Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | "Vivons local, vivons artisanal", une campagne pour soutenir l'artisanat débute en Dordogne

06/11/2019 | La Chambre de métiers et de l’artisanat et les communautés de communes de Dordogne font campagne commune pour soutenir l’artisanat et l’économie de proximité.

 la politologue Carine Dartiguepeyrou au côté de Didier Gouraud, le président de la délégation Dordogne de la Chambre de Métiers

Ce lundi 4 novembre à Montignac, a eu lieu le lancement de la charte “vivons local, vivons artisanal” mise en place par la Chambre de Métiers et de l’artisanat en partenariat avec l’ensemble des EPCI de Dordogne et le Conseil départemental. L'objectif est de soutenir l’artisanat et l’économie locale en sensibilisant les consommateurs au fait qu’ils ont un rôle important à jouer en faisant travailler les artisans de leur secteur. Cette démarche en faveur des circuits courts et du consommer local doit contribuer à maintenir l’activité et l'attractivité dans les territoires ruraux.

"Vivons local, vivons artisanal" c'est le titre de la campagne de communication lancée hier à Lascaux IV, par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat en Dordogne. L'initiative sera ensuite déclinée en Gironde, dès le début de l'an prochain, puis en Lot et Garonne. De quoi s'agit-il ? Il s'agit d'un appel aux élus locaux, aux communautés de communes pour soutenir l'économie de proximité et favoriser la pérennisation du tissu artisanal en Dordogne. Localement, il est très important : en Dordogne, l'artisanat, c'est plus de 13 600 entreprises soit une sur trois, près de 30 000 actifs. Car acheter son pain à la boulangerie du coin de la rue, se faire coiffer chez l'artisan de sa commune, se rendre chez son boucher ou faire toutes ses courses d'un clic de souris depuis son ordinateur, le choix peut sembler évident. Pourtant, derrière l’acte en apparence anodin d’opter ou non pour une entreprise artisanale se joue davantage qu’un simple achat. En poussant la porte de la boucherie du village ou en faisant appel à l'électricien installé sur sa commune de résidence, le consommateur devient acteur, surtout s'il est installé en zone rurale. Il conbribue au maintien de l'activité économique de son village et à son attractivité et réduit ainsi son empreinte carbone en en prenant pas la voiture pour aller chercher ses courses. 

L'agrandissement d'une grande surface, synonyme de destruction d'emploi

En Dordogne, la chambre de métiers et les élus ont décidé d'agir main de la main : les représentants des 20 EPCI ont répondu présents pour le lancement de cette action de communication qui doit se poursuivre tout au long de l'année 2020. "Dès qu'il y a agrandissement d'une grande surface sur un territoire, il y a destruction du commerce de centre bourg et de ses emplois. Cela se vérifie partout. En tant qu'élu local, ou maire, nous pouvons agir au sein des commissions départementales d'équipement commercial et peser sur les décisions. Nous avons un rôle à jouer, insiste Bernard Vauriac, président de l'Union des maires de la Dordogne et maire de Saint-Jory de Chalais. Le président de la délégation Dordogne de la Chambre de Métiers, Didier Gouraud estime que "maintenir les entreprises artisanales ne peut pas passer uniquement par la volonté politique. Notre but est de développer un réflexe de consomm'acteur. Acheter local, c'est faire appel à de vrais professionnels au coin de la rue, qui participent à la vie de la commune, en intervenant par exemple dans le club sportif local ou en emmenant leurs enfants à l'école."
Présente lors du lancement, la politologue Carine Dartiguepeyrou confirme que les circuits courts et la consommation locale font partie des grandes tendances du moment. Elle aborde la notion de le localisme connecté : le consommateur repère sur internet où se procurer telle ou telle chose au plus proche de chez lui. "On fait appel à un artisan parce qu'on fait un choix, on a confiance. L'enjeu pour les artisans, c'est de créer ces conditions de confiance. Dans cette relation, le consommateur joue un rôle clef, surtout s'il est à la recherche de lien social."
Tous les artisans installés en Dordogne sont désormais invités à afficher le kit de communication et le logo de cette campagne sur les vitrines de leurs magasins, ou leurs véhicules afin de provoquer le choix des consommateurs.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5790
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !