Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

  • 27/11/20 | Royan Atlantique : Un pôle de transformation de produits locaux

    Lire

    La Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA) porte depuis 2016 un projet de création d'un atelier collectif de transformation de viandes multi-espèces visant à améliorer la performance économique de la filière locale d'élevage. Huit éleveurs ont participé à la construction de ce projet et plus d’une trentaine sont à ce jour intéressés par l’équipement. Le pôle transformation de la CARA sera géré et utilisé par les producteurs associés dans une structure d'exploitation qui louera l'équipement à la CARA. La Région soutient ce projet à hauteur de 220 537 euros.

  • 27/11/20 | Creuse: un numéro vert pour les personnes handicapées en difficulté

    Lire

    Le Département de la Creuse et la Maison Départementale des Personnes Handicapées viennent de mettre en place un numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants qui sont en difficulté ou sans solution immédiate du fait de la crise sanitaire. Ce numéro est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes, 7 jours/7 de 7h à 21h : 0 800 360 360.

  • 27/11/20 | Les émailleurs français s’exposent à Limoges

    Lire

    Depuis le 16 novembre, les halles centrales de la ville de Limoges accueillent une trentaine de pièces conçues par des créateurs locaux et nationaux, et prêtées par le Syndicat Professionnel des Emailleurs Français. Cette exposition présente des créations contemporaines d’émail sur métaux. Durant un an, le Syndicat s’invitera dans l’espace « Ville créative Unesco » des halles centrales qui est dédié à la valorisation des acteurs locaux des arts du feu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Vailmeca à Ligugé : La Nouvelle-Aquitaine à la rencontre d’une usine du futur

08/11/2017 | Benoît Tirant (à dr.) écoute Loïc Coulon, gérant de l’entreprise Vailmeca qui réalise de la robinetterie industrielle. Il a bénéficié du soutien de la région via le programme « Usine du futur ».

Benoît Tirant, conseiller régional de La Nouvelle-Aquitaine, écoute avec attention le gérant de l'entreprise Vailmeca, Loïc Coulon.

Le conseiller régional, Benoît Tirant, a visité ce mardi 7 novembre une PME de Ligugé (Vienne) qui a reçu des aides de la région dans le cadre du programme « Usine du futur ». L’objectif : soutenir l’activité de ces entreprises par des aides financières mais aussi par du conseil et des diagnostics afin qu’elles améliorent leur compétitivité. Pour l’instant 350 entreprises de Nouvelle-Aquitaine sont concernées par ce dispositif. D’ici 2020, le Conseil régional espère atteindre les 600 afin de relancer un secteur industriel qui est en recherche d’un second souffle dans l’Hexagone.

Bien rares sont les entreprises qui ouvrent leurs portes. Surtout lorsqu’elles sous-traitent avec de grands donneurs d’ordre de l’industrie française. C’est le cas de Vailmeca, une entreprise située à Ligugé, aux alentours de Poitiers. Ce mardi 7 novembre au matin, Benoît Tirant, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, s’est invité dans les locaux de cette entreprise. Il est venu dans un but bien précis. « Cette usine rentre dans le dispositif « Usine du futur » mis en place par la région. Le but est de se rendre compte sur place de ce que fait cette entreprise, de voir concrètement ce que l’aide leur a apporté, de rencontrer les gérants, les salariés qui peuvent nous faire un retour ». La visite commence. On entre dans un vaste lieu où raisonne le bruit des machines. 

Loïc Coulon, gérant de Vailmeca, parle avec passion, et décrit chaque étape d’usinage des pièces. Il est à la tête d’une PME de 18 salariés. Aux commandes depuis sept ans, il est aussi le petit-fils de fondateur de cette entreprise née en 1946. « Je l’ai reprise en avril 2010, après qu’elle ait déposé le bilan en janvier. Je l’ai rachetée au tribunal de commerce de Wolschheim. », confie-t-il. Son activité  : la sous-traitance d’usinage mécanique en fonderie. L’entreprise de Ligugé travaille notamment pour deux secteurs d’activité : la robinetterie industrielle (beaucoup plus complexe que les robinets que l’on rencontre dans notre quotidien) et les blocs moteurs électriques.             

Un nouveau positionnement 

Vailmeca, qui fabriquait des vannes notamment pour l’industrie pétrolière, a subi de plein fouet la chute du prix du baril de pétrole. Depuis 2015, le chiffre d’affaires est en baisse. Il est passé de 1,4 millions d’euros à 1,1 aujourd’hui. Pourtant, le gérant a su se reconcentrer sur un nouveau secteur : le nucléaire. Mais il a fallu investir, sachant que dans ce domaine il y a beaucoup d’exigences. Il fabrique des pièces pour la France mais aussi pour la Finlande ou la Chine et il espère la construction d’un futur EPR en Angleterre. « Il est vrai qu’en parallèle le développement sur le marché du nucléaire s’est accéléré. Il a fallu remettre à niveau de nombreux réacteurs surtout que les contrôles sont devenus plus drastiques après les incidents de Fukushima en 2011. Il y a des contraintes supplémentaires pas forcément dans l’usinage des pièces mais surtout dans leur qualité entre autres. » L’entreprise de la Vienne ne fabrique pas des pièces situées au coeur des réacteurs mais plutôt en annexe. Elles permettent notamment de gérer le système de refroidissement des réacteurs nucléaires. « Autrefois on réparait les pièces, désormais nous devons les remplacer », précise Loïc Coulon.

L’exigence du nucléaire le pousse à être toujours compétitif. Vailmeca a fait réaliser un pré-diagnostic sur la modernisation de ses outils de production. Ce diagnostic réalisé par un expert recommandait un investissement dans un logiciel de CFAO (Conception et fabrication assistées par ordinateur) permettant de sécuriser la fiabilité des devis, des plans avec ses donneurs d'ordre mais aussi de réduire le temps de programmation des machines. Par ailleurs, l'achat d'une cabine de ressuage est aussi engagé. « Sans les aides de la région… j’aurais pu financer mais peut-être que je l’aurais fait plus tard. Ça permet de faire pencher la balance. On se demande toujours si les investissements seront rentables. Je pense que j’aurais pu perdre des marchés si je ne les avais pas faits. »                                                         

Une aide providentielle

Pour le conseiller régional, Benoît Tirant, il est normal d’accompagner les entreprises de la région. « Notre travail, c’est d’aider les entreprises qui innovent mais aussi de dire ici : dans tel secteur vous pouvez trouver du boulot, inciter les jeunes à travailler dans ce type de métier ». Et ça tombe bien après deux stages dans cette entreprise et à la suite de sa formation au lycée professionnel Réaumur de Poitiers, Gaël a été embauché. Le jeune garçon a été séduit par un métier où l’on réalise les pièces de ses propres mains. Car Loïc Coulon le dit ouvertement : aujourd’hui il a du mal à recruter et à trouver des jeunes.

350 entreprises régionales engagées dans ce programme

En marge de cette visite d’entreprise, Alain Rousset, le président du conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, et Bernard Uthurry, vice-président délégué au développement économique et à l’économie numérique, ont réuni, lors d’un séminaire annuel à Angoulême, 350 entreprises régionales engagées dans le programme « Usine du futur en Nouvelle-Aquitaine ». L’occasion de faire un point sur l’accompagnement de ces entreprises (à hauteur de 42,5 millions d’euros). L’objectif est que le nombre d’entreprises atteigne les 600 d’ici 2020. Le programme « usine du futur » se construit autour de trois piliers : la technologie (moyens de production et outils numériques), l’organisation industrielle (la formation, les conditions de travail et le management) et l’environnement (usine durable, produits éco-conçus). Tout cela s’inscrit bien sûr sur du long terme avec l’accompagnement par un référent du conseil régional et de l’Agence de Développement et d’Innovation de la Nouvelle-Aquitaine (ADI N-A). Toutes les PME et ETI (Entreprises de taille intermédiaire) ayant leur activité principale de production en Nouvelle-Aquitaine peuvent candidater. 

Vailmeca veut devenir une usine du futur… car la région soutient le potentiel qu’il y a dans ce secteur d’activité où on dit souvent que la France est en retard par rapport à ses voisins européens. Cependant l’industrie représente toujours une part importante du PIB du pays (plus de 11% tout de même selon les derniers chiffres de l’Insee datant de 2015) malgré le fait que ce chiffre soit chaque année en baisse depuis les années 1970.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
50175
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde

La Banque de France a présenté à Limoges les perspectives économiques de la rentrée Economie | 07/10/2020

Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine