Enfin SAS inaugurera le 1er juillet un vol vers Oslo. Comme l'écrivait Twin Jet, finalement "Biarritz is beautiful".

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6852
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !