Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

  • 20/11/18 | Bientôt des travaux sur le pont de l'île de Ré

    Lire

    Le Département de Charente-Maritime, gestionnaire du Pont de Ré, a annoncé hier avoir choisi l'entreprise Vinci Freyssinet pour remplacer le câble du pont de l'île de Ré, dont les techniciens avaient constaté la rupture cet automne. Si l'offre est validée vendredi, les travaux commenceront le 3 décembre pour une livraison fin janvier. Sur les 2 mois de travaux, un va servir à la mise en sécurité du chantier. Coût de l'opération : un peu plus de 2 millions d'euros. La circulation sera maintenue.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un réseau d'Ambassadeurs pour l'amour du Béarn... et son attractivité

12/06/2018 | La CCI Pau Pyrénées et l'AADT (Agence d'attractivité et de développement Touristique Béarn Pyrénées), partenaires pour travailler à l'attractivité touristique et économique du Béarn.

Jacques Pédehontaa, Jean-Jacques Lasserre, Didier Laporte

C'est avec la bénédiction du Président du département des Pyrénées-Atlantiques Jean-Jacques Lasserre que Didier Laporte, Président de la CCI Pau Pyrénées, et Jacques Pédehontaa, président de l'AADT ont engagé leur structure dans un travail commun pour valoriser le potentiel touristique et économique du Béarn. Une convention en 5 axes qui pour sa première année de mise en œuvre représente un financement total de 60 000 € pour les structures (50% chacune). Parmi les axes particulièrement mis en avant par les trois présidents, le lancement d'un réseau des Ambassadeurs du Béarn Pyrénées dont la vocation, site internet à l'appui, est de faire rayonner le territoire béarnais dans le monde.

« Le constat en a déjà été fait : nous avons un territoire béni des dieux, mais qui souffre d'un déficit d'image », rappelle Didier Laporte, Président de la CCI Pau Pyrénées, dont la chambre consulaire ne boude pourtant pas ses efforts en la matière. Et pour cause, correspondant local de Invest in Nouvelle-Aquitaine, structure elle-même correspondant de Business France, la cellule Invest in Pau Pyrénées est « un point d'entrée sur le territoire du Béarn pour les investisseurs internationaux, tant pour vendre le Béarn que pour faciliter les implantations. En 2017 sur 26 porteurs de projets accueillis, nous avons permis 13 implantations. C'est un bon taux de réussite pour ce type d'exercice », assure-t-il. Une démarche à laquelle s'ajoute « des contractualisations avec l'agence régionale ADI , et les 8 EPCI de Béarn avec lesquelles, avec l'aide d'un cabinet conseil, nous mettons en place des des actions prioritaires pour développer l'attractivité du territoire », poursuit-il. Une démarche partenariale qui se poursuit donc à travers la convention signée ce lundi avec le Conseil général et son bras armé en matière de tourisme l'AADT.

"Jouer groupés"
« C'est un moment important qui démontre notre volonté de jouer groupés autour de cette question de l'attractivité de notre territoire, tant touristique qu'économique », insiste pour sa part Jacques Pédéhontaa dont l'AADT s'est elle aussi notamment équipée d'un observatoire des données touristiques au services des filières et des destinations. C'est donc autour de l'observation et de la veille stratégique par la mise en commun des moyens et compétences que repose le premier axe de cette convention. Le deuxième axe vise à la mutualisation de la prospection pour permettre de renforcer l'offre touristique par l'accueil de nouvelles entreprises et offres complémentaires. Le tout, et c'est le troisième axe en permettant une plus grande fluidité de parcours aux entreprises ou porteurs de projet touristique souhaitant s'installer en territoire Béarn Pyrénées. « Nous voulons nous poser comme un guichet unique et ne plus se renvoyer la balle les uns aux autres, au risque de décourager le porteurs de projet. »
Si le 4ème axe de cette convention renvoie aux Village béarnais permettant de valoriser des entrepreneurs du territoire tout au long des étapes du Tour de France, dont ce sera la 3ème édition cette année, le dernier point de la convention concerne plus particulièrement la nouvelle opération des « Ambassadeurs béarnais », longuement évoqué par le Président de l'Agence.

Béarnais d'aujourd'hui, d'hier et de demain
« Là encore le but est de renforcer l'attractivité du territoire par la création d'un réseau d'ambassadeur béarnais, de cœur, ou de sang ; Bref toute personne souhaitant promouvoir le Béarn, sonidentité ses atouts, ses potentiels. », explique-t-il. Une communauté dont les membres peuvent être ou non résident du territoire. Si le « recrutement « est en cours autour de personnalités au large réseau et au carnet d'adresses bien rempli, telle Pierre Nerguararian, personnalité forte du monde économique et industriel en Béarn, Monique Delamare, ancienne Directrice générale de TIGF, ou encore Jean Lacoste, Adjoint à la culture de la Ville de Pau, le réseau est ouvert à quiconque souhaite participer au rayonnement du béarn invite Jacques Pédéhontaa. Pour l'heure l'initittiave semble créée l'engouement. Si les choses démarrent tout juste (le site officiel des ambassadeurs du Béarn devrait être lancé le 1er juillet prochain) Pierre Nerguararian, assure pour sa part que le cap des 1000 ambassadeurs sera rapidement franchi.
L'idée ici est aussi de conforter les liens entre Béarnais d'aujourd'hui, d'hier et de demain, les nouveaux ou ceux qui voudraient y revenir, que le Béarn soit leur terre ou celle de leurs ancêtres... En d'autres termes valoriser et promouvoir un état d'esprit « d'ouverture, de partage et convivialité », repris dans une Charte que tout nouvel Ambassadeur se devra de signer. « Et bien sûr le réseau des 16 000 entreprises qui s'ouvrent à nous grâce au partenariat que nous signons avec la CCI sera mobilisé pour vendre au niveau national et international le territoire béarnais dans le cadre de leurs activités ». Un réseau des Ambassadeurs disséminé aux quatre coins du monde, qu'il conviendra d'animer à travers des outils de communication (news letters, suite internet), ainsi que la mise à disposition d'outils de promotion. Seront aussi bien sûr au programme dès cette année, l'organisation d'actions de promotion avec et pour les ambassadeurs. Le Bon Roi Henri IV se sentira ainsi sans doute un peu moins seul dans cette lourde tâche...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3862
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !