aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/06/16 : Les 16 et 17 juillet 2016, Bordeaux vivra au rythme des fanfares. L’association Union Libre organise un weekend en fanfare pour les 10 ans de La Grasse Bande, fanfare du vieux Bordeaux née dans les ateliers de l’école d’architecture et de paysage.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/07/16 | Un fonds de soutien à la production porcine

    Lire

    Le Conseil régional va participer à hauteur de 500 000 € à la création d'un fonds de soutien à l'investissement en production porcine sous signe officiel de qualité. Cet organisme souhaité par l'interprofession vise à fournir des fonds propres aux éleveurs, sous formes d'avances remboursables, pour réaliser leurs projets de modernisation et de création de places d'engraissement. Ces aides permettront d'exercer un fort effet de levier sur les financements accordés par les banques et les groupements de producteurs qui seront, eux aussi, partenaires de l'opération.

  • 02/07/16 | Pays basque: le recours en annulation de l' EPCI rejeté

    Lire

    Ce n'est pas a priori une surprise, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rejeté le recours hiérarchique concernant l'EPCI Pays Basque. Le document signé par 71 élus visait l'annulation de l'arrêté de périmètre du futur Etablissement public (EPCI) unique Pays basque. Le second arrêté portant sur la fusion des dix intercommunalités actuelles mais aussi celles du Béarn, devrait être pris dans les tous prochains jours, comme l'a confirmé à Anglet le préfet Durand, lequel a rencontré le maire d'Anglet, Claude Olive, hostile dans l'état à cette intercommunalité.

  • 02/07/16 | Des élus favorables à la réintroduction d'une ourse en Béarn

    Lire

    15 voix pour et 15 voix contre : le Comité de massif des Pyrénées s'est prononcé à égalité sur le renforcement minimum du noyau d'ours des Pyrénées occidentales. Selon la coordination associative Cap Ours, ce vote marque une évolution des mentalités. Il constitue aussi "un pas déterminant vers le lâcher d'une femelle en Béarn afin d'éviter l'extinction du noyau historique de présence de l'ours". Cap Ours estime que cet avis du Comité de massif permet au gouvernement de passer aux actes et demande donc à ce dernier d'adopter un plan de restauration de l'ours dans les Pyrénées.

  • 29/06/16 | Saint-Jean-Pied-de-Port, Plus beau village de France

    Lire

    Cette étape, capitale de la Basse Navarre qui accueille 55 000 pèlerins en partance pour Saint-Jacques-de-Compostelle vient d'être sacrée 154e plus beau village de France- et quatrième du Pays basque - Des fortifications de Vauban à l'église Notre Dame du bout du pont, Garazi -en basque- ce village de 1500 habitants, au pied du fameux col de Roncevaux, franchi par les armées napoléoniennes et les troupes espagnoles de Ferdinand le Catholique a su protéger son patrimoine. La ligne de chemin de fer rénovée Bayonne-Garazi et ce titre vont booster plus encore son tourisme authentique.

  • 29/06/16 | La Solitaire du Figaro s’arrête à La Rochelle

    Lire

    Ils auront parcouru 410 miles, depuis Paimpol, pour finir cette 3e étape de la Solitaire du Figaro à La Rochelle. La ville mettra à l’honneur les 34 skippers et leurs voiliers durant 4 jours de fête, du 5 au 8 juillet. Les bateaux attendus mardi en fin de journée seront amarrés au bassin des chalutiers. Une grande parade des voiliers est prévue le lendemain dans le chenal, à partir de 16h30, avant le départ de la 4e et dernière étape de la course. Retour prévu le jeudi en fin de journée. La remise des prix aura lieu vendredi à 18h30 au bassin des chalutiers. De nombreuses animations sont au programme durant ces 4 jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Une association périgourdine pour promouvoir l'emploi des cadres

07/11/2012 | Née il y a quelques mois en Dordogne, l'association Compétences en temps partagé 24 réunit des cadres susceptibles de travailler pour plusieurs entreprises.

Philippe Terrenne et Christiane Dhainaut membres de CTP 24 essaient de convaincre des entreprises périgourdines  du bien fondé du travail en temps partagé

Née cet été, l’association Compétences en temps partagé Dordogne regroupe une vingtaine de cadres à la recherche d’un emploi, susceptibles de travailler pour plusieurs employeurs. Son objectif est de promouvoir le travail en temps partagé auprès des entreprises, des associations, et des collectivités la Dordogne. Pour l’employeur, quelque que soit la taille de sa structure, le travail en temps partagé permet d’avoir recours à des compétences de haut niveau, au juste coût pour un temps défini.

Dans un département comme la Dordogne dépourvu d'antenne Apec (association pour l'emploi des cadres) et réputé pour un avoir un faible taux d'encadrement dans ses entreprises, la création en juin dernier de l'association Compétences en temps partagé 24, peut être considérée comme une bonne initiative. Mi-octobre, un débat était organisé sur ce thème au pole interconsulaire. De quoi s'agit-il ? Selon le ministère du travail, le travail en temps partagé s'inscrit sous la forme du multisalariat. Le salarié signe plusieurs contrats à durée indéterminée directement avec plusieurs employeurs. "Pour le salarié, cette formule permet de valoriser une expertise et des compétences diversifiées. Elle convient mieux à un cadre expérimenté. Dans mon esprit, cette formule doit être à la fois choisie par le cadre et par l'employeur et non pas subie," témoigne Christiane Dhainaut Rivière, membre de l'association et cadre à la recherche d'un emploi dans le secteur de la communication. 

8,4 % de la population active en multi salariatSelon les derniers chiffres publiés par l'Institut national de la statistique et des études économiques, près de deux millions de personnes pratiquent le multisalariat ou la multi activité, soit 8,4 % de la population active. Cette forme d'emploi est au contraire choisie par une population de cadres souhaitant davantage d'autonomie et d'indépendance. En multisalariat, un cadre est ainsi employé par plusieurs entreprises au sein desquelles il va travailler deux ou trois jours par semaine.

"Pour être compétitives, les TPE et les PME, très nombreuses en Dordogne ont besoin des mêmes compétences qu'une grande entreprise, mais n'ont pas forcément les moyens de s'offrir les compétences d'un cadre à temps plein. Ce concept de temps partagé choisi peut apporter une réponse, surtout dans un contexte de crise économique," estime Philippe Terenne, secrétaire du CTP 24. Le travail en temps partagé permet d'intégrer plus de compétences dans l'entreprise pour un temps donné et au coût le plus juste pour un besoin ou projet ponctuel et d'apporter ainsi une vraie plus value. 

L'association CTP 24 regroupe une vingtaine de membres et assure une permanence le jeudi après -midi à la maison des associations de Périgueux.

Contact ctp24.siege@gmail.com

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
403
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !