Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

  • 16/01/20 | Nouvelle-Aquitaine : un premier "emploi franc"

    Lire

    Ce vendredi 16 janvier, la préfète de région Fabienne Buccio signera, aux côtés du directeur régional de Pôle Emploi, le premier contrat "emplois francs" de Nouvelle-Aquitaine pour un employé de Salad & Co à Bordeaux. Le dispositif, censé répondre au chômage massif rencontré par les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, permet à l'employeur de toucher une aide de 15 000 euros sur trois ans pour un CDI ou de 5000 euros sur deux ans pour un CDD. Expérimenté depuis le 1er avril 2018, il concerne au niveau national 5660 emplois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Valvital implante de nouveaux thermes à Saint-Jean d’Angély

02/02/2019 | A Saint-Jean d’Angély, le groupe Valvital vient de racheter la caserne Voyer en vue d’en faire une station thermale.

L'implantation du site se situe à l'intersection de la place du champs de foire et de l'avenue du Maréchal Leclerc

Thonon, Aix-les-Bains, les Eaux-Bonnes… Saint-Jean d’Angély pourrait bientôt rejoindre la liste de ces stations thermales réputées. Fort de 12 sites thermaux, le groupe thermal Valvital a choisit de s’implanter à Saint-Jean d’Angély, en rachetant l’ancien caserne militaire Voyer le 1er février 2019. Spécialité ? Les pathologies rhumatismales. La société va investir un peu plus de 13 millions d’euros dans ce projet déjà soutenu à hauteur de 700 000 € par la Région.

Mais avant son ouverture espérée pour 2023, « le parcours sera encore long », prévient le PDG de Valvital Bernard Riac. Car si l’eau de Saint-Jean d’Angély est déjà reconnue comme « eau minérale », il reste encore à prouver ses vertus médicinales, dans le cadre d’un protocole scientifique. Ce qui va prendre quelques années. « Dans un première temps, nous allons créer un module expérimental, comme une mini station thermale, avec des patients volontaires pour tester nos protocoles », explique Bernard Riac, qui envisage d’ouvrir les portes de ce module aux habitants de Saint-Jean d’Angély le temps de l’expérimentation. Il restera également à obtenir les multiples autorisations encadrant l’ouverture d’une station thermale. Entre le temps de la recherche et le temps administratif, il devait s’écouler deux ans et demi avant de pouvoir commencer les travaux d’aménagement.

Trois espaces de soins sur un site patrimonial

Avec ses 2,5 hectares de site, la caserne Voyer offre de vastes possibilités d’aménagement. « Nous allons garder l’identité historique du bâtiment », assure Valvital. Au départ sceptique concernant les velléités de la Ville de Saint-Jean d’Angély à vouloir créer une station thermale dans cette zone rurale à une heure de La Rochelle, le PDG de Valvital avait finalement été séduit par le patrimoine de la ville, dont cet ancien casernement du XIXe siècle. Les murs seront donc conservés pour créer à la fois l’espace thermal et l’espace logement des curistes. « L’objectif est de créer un accès « peignoir », c’est-à-dire direct, entre leur chambre et leurs lieux soins », explique Bernard Riac. Les plans ne sont pas encore arrêtés, mais la station thermale devrait s’articuler autour de trois grands espaces de soins : balnéothérapie, étuves et soins secs (type enveloppements). Au moins deux piscines devraient être créées, une avec des jets à bulles et une autre pour la pratique d’activités, dont un couloir de marche en eau. Des locaux techniques pourraient être construits en extérieur, tandis que la partie vestiaire, buanderie, services administratifs et consultations médicales devraient rester dans le corps de bâtiment.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

 

Un potentiel de belles retombées économiques pour la ville

Avec un potentiel de 5 000 curistes par an, de mars à novembre, les retombées économiques promettent d’être importantes pour la ville. La maire de Saint-Jean d’Angély a d’ailleurs prévu un programme d’aide à la réhabilitation des logements et des commerces. Les appartements de la future station thermale ne pouvant accueillir que la moitié de ses 500 curistes journaliers, les hôtels et meublés de tourisme devraient être très sollicités. Pour rendre la ville attractive, la municipalité prévoit de développer son offre d’activités de loisirs et de commerces, comme la construction d’un multiplexe juste en face de la future station thermale.

L’arrivée de Valvital devrait également bénéficier à l’emploi, avec la création de l’équivalent de 30 emplois à temps plein, pour une embauche concrète d’une cinquantaine de personnes sur des postes essentiellement saisonniers (8 mois par an). Les médecins assurant le suivi des patients resteront des intervenants extérieurs, de préférence installés en libéral dans la ville. Chiffre d'affaires prévisionnel : trois millions d'euros annuels.

L’acte de vente a été signé ce vendredi, entre le PDG de Valvital et la maire de Saint-Jean d’Angély Françoise Mesnard, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 L’acte de vente a été signé le 1er février 2019 entre le PDG de Valvital et la maire de Saint Jean d’Angély, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 

Pourquoi une spécialisation sur les pathologies rhumatismales ?

« 80% des sites thermaux proposent ce type de soins, car elle correspond également au trois quart de la demande des curistes. On observe également une hausse de 15% des prescriptions pour des soins rhumatismaux ces dernières années », explique Olivier Bruetz, directeur du développement chez Valvital. Les premiers tests ont montrés que l’eau de Saint-Jean avait les propriétés adéquates, reste maintenant à prouver son efficacité. Des études vont être lancées très prochainement. En cas de succès, Saint-Jean d’Angély deviendrait la 4e ville thermale de Charente-Maritime, après Rochefort, Saujon et Jonzac.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
9136
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !