Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/04/19 | Compteur Linky : Bordeaux rend son verdict

    Lire

    206 plaignants attendaient avec impatience le verdict. Ce mardi 23 avril, le juge des référés du Tribunal de Grande instance de Bordeaux a rejeté la demande de ces opposants à l'installation du compteur Linky à leur domicile. 13 d'entre eux, dotés d'un certificat médical attestant d'une hypersensibilité électromagnétique, ont obtenu d'Enedis la pose d'un "filtre" protecteur dans les deux mois. Pour Pierre Hurmic, l'avocat des 206 plaignants (et élu local EELV), c'est "une première brèche timide". Enedis a quinze jours pour faire appel de la décision. C'est la deuxième décision de ce type après celle de Toulouse fin mars.

  • 23/04/19 | SNCF Réseau s'engage pour la biodiversité !

    Lire

    SCNF Réseau et la Fédération Régionale des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine ont signé courant mars une convention de partenariat pour contribuer à la préservation de la biodiversité autour de la problématique de la divagation de la faune sauvage sur les voies. Objectifs : favoriser le dialogue, partager connaissances et pratiques et réunir les compétences pour œuvrer à la préservation des biotopes. La coopération, lancée à l’automne 2018, organisera différentes actions à l’échelle locale.

  • 23/04/19 | Lascaux, l'exposition universelle à Munich

    Lire

    Lascaux l’Exposition Internationale est présentée à l’Olympiapark de Munich jusqu’au 8 septembre. C’est au cœur du Parc olympique de Munich qu’ont été installés les cinq fac-similés qui reproduisent grandeur nature les parois de la « nef » de Lascaux et les conditions de travail des artistes de l’époque. L’exposition offre une expérience interactive avec une découverte de l’évolution des œuvres et une iconographie autour de la découverte de la grotte. 150 000 visiteurs sont attendus.

  • 23/04/19 | Grande America : le robot sous-marin confirme les premières estimations

    Lire

    Le robot sous-marin ROV du navire spécialisé norvégien Island Pride a inspecté ces dernières semaines l'épave du Grande America coulé à 4600 m de fond. Les investigations confirment que, malgré l'intégrité de l'épave, "plusieurs fuites légères d’hydrocarbures s’échappaient par les évents de dégagement d’air sur certains ballasts d’eau de mer du navire, en provenance de ses soutes à carburant", selon la préfecture. Le ROV a obturé ces failles jusqu'au 16 avril puis vérifié l'étanchéité des travaux.

  • 23/04/19 | Elections européennes : David Labiche investit sur la liste Les Républicains

    Lire

    La commission nationale d'investiture des Républicains a désigné l'adjoint au maire de Chatelaillon-Plage David Labiche pour représenter la Charente-Maritime au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Il est en 29e position sur la liste des Européennes conduite par François-Xavier Bellamy. David Labiche recevra Nadine Morano le 24 avril à Royan pour une visite du port suivie d'une réunion publique à l'espace Cordouan à 19h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Valvital implante de nouveaux thermes à Saint-Jean d’Angély

02/02/2019 | A Saint-Jean d’Angély, le groupe Valvital vient de racheter la caserne Voyer en vue d’en faire une station thermale.

L'implantation du site se situe à l'intersection de la place du champs de foire et de l'avenue du Maréchal Leclerc

Thonon, Aix-les-Bains, les Eaux-Bonnes… Saint-Jean d’Angély pourrait bientôt rejoindre la liste de ces stations thermales réputées. Fort de 12 sites thermaux, le groupe thermal Valvital a choisit de s’implanter à Saint-Jean d’Angély, en rachetant l’ancien caserne militaire Voyer le 1er février 2019. Spécialité ? Les pathologies rhumatismales. La société va investir un peu plus de 13 millions d’euros dans ce projet déjà soutenu à hauteur de 700 000 € par la Région.

Mais avant son ouverture espérée pour 2023, « le parcours sera encore long », prévient le PDG de Valvital Bernard Riac. Car si l’eau de Saint-Jean d’Angély est déjà reconnue comme « eau minérale », il reste encore à prouver ses vertus médicinales, dans le cadre d’un protocole scientifique. Ce qui va prendre quelques années. « Dans un première temps, nous allons créer un module expérimental, comme une mini station thermale, avec des patients volontaires pour tester nos protocoles », explique Bernard Riac, qui envisage d’ouvrir les portes de ce module aux habitants de Saint-Jean d’Angély le temps de l’expérimentation. Il restera également à obtenir les multiples autorisations encadrant l’ouverture d’une station thermale. Entre le temps de la recherche et le temps administratif, il devait s’écouler deux ans et demi avant de pouvoir commencer les travaux d’aménagement.

Trois espaces de soins sur un site patrimonial

Avec ses 2,5 hectares de site, la caserne Voyer offre de vastes possibilités d’aménagement. « Nous allons garder l’identité historique du bâtiment », assure Valvital. Au départ sceptique concernant les velléités de la Ville de Saint-Jean d’Angély à vouloir créer une station thermale dans cette zone rurale à une heure de La Rochelle, le PDG de Valvital avait finalement été séduit par le patrimoine de la ville, dont cet ancien casernement du XIXe siècle. Les murs seront donc conservés pour créer à la fois l’espace thermal et l’espace logement des curistes. « L’objectif est de créer un accès « peignoir », c’est-à-dire direct, entre leur chambre et leurs lieux soins », explique Bernard Riac. Les plans ne sont pas encore arrêtés, mais la station thermale devrait s’articuler autour de trois grands espaces de soins : balnéothérapie, étuves et soins secs (type enveloppements). Au moins deux piscines devraient être créées, une avec des jets à bulles et une autre pour la pratique d’activités, dont un couloir de marche en eau. Des locaux techniques pourraient être construits en extérieur, tandis que la partie vestiaire, buanderie, services administratifs et consultations médicales devraient rester dans le corps de bâtiment.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

Désaffectée depuis le départ des troupes américaines au début des années 1960, la caserne a été revendue par la Ville à Valvital pour 155 000 €.

 

Un potentiel de belles retombées économiques pour la ville

Avec un potentiel de 5 000 curistes par an, de mars à novembre, les retombées économiques promettent d’être importantes pour la ville. La maire de Saint-Jean d’Angély a d’ailleurs prévu un programme d’aide à la réhabilitation des logements et des commerces. Les appartements de la future station thermale ne pouvant accueillir que la moitié de ses 500 curistes journaliers, les hôtels et meublés de tourisme devraient être très sollicités. Pour rendre la ville attractive, la municipalité prévoit de développer son offre d’activités de loisirs et de commerces, comme la construction d’un multiplexe juste en face de la future station thermale.

L’arrivée de Valvital devrait également bénéficier à l’emploi, avec la création de l’équivalent de 30 emplois à temps plein, pour une embauche concrète d’une cinquantaine de personnes sur des postes essentiellement saisonniers (8 mois par an). Les médecins assurant le suivi des patients resteront des intervenants extérieurs, de préférence installés en libéral dans la ville. Chiffre d'affaires prévisionnel : trois millions d'euros annuels.

L’acte de vente a été signé ce vendredi, entre le PDG de Valvital et la maire de Saint-Jean d’Angély Françoise Mesnard, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 L’acte de vente a été signé le 1er février 2019 entre le PDG de Valvital et la maire de Saint Jean d’Angély, en présence de la sous-préfète Laure Trottin.

 

Pourquoi une spécialisation sur les pathologies rhumatismales ?

« 80% des sites thermaux proposent ce type de soins, car elle correspond également au trois quart de la demande des curistes. On observe également une hausse de 15% des prescriptions pour des soins rhumatismaux ces dernières années », explique Olivier Bruetz, directeur du développement chez Valvital. Les premiers tests ont montrés que l’eau de Saint-Jean avait les propriétés adéquates, reste maintenant à prouver son efficacité. Des études vont être lancées très prochainement. En cas de succès, Saint-Jean d’Angély deviendrait la 4e ville thermale de Charente-Maritime, après Rochefort, Saujon et Jonzac.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4285
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !