Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'atterrissage plutôt brutal de Twin Jet à Biarritz

29/11/2014 | "Biarritz repousse Twin Jet". Un communiqué amer de la compagnie basée près de Marseille qui devait assurer le week-end une liaison entre Biarritz et la capitale phocéenne. Mais Hop revient....

Twin Jet

Il y a quelques quinze jours à peine, Didier Riché, le directeur de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz, deuxième plateforme aéroportuaire d'Aquitaine, annonçait à la presse en présence du directeur général de Twin Jet le lancement d'une liaison aérienne entre la cité balnéaire et la capitale phocéenne pendant le week-end. Cette compagnie, premier opérateur de dessertes interrégionales sur avion de petite capacité, occupait le créneau abandonné par Air France qui avait d'autres soucis à l'époque. En relevant le défi de faire décoller la ligne... hors saison. Mais voilà Hop revient en avril. Exit Twin Jet

"Devant l'étrange politique des autorités aéroportuaires de Biarritz, Twin Jet arrête son programme de vols du week-end sur Marseille. En effet, alors que la compagnie avait décidé de s'implanter sur cette plateforme et de développer ainsi son réseau national, l'aéroport a fait comprendre très peu élégamment  à la compagnie que finalement  la stratégie de Biarritz était "Big is Beautiful" et que la présence d'une petite compagnie française n'avait pas d'intérêt." L'amertume qui habille le communiqué de la direction de Twin Jet reçu jeudi en fin de matinée par les rédactions des medias de la Côte basque n'était pas franchement dans le ton de "Embrassez-moi Folamour" qui régnait quelques semaines auparavant. Quand Didier Riché, le dynamique directeur de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz, avec Olivier Lépine, directeur de Biarritz Tourisme, accueillaient la première rotation en présence de la direction de la compagnie et de la presse.

Il faut dire qu'il y avait de quoi de frotter les mains: le 4 novembre Air France abandonnait cette ligne et le 7, Twin Jet entrait en piste. Les premiers sachant qu'une moyenne de 100 passagers utilisaient cette ligne et les seconds, leur directeur général Olivier Besnard  en tête, estimant que la capacité des Beechcraft de 19 places de la petite compagnie plutôt spécialisée dans les vols en classe business laissait entrevoir une rentabilité sur cette ligne. Elle souhaitait capter une clientèle d'affaire, ou de courte villégiature, jetant son dévolu sur le week-end (vendredi au dimanche) pour un prix compris entre 194 et 694 euros.

Planait le spectre du retour d'Air France"Twin Jet, premier opérateur européen de dessertes interrégionales sur avions de petite capacité depuis plus de 10 ans, qui réalise 50 vols par jour  sur de nombreuses destinations, quitte donc la plateforme selon le souhait de l'aéroport, poursuit le communiqué en laissant au gestionnaire le soin de trouver les contribuables pour financer cette curieuse stratégie. Le président de Twin Jet, Olivier Manaut, regrette la décision de Biarritz qui va à l'encontre de l'intérêt des passagers de la compagnie."

On l'aura constaté, nulle raison officielle n'est avancée de sa part. Si ce n'est... " Si Air France revenait, nous partirions" avertissait quand même Olivier Besnard à Biarritz. "Ce serait étonnant", avait rétorqué Didier Riché eu egard aux problèmes de la compagnie qui sortait avec langueur d'un mouvement de grève qui l'avait sérieusement secoué... "Les compagnies qui veulent assurer des rotations saisonnières se sont déjà manifestées", ajoutait-il lors de cette conférence de presse....

Et pourtant! En fin d'après-midi, l'aéroport faisait savoir qu'Air France, par l'intermediaire de Hop... reprenait ses vols vers Marseille en avril prochain à raison de trois rotations par semaine (mardi, vendredi et dimanche). Twin Jet ne pesait alors plus très lourd. Didier Riché, précisait "il est vrai que j'ai averti le directeur de Twin Jet par téléphone, c'est, peut-être ce qu'il qualifie d'inélégant. En revanche, quand nous avons présenté l'arrivée de cette compagnie nous ignorions complètement le retour d'Air France sur cette ligne, mais nous n'avons jamais chassé personne. Simplement il n'y avait plus d'interêt pour eux". Dans ce communiqué la direction de l'aéroport tout en comprenant la déception des Marseillais, n'a pas tellement goûté le passage concernant des subventions publiques pour financer sa stratégie. "Cela prouve la méconnaissance des règles en la matière", dit-il.

L'été vers Oslo et BournemouthD'Air France, il faut savoir que Biarritz attend depuis des années que la compagnie française reprenne ses liaisons vers Roissy Charles-de-Gaulle, transit indispensable pour la clientèle étrangères qui en a assez, à l'heure d'internet, de passer des heures à traverser Paris pour se rendre à Orly et gagner enfin Biarritz. L'ensemble des acteurs du tourisme dont ceux de l'hotellerie de luxe attendent ce retour avec une impatience non dissimulée. Cette reprise de rotation serait dans les cartons pour 2016. Car Biarritz est aussi devenu un aéroport très prisé par la clientèle de Saint-Sébastien pour les vols vers le Nord. Exemples: la  deuxième plateforme aéroportuaire d'Aquitaine acceuillera  Volotea relançant sa ligne Biarritz-Lille avec deux vols hebdomadaires.
Au total en 2015, la compagnie low coast proposera deux lignes au départ du Pays basque, vers Lille puis Strasbourg avec deux vols par semaine. En outre Flybe a annoncé, à partir du mois de mai une laison avec Bournemouth, une station balnéaire du sud de l'Angleterre entre le 23 mai et le 29 août. Enfin SAS inaugurera le 1er juillet un vol vers Oslo. Comme l'écrivait Twin Jet, finalement "Biarritz is beautiful".

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6369
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !