Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Une embellie économique en 2017 en Lot-et-Garonne

14/02/2018 | Tous les indicateurs sont au vert en Lot-et-Garonne ! Un taux d’investissement élevé, des carnets de commande remplis, un chiffre d’affaires en hausse et une trésorerie positive !

Réunion du 8 février

Une croissance de 14,4 % du nombre d’embauche, une baisse de 0,7% du taux de chômage, une augmentation de 7,5 % du chiffre d’affaires et une hausse des investissements entre décembre 2016 et novembre 2017. Voici les résultats d’une enquête menée par la Banque de France de Lot-et-Garonne avec la CCI47 auprès de 248 chefs d’entreprise du département, du 4 au 18 janvier dernier. « La reprise se confirme et s’amplifie », pour Thierry Blot, le directeur départemental de la Banque de France en Lot-et-Garonne…

Comme chaque année maintenant, le directeur départemental de la Banque de France de Lot-et-Garonne se déplace en personne dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie 47 pour faire état de la santé économique de notre territoire. La Grand messe s’est tenue le 8 février dernier devant des dizaines d’acteurs économiques lot-et-garonnais. Thierry Blot a donc exposé la reprise économique qui s’opère depuis un an dans le 47 grâce à une enquête menée entre le 4 et le 18 janvier dernier auprès de 248 chefs d’entreprise du département. Des signes encourageants pour une reprise en 2018 « C’est la première fois que je viens vous annoncer une embellie » se réjouit-il. En effet, avec un taux d’investissement élevé, des carnets de commande remplis, un chiffre d’affaires en augmentation et une trésorerie positive, le Lot-et-Garonne peut être satisfait de son année 2017. « Ce sont des signes encourageants d’une reprise de l’activité économique pour 2018 », s’enthousiasme Alain Brugalières, président de la CCI47. « Nous n’avons jamais connu de telles courbes de croissance », renchérit Nicolas Bonrepaux, directeur de l'innovation, des réseaux sociaux et de la communication de la CCI47. Une embellie tous secteurs d’activité confondus Que ce soit dans l’industrie, la construction, le commerce, les services ou le tourisme, tous les secteurs d’activité sont marqués par cette reprise économique. « Dans l’industrie par exemple, l’embellie aurait pu s’avérer plus nette encore sans la turbulence supportée par l’industrie alimentaire, conséquence de l’épizootie dans la filière des palmipèdes gras, et les difficultés sur certains segments aéronautiques. » Les carnets de commande sont cependant au plus haut depuis dix ans. Et même dans le secteur de la construction qui a connu une terrible crise ces dernières années, la reprise se confirme. « Les appels d’offre et les devis se multiplient, même si, il est vrai, les devis demeurent serrés, les marges faibles, les recrutements malaisés et les investissements dans l’attente de signes de relance plus nets », souligne le directeur départemental de la Banque de France. Un effort à poursuivre dans l’export Malgré cette embellie économique, Thierry Blot reste mesuré. Pour lui, « il faut davantage vendre nos produits et donc augmenter nos exportations ». En 2017, l’export représente 973 M€, en progression de 3,5 % par rapport à 2016 et de + 50 % depuis 2010. L’Union européenne est le principal client du Lot-et-Garonne (73%), avec l’Allemagne, la Belgique et l’Espagne en tête. Enfin, dernier indicateur prouvant cette reprise économique : le moral des chefs d’entreprise. 81 % des entrepreneurs interrogés lors de cette enquête se disent confiants en l’avenir. De bon augure pour 2018 !

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2183
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !