aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/08/17 : La Rochelle : l'Université d'été du PS se tiendra cette année à l'espace Encan dans une version allégée, sous forme de formation : entre 400 et 600 élus sont attendus du 23 au 26 août. Pour la première fois, les militants ne sont pas conviés.

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/08/17 | Pierre Camani écrit à Muriel Pénicaud sur la suppression de contrat aidé

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, a écrit à la ministre du Travail à la suite des annonces gouvernementales relatives à la suppression de contrat aidé aux entreprises et à la restriction de ces contrats pour les associations et collectivités. Ce dernier se dit inquiet pour l’avenir de ces structures, « qui ne pourront se substituer à l’Etat pour financer ces emplois aidés ». Il demande à l’Etat de réexaminer cette mesure dans les meilleurs délais, en concertant les publics concernés.

  • 22/08/17 | Le premier ministre inaugurera la foire-expo de Pau en septembre

    Lire

    Edouard Philippe, le premier ministre, est attendu le 9 septembre à Pau pour l'inauguration de la foire-exposition. Il y sera accueilli par le maire et président de la Communauté d'agglomération, François Bayrou, qui a également été son ministre de la Justice. Organisée du samedi 9 au dimanche 17 septembre, la foire-exposition de Pau a pour thème cette année "Ici, le présent se conjugue au futur". Elle accueillera notamment un pavillon du futur abritant des robots, des hologrammes, des objets connectés, des drones, des démonstrations de réalité virtuelle et augmentée.

  • 21/08/17 | Une nouvelle régulation dynamique des vitesses sur l’A63

    Lire

    Du 21 au 25 août, l'A63 se dote d’un dispositif de « régulation dynamique des vitesses » pour faciliter l'écoulement du trafic aux heures les plus chargées. Concrètement: la vitesse réglementaire, affichée sur des panneaux lumineux, varie de façon automatique, à la baisse ou à la hausse, en fonction des conditions de circulations. Elle est modulée de 130 km/h à 110 km/h dans le sens nord-sud (entre l’échangeur 24 (Pierroton) et l’A660) et entre 130 km/h et 70 km/h dans le sens sud-nord (entre l'A660 et la rocade bordelaise), par paliers de 20 km/h. La situation normale étant rétablie lorsque le trafic redevient moins dense.

  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Une filière cuir régionale à haut potentiel

08/03/2017 | En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir est identifiée comme prioritaire par le Conseil régional. Le cluster cuir a été officiellement lancé mardi 7 mars.

De nouvelles formations sont prévues à la rentrée  à Thiviers

La Dordogne, la Charente, la Haute Vienne concentrent un nombre important d'entreprises qui ont à la fois une activité nécessitant de compétences et des connaissances liées au travail du cuir. Certaines ont une renommée internationale et ont un positionnement haut de gamme. La Région s'est mobilisée autour de ces professionnels pour faciliter l'émergence d'un cluster cuir qui a tenu sa première assemblée générale. Mardi, en déplacement dans le Nord Dordogne et en Haute-Vienne, Alain Rousset a pu se rendre compte de la dynamique la filière et du potentiel économique qu'elle représente.

L'idée remonte à près de cinq  ans : l'ancienne région Aquitaine souhaitait constituer une filière d'excellence et d'innovation autour des métiers du cuir et du luxe, comme elle a su le faire avec l'aréonautique par le passé. Le point de départ de la réflexion  a été de répondre à la demande de formation de personnel qualifié de ces entreprises dont certaines, parmi les plus renommées, ont hésité à délocaliser, car elle ne trouvait plus de main d'oeuvre qualifiée sur place. 
La première étape de structuration de cette filière cuir et luxe, qui concentre beaucoup d'entreprises dans le Nord Dordogne, en Charente et en Haute-Vienne a été la création, dès 2014, d'un pôle d'excellence du cuir et du luxe, dans les locaux du lycée Porte d'Aquitaine de Thiviers. Les ateliers, salle de conférence, show room sont mis à disposition des personnels des professionnels du secteur pour se former ou compléter leurs compétences. Et la demande ne cesse de croître, comme en témoigne Serge Granieri, le proviseur du lycée. De nouvelles formations sont prévues à la prochaine rentrée : ouverture d'un CAP maroquinerie par apprentissage, et sous statut scolaire en formation initiale, ouverture d'un CAP maroquinerie et d'un CAP sellerie générale et maroquinerie. 
En déplacement ce mardi à Thiviers, Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a pu se rendre compte du travail accompli sur ce dossier qui est un peu "son bébé". "Nous démontrons que le privé peut collaborer main dans la main avec les collectivités sur le maintien d'activités économiques sur un territoire rural."
Le Conseil régional accompagne cette filière par la formation, par l'aide aux entreprises qui investissent (ou souffrent encore pour certains...), mais aussi en structurant la filière de l'élevage à la tannerie-mégisserie jusqu'à la transformation finale et à la création.

Un cluster pour conforter la dynamique

Un homme a beaucoup oeuvré. Depuis plusieurs années, le PDG de CWD,  Laurent Duray s'est engagé, aux côtés d'autres partenaires autour d'un projet  d'abord expérimental de création d'une filière de cuirs de qualité. Circonscrit sur le Périgord vert, ce projet regroupe plusieurs acteurs de la filière : les tanneries de Chamont, deux abattoirs (Thiviers et Ribérac) et des éleveurs bovins. C'est à partir de cet historique que le Conseil régional a souhaité conforter cette dynamique en créant un cluster (un groupement d'entreprises) à l'échelle désormais de la Nouvelle Aquitaine. Le cluster cuir de la Nouvelle-Aquitaine a tenu sa première assemblée générale ce mardi, en présence d'Alain Rousset, puisque la Région en est un des membres fondateurs au côté du Département de la Dordogne. Cette filière est désormais jugée prioritaire par la Région.
Le poids de l'industrie du cuir et de la chaussure est 1,5 fois plus important qu'au niveau national. Dans les secteurs du cuir chaussures - habillement, textile, on dénombre 7760 salariés pour 413 établissements (données 2015). Et pour le président de la Région, le potentiel est énorme, en matière de créations d'emplois : - une centaine d'emplois par an estime-til- et de développement économique sur des territoires ruraux.  Il s'agit d'emplois non délocalisables.
"Quelques mois après sa création, le cluster compte une trentaine d'adhérents de la production, de la transformation. D'autres nous rejoindront. Nous sommes dans une dynamique. L'objectif, c'est bien sûr d'assurer le développement de nos entreprises au travers d'initiatives collaboratives et innovantes dédiées à l'ensemble de la filière. Nous envisageons aussi des services mutualisés : exemples des bourses d'emplois,  des outils de veille technologique " précise Laurent Duray, président du groupe CWD Devoucoux. Autre particularité, la filière s'appuie sur un maillage territorial diversifié d'entreprises, de la matière première jusqu'à la production artisanale et industrielle : ganterie, maroquinerie, sellerie, chaussure. Les clusters se situent au cœur de la stratégie de développement économique et d'innovation de la Région.
Le cluster organisera la prochaine édition annuelle des Portes du cuir, qui aura lieu les 29, 30 et 1er septembre. La commission permanente de la Région du 13 mars devrait valider une aide de 149 000 euros : 80 000 € pour l'animation et 69 400  € pour la manifestation. 

 Une future cité du cuir à Saint Junien (87)

Le lancement du chantier de la future cité du cuir à Saint Junien

Mardi, après le Nord Dordogne, Alain Rousset a poursuivi cette journée dédiée à l'économie, à la formation et au tourisme, à Saint Junien en Haute-Vienne. Après avoir visité l'entreprise Daguet, spécialisée dans la maroquinerie et positionnée haut de gamme, il a inauguré le début des travaux de la future cité du cuir.  Ce projet, dont le coût s'élève à 9,3 millions d'euros, sera une vitrine  pour le grand public, donc touristique, pour les métiers et les savoirs-faire. Elle réunira un espace muséographique, une scénographie, un lieu d'expositions ou encore des ateliers grand public.
L'ouverture est prévue dans trois ans car les travaux sont importants. La contribution financière de la Région devrait s'élever à 800 000 euros, à la même hauteur que le Conseil départemental de la Haute-Vienne. Les fonds européens, au titre de FEDER, devraient représenter une somme de 2,8 millions d'euros, soit 28 % du budget global. Mais aussi, à proximité de la future cité, la marque Hermès ouvrira dans trois mois sa nouvelle unité de production, pour la fabrication de sa petite maroquinerie, avec 70 emplois à la clé. Une illustration concrète du potentiel économique de la filière. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard et Conseil régional N-A

Partager sur Facebook
Vu par vous
19181
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !