Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le contrat de tourisme pour la Côte Atlantique passe par le Pays basque

06/08/2018 | La secrétaire d'Etat au tourisme, Delphine Gény-Stéphann a passé la journée au Pays basque pour en expliquer les modalités et être à l'écoute des pros

Delphine Gény-Stephann

Delphine Gény-Stéphann, secrétaire d'Etat au tourisme, auprès du ministre de l’Économie et des finances, s'est rendue au Pays basque en fin de semaine. Cette visite a débuté à Olatu Leku, incubateur des start up de la glisse installé par la CCI à l'orée de la Forêt de Chiberta à Anglet. Deuxième fierté du président de la CCI Bayonne-Pays basque André Garreta avec le campus ESTIA, l'école d'ingénieurs située au cœur d'un écosystème dédié aux technologies du futur à Bidart. Jeudi, il s'agissait de tourisme et présenter le cluster GOazen qui en centralise les forces vives économiques.

Nul n'en doute, le Pays basque et sa côte sont incontournables quand on parle de tourisme. Aussi n'était-il pas surprenant de voir débarquer en fin de semaine, Delphine Gény-Stéphann, secrétaire d'Etat chargée du tourisme auprès le ministre de l'Économie Bruno  Bruno Le-Maire. Qui possède une maison familiale près de Saint-Pée-sur-Nivelle. Une journée menée tambour battant débutée le matin à Anglet et qui se poursuivait à l'heure du déjeuner à Saint-Jean-Pied-de-Port puis chez Pierre Oteiza, (Photo DR) symbole d'un Pays basque qui a réussi, avec le Kintoa à ressusciter une race de porc basque, puis une filière sans pour autant renier les valeurs du Pays. Le Fédérateur de la Vallée des Aldudes a accompli un superbe show qui valait bien un détour de la part de la secrétaire d'Etat...

Mais c'est à Anglet, à la pépinière Olatu Leku, aux portes de la Forêt de Chiberta où nichent en un véritable laboratoire, un incubateur, les start up de la glisse, mais aussi l'Eurosima qui en centralise les entreprises qu'a débuté la visite. Habilement préparée par le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque André Garreta. Si le maire d'Anglet -et vice président de la Communauté d'agglomération Pays basque- Claude Olive était présent, sa conseillère municipale -d'opposition- Sandrine Derville l'était aussi pour une bonne raison: elle est également vice-présidente du Conseil régional, chargée... du tourisme. Comme se sont associés à cette visite le député Vincent Bru et le préfet des Pyrénées Atlantiques, Gilbert Payet. Le sous-préfet de Bayonne Stéphane Jonathan, après deux gros moceaux en matière de sécurité, les Fêtes de Bayonne et le passage du Tour de France, avait pris lui quelques jours de vacances...

Au Pays basque, 2036 entreprises et 9000 emplois dédiés au tourisme

 Tout d'abord, Delphine Gény-Stéphann, avant de présenter son projet s'est mise à l'écoute des professionnels du tourisme à la faveur d'une table ronde au cours de laquelle le président de la CCI rappela l'importance de la filière: "Ce sont 2036 entrepri-

Pierre Oreiza et secretiare d etat tourisme

ses et 9000 emplois qui génèrent 700 millions d'euros de retombées économiques pour le Pays basque. Un chiffre qui pourrait être multiplié avec le développement des croisières dans le port de Bayonne ou de Saint-Jean-de-Luz qui n'accueillent qu'une vingtaine d'escales", regrette André Garreta. Ce chiffre pourrait être largement développé mais nous manquons de financement pour améliorer l'accueil. " À propos d'accueil, le président a ajouté qu'avec 74 000 lits marchands, ll y avait insuffisance d'offres, mais souvent l'hôtellerie est familiale, de toutes petites PME qui ont du mal à financer les mises aux normes par exemple. "On ne compte pas le nombre de chambres d'hôtes ou petites structures qui pour cette raison ont mis la clé sous laporte. Mais aussi à cause du phénomène Airbnb qui constitue une concurrence souvent déloyale.", a conclu le président.

Il faut dire que depuis huit ans, les pros du Pays basque ne sont pas restés les bras croisés et la CCI a développé un cluster de tourisme: GOazen (Allons y en basque), il y a huit ans afin d'aider d'une part à la mise en réseau des professionnels, les accompagner dans les évolutions sociétales, digitales et de marchés et réaffirmer une nouvelle vision collective du développement touristique de la destination. Le voisin béarnais vient de créer le sien... sur le modèle basque. La composition de GOazen est un véritable éventail. Coordonné par Corinne Cerveaux on y trouve un représentant de l'Association des campings de charme, de l'hôtellerie de plein air, de la Fédération nationale des entreprises sans oublier la mobilité avec l'Union des Pays de l'Adour des transports de voyageurs. En outre, Jean-Pierre Istres, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie du Pays basque (UMIH)  et Joëlle Darricau présidente de l'Association des sites et Musées en Pays basque ont participé à cette table ronde avec la ministre pour apporter leur précieux éclairage.

Pour exemple, la naissance et le développement de la marque Biarritz Pays basque, choisie comme une des priorités touristiques de l'Hexagone, est le fruit de la collaboration des élus de la Région, du Département, de la CCI et du cluster GOazen. Cluster qui prend aussi des mesures opérationnelles et a engagé des coopérations transfrontalières avec la Navarre et l'Euskadi. Mais aussi contribue à une destination basque durable, respectueuse de son patrimoine et solidaire. En effectuant le tour des start up de la glisse d'Olatu Leku, la représentante du gouvernement a bien reçu reçu - et semble-t-il compris - les messages du souci environnemental de ces jeunes entrepreneurs, comme celui de l'ensemble des acteurs du tourisme au Pays basque.

"Le soutien de l'Etat à la destination Côte Atlantique"

La secrétaire d'Etat était venue, aussi, pour communiquer sur ce nouveau contrat de l'Etat pour soutenir la destination Côte Atlantique dans la région qui compte le plus grand nombre de kilomètres de littoral, près de 1000, 103 000 emplois directs, 8% du produit interieur brut et 16 Milliards d'euros de consommation touristique par an, comme le rappellera Sandrine Dervile.

"Ce contrat a pour but de soutenir et de développer la fliière touristique le long de la Côte atlantique. Il consistera de la part de l'Etat en des aides pour mieux organiser l'offre touristique et lui donner plus de visibilité pour conquérir de nouveaux marchés. Concrètement, il y a une enveloppe de un million d'euros apportée par l'ensemble des partenaires, Etat, collectivités locales, professionnels qui va être mise en place pour des actions de communication, des actions liées à la professionalisation de l'offre en locale, type formation aux langues étrangères. Le tout afin de rendre la destination de la Côte atlantique qui représente 1200 kilomètres de côtes plus lisible à l'international et donc d'attirer, fidéliser une clientèle qu'elle soit européenne, asiatique ou américaine." Tout en respectant son désir de ne pas sombrer dans le tourisme de masse qui altèrerait sa spécificité. Mais le dosage de cette visite avait été soigneusement calculé afin d'éviter tout malentendu. Et le grand absent en aura été le fameux G7 de Biarritz l'été prochain nullement abordé.

 

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5035
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !