Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un bon cru 2016 pour la Caisse des dépôts en Nouvelle-Aquitaine

05/04/2017 | Deux cent ans après sa création, la Caisse des dépôts a dressé mardi à Bordeaux un bon bilan 2016 au niveau national comme au niveau régional.

Rémi Heurlin, directeur délégué de Bordeaux et Anne Fontagnères, directrice régionale de la Caisse des dépôts .

En 2016, la Caisse des dépôts affiche un bon bilan tant au niveau national qu'à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine avec des comptes consolidés et un résultat net d'1,783 milliard d'euros, en hausse de 30 %. Les bonnes performances du groupe se traduisent également à l'échelon régional. L'investissement à l'échelle régionale s'est fortement développé et s'élève à 29 M€. Parallèlement, le volume de prêts du fonds d'épargne se maintient à un niveau élevé (17,3 Md€). Enfin, 24,4 Md€ ont été injectés dans l'économie par Bpifrance, filiale du groupe, dont 2,8 Md€ en Nouvelle-Aquitaine.

La Caisse des dépôts, qui a fêté son bicentenaire l'an passé, affiche de solides performances et poursuit son ambition au service des territoires. Sur le plan financier, le résultat net du groupe s'établit à 1,783 milliard d'euros contre 1,371 Milliard en 2015, soit + 30 % par rapport à l'année 2015, qui avait été pénalisée par d'importantes dépréciations d'actifs.  Cette performance est due notamment à la progression des filiales (Transdev, BPI, SNI, Icade, Egis, La SCET). Seule ombre au tableau : "Les fonds d'épargne, qui centralisent les avoirs placés sur les livrets A1,3 Md€ en 2016, sont en léger retrait par rapport à 2015, mais l'année dernière avait été une année historique", précise Anne Fontagnères directrice régionale, lors de la  présentation des résultats du groupe, hier à la Cité du Vin. En présentant le bilan, elle insiste sur "l'activité a été soutenue au service des territoires" "Plus de 670 M€ d'investissements engagés dans des projets territoriaux (soit 1,5 fois le niveau d'engagements de 2015) ont permis de financer près de 5 Md€ de projets.  Cela se retrouve à l'échelle de la Nouvelle Aquitaine, comme le confirme Rémi Heurlin, directeur délégué de Bordeaux. "Avec 6354 nouveaux logements sociaux financés par 821 millions d'euros de prêts en 2016 et 218 millions d'euros de prêt du secteur public local, l'activité de financement de la direction régionale s'est fortement développée. L'investissement à l'échelle régionale s'élève à 29 millions d'euros.  Autre exemple, BPI France, filiale du groupe a injecté 2,8 milliards d'euros dans l'économie régionale et a accomagné 8624 projets d'entreprise. 

Sur la métropole bordelaise

Le bilan 2016 a été l'occasion de faire le point sur les actions emblématiques menées sur la métropole bordelaise. Parmi les événements marquants, André Yché, président du directoire du groupe SNI (filiale du groupe Caisse des dépôts), et Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, ont signé en janvier un protocole de partenariat en faveur du développement de l’offre de logement intermédiaire dans la métropole bordelaise pour la période 2016-2021. Pour la période, 2016-2021, le protocole prévoit la construction de 300 à 350 logements par an, avec une forte proportion de logements de type 3 sur plusieurs communes de la métropole : Bordeaux, Pessac, Bruges. L'an dernier,  la Caisse des dépôts, via ses filiales, a notamment investi dans une première réalisation immobilière dans le quartier des Bassins à flot et a également signé plusieurs partenariats : avec Bordeaux Métropole pour identifier des axes de développement, avec la ville de Libourne pour la rénovation du centre-ville ainsi qu'avec le GIP Littoral afin de l'aider dans sa réflexion autour de l'aménagement des stations balnéaires et de préservation des plages. Dans le cadre de l'appel à projet lab CDC " architecture de la transformation, porté par la Caisse des dépôts, la candidature de la SNI a été retenue sur le projet quartier Brazza. 
Dans le domaine de la transition énergétique, 10 % des prêts à taux zéro (57 M€) ont permis la rénovation de 8.200 logements sociaux à Bordeaux. 70 M€ ont servi à des opérations de rénovation des bâtiments publics. Concernant les perspectives du groupe, la Caisse des dépôts veut continuer à être un vecteur d'égalité des territoires. "Nous traitons toutes les collectivités de la même façon quelles que soient leurs tailles. En matière de réhabilitation thermique par exemple, 50 % de nos prêts ont été attribués à des communes de moins de 3.000 habitants. En 2017, nous continuerons à investir pour les territoires, à accompagner les entreprises. Le logement social et la transition écologique font aussi partie de nos priorités," a conclu Anne Fontagnères directrice régionale.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
59324
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !