Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Une nouvelle feuille de route pour la chambre de métiers de la Dordogne

11/02/2018 | Cette semaine, le président Didier Gouraud a présenté les priorités et les axes de développement de la chambre consulaire pour la nouvelle mandature.

Didier Gouraud, artisan boucher et président de la CMAI 24 entouré de son équipe

Un an après son entrée en fonction, la nouvelle équipe dirigeante de la chambre de métiers de la Dordogne a fait le point des sujets d'actualité et présenté les axes de développement de cette nouvelle mandature qui s'achèvera en 2021. Parmi les objectifs, la chambre consulaire souhaite davantage venir en aide aux entreprises artisanales en créant une cellule de crise pour limiter les défaillances, accompagner le développement de villages d'artisans, développer l'entrepreunariat au féminin et être au plus près des artisans.

En Dordogne, un tiers des entreprises est une entreprise artisanale. La chambre de Métiers de la Dordogne (CMAI24) compte 12655 ressortissants dont 4103 auto-entrepreneurs. La densité artisanale est supérieure à la moyenne nationale : 1 artisan pour 41 habitants en Dordogne, contre 1 artisan pour 52 habitants en France. Pour la nouvelle équipe de la chambre de métiers de la Dordogne, qui s'est mise en place en novembre 2016, les chantiers en cours ne manquent pas en cette période de débats sur des réformes très importantes pour le milieu artisanal  : réforme de l'apprentissage, de la formation professionnelle, disparition du RSI ( régime social des indépendants). Face à ses chantiers nationaux, et pour accompagner au mieux les artisans de Dordogne, que ce soit dans la création, dans leurs projets de développement ou dans les difficultés, la chambre de métiers de la Dordogne a défini une nouvelle feuille de route. Parmi les mesures concrètes, elle va créer une cellule de crise pour aider les artisans en difficulté dans le but d'agir afin d'éviter les défaillances d'entreprises. "Les artisans n'ont pas dans leurs habitudes d'évoquer leurs difficultés quand elles surviennent. Le but est d'agir en amont pour éviter la disparition de l'entreprise. Nous alllons travailler avec les banques, les comptables, les élus, explique Laurent Beaudout, administrateur et sécrétaire adjoint de la chambre régionale. La cellule "sos artisans" prendrait la forme d'un numéro vert accessible à tous les ressortissants de la chambre de métiers.


Un travail de lobbyingDeuxième axe, la chambre de métiers  veut être un levier du développement économique local. "La désertification en milieu rural a pris ces dernières années, un vrai coup d'accélérateur. C'est un gros souci, précise Didier Gouraud, président de la délégation Dordogne et artisan boucher à Saint-Pardoux la Rivière. La chambre consulaire va multiplier les contacts avec les élus locaux, les communautés de communes et développer une offre de services pour les collectivités. Elle veut créer une vraie force de lobbying à travers notamment le lancement d'une campagne de communication "consommons local, consommons artisanat, qui sera lancée pendant la mandature. L'objectif est d'inciter à recourir aux savoir faire locaux. La chambre de métiers veut aussi se faire le relais de la politique  du conseil départemental qui vise à favoriser la création de villages d'artisans. "Notre rôle est de susciter le besoin dans les zones où c'est envisageable. Certains projets sont bien avancés, celui de Coulounieix Chamiers notamment, précise Sylvie Mérigeau, directrice territoriale de la CMAI24. 

Des services novateursUn axe important concerne l'accompagnement de l'entreprise artisanale dès l'émergence d'un projet, ou ensuite lors d'une phase de développement. Depuis quelques temps, le stage préparatoire est proposé en ligne. Et sachant que 10 % des ressortissants et des porteurs de projets n'ont pas la nationalité française, des réunions d'information en anglais ont été instaurées à l'intention des créateurs et repreneurs britanniques notamment, qui restent nombreux sur le département. Après une diminution, on assiste à un retour des ressortissants britanniques qui ont un projet de devenir artisan . A noter que depuis 2001, la CMAI 24 est certifiée Afnor pour la qualité de son offre de services. Pour développer l'entrepeunariat au féminin, la CMA reconduit le trophée Elle M'l'artisanat en mars et instaure un système ou chaque créatrice d'entreprise sera accompagnée par une élue de la chambre consulaire. En octobre, une session 100 % féminine du diplôme universitaire outils pour entreprendre sera organisée. Malgré une baisse de son budget,  entre 9 et 10 millions d'euros avec le CFA, l'organisme consulaire souhaite maintenir la gratuité de ses interventions auprès des artisans. 

Campus de la formation et apprentissage

Actualité oblige, Didier Gouraud a réagi "positivement" à la réforme de l'apprentissage  et voit plutôt d'un bon oeil que le contenu des formations échoue aux branches professionnelles. Là, il faudra pourtant être vigilant sur les branches professionnelles qui sont moins bien organisées. "Elles devraient plus réactives aux évolutions des métiers. C'est une réforme courageuse." Il a fait le point sur le chantier du futur campus de la formation, résultat d'un partenariat 50-50 avec la chambre de commerce et d'industrie, qui comprend 180 lits pour des apprentis et des stagiaires de la formation professionnelle.  Le campus devrait totalement être opérationnel début 2019.
Alors qu’un rapport du gouvernement préconise la fusion des deux chambres consulaires, Didier Gouraud, à la fin de son intervention, a défendu la nécessité de maintenir l’indépendance des deux institutions. "Je n’ai aucun problème avec mon homologue de la CCI, Christophe Fauvel. On s'entend très bien.  Mais, il y a des particularités artisanales à prendre en compte. Le risque, ce serait de voir notre chambre noyée dans un gigantesque ensemble". Je ne nous vois pas au côté des dirigeants de la grande distribution," a expliqué Didier Gouraud.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
23092
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !