09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

  • 10/08/22 | Le train du rugby arrive en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    A un an de la Coupe du Monde 2022 de Rugby, un train du rugby parcourt la France depuis le 21 juillet dernier. Du 13 au 15 août, il fait escale à Bordeaux, à la gare Saint-Jean. A son bord, des expériences immersives ou la découverte des équipes qualifiées seront proposées. A cette occasion, un village Rugby va s'installer au Parc des Sports Saint-Michel. Il fera également escale à Dax, Bayonne, Biarritz, Pau, Agen, Poitiers, Limoges et Brive.

  • 10/08/22 | Orelsan chante pour les 40 ans du village Emmaus de Pau

    Lire

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau fête ses 40 ans avec la reprise du festival le lundi 15 Août. A 18 h, rendez-vous avec une très belle programmation musicale: Orelsan, Mouss et Hakim, Specy-Men et Chamalove se partageront la scène pour un show exceptionnel vibrant d’entraide et d’espoir. Réservations des places, au bureau du Village Emmaüs Lescar-Pau, dans le réseau Ticketmaster et sur Eventick’.

  • 09/08/22 | Les urgences de Sainte-Foy-la-Grande fermées pour quatre nuits

    Lire

    Le service d’urgences du Centre Hospitalier de Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) suspend les accueils de 18 h 30 à 8 h 30, les nuits des 10, 11, 12 et 13 aout. Le service rencontre des tensions de recrutement en personnel médical. Le service des urgences restera accessible en journée. La nuit, les usagers sont invités à contacter le Centre 15 qui les orientera vers la solution de prise en charge la plus adaptée. Le service d’urgences reprendra un fonctionnement normal à partir du dimanche 14 août 8h30 du matin. Le SMUR reste opérationnel durant la période et assurera les transferts.

  • 09/08/22 | Les Monuments aux Morts de la Grande Guerre s'exposent

    Lire

    Jusqu'au 29 septembre, les Archives Départementales de Guéret accueillent une exposition consacrée aux monuments aux morts de la Grande Guerre dans la Creuse. Réalisée par le service Patrimoine du Conseil Départemental, l'exposition présente le travail de recensement et d'analyse des 272 monuments creusois au travers de 25 panneaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Vers un nouveau souffle pour le commerce palois ?

04/06/2019 | La Ville de Pau participe pour la 2ème fois au Salon de l'Immobilier Commercial et du Retail à Paris, l'occasion pour Geneviève Pédeutour, adjointe au Maire de faire un point sur la situation en la matière

1

La situation des commerces palois est symptomatique de la situation nationale avec des commerces en souffrance et des taux de vacances non négligeable. En cause notamment, le e-commerce mais aussi une croissance irraisonnée des mètres carrés commerciaux ces 10 dernières années, source d'un déséquilibre entre l'offre et la demande. A Pau, on pointe aussi des loyers et des fonds de commerce parfois prohibitifs à de nouvelles installations. Pour autant, il semble que la politique impulsée par la Ville commence à porter ses fruits : pour 2018, le nombre de créations nettes de commerces est de 35. C'est la première fois depuis près de 10 ans que ce nombre est positif. Détails des dispositifs mis en œuvre.

En France le taux de commerces vacants est de 11,3%. A Pau, le chiffre reste débattu, mais l'adjointe au maire Geneviève Pédeutour veut bien accepter le chiffre de 12%, ce qui tout en relativisant la situation paloise au regard de la situation nationale, ne permet pas non plus de se réjouir. Ce que ne fait pas la Mairie, dont l'action se situe sur deux axes : « la stimulation de la demande et le développement de l'offre », synthétise l'élue.

Les Halles, « première destination commerciale du centre-ville »

Une stimulation de la demande qui passe d'une part, et pour 230 000€ du budget de la Ville, par l'accompagnement des commerçants dans divers animations et temps forts commerciaux (fêtes des mère, Noël, Black Friday) afin de faire venir le chaland en centre-ville, mais aussi, et sans doute avant tout, par la fréquentation naturelle du centre-ville à savoir sa croissance démographique. En d'autres termes, l'ambition est de faire que les gens viennent habiter et travailler en ville. Pour ce faire, une requalification du centre-ville et une politique de construction et de réhabilitation de l'habitat sur place a été . 500 logements devraient ainsi être réhabilité entre 2014 et 2020. Rentre aussi, notamment, dans cet objectif le futur Bus à Haut Niveau de Services, Fébus.
Mais au-delà de ces politiques visant à générer des flux en centre-ville, qu'ils soient pérennes ou occasionnels, il s'agit aussi d'agir plus directement sur le développement de l'offre, facteur à son tour d'attractivité. Et l'ouverture des nouvelles halles en septembre dernier en est un exemple frappant pour les équipes de la Mairie. « Les halles enregistrent en moyenne plus de 30 000 passages hebdomadaires depuis son ouverture. C'est entre 20 à 30% de plus par rapport à l'an dernier », détaille Geneviève Pédeutour. « Un flux en augmentation qui se retrouve sur le haut de la Rue Serviez (à proximité des Halles, ndlr) avec près de 85 000 passages hebdomadaires, soit 4,4 M de passages annuels, là où les meilleurs centres commerciaux de la périphérie en comptent 3,2 M. », détaille Philippe Sinapian, Directeur du développement économique de la Ville. A ce rythme « les Halles seront bientôt la première destination commerciales du centre-ville », se satisfait le duo.

Adapter les locaux commerciaux aux attentes des porteurs de projet
Autre axe d'action de la Mairie en faveur du développement de l'offre, la mise en place d'aides à l'installation, au développement ou à la reprise des commerces. Parmi elle, Geneviève Pédeutour cite les prêts Initiative Béarn, à taux 0, qui depuis leur lancement en 2015 ont bénéficié à 77 commerces (354 000 € mobilisés au total) ou encore « la mobilisation des enveloppes du Conseil régional en faveur des TPE au profit de 11 commerces palois pour un montant total de près de 100 000 € ». Autre coup de pouce dans le cadre de Plan Action Coeur de Ville, l'intervention du FISAC (Fonds d'intervention pour la sauvegarde de l'artisanat et du commerce) pour la rénovation des devantures notamment.
Une revitalisation du commerce sur laquelle travaille également la SIAB (Société Immobilière d'Aménagement du Béarn) qui tend par l'achat et le remembrement de cellules commerciales qu'elle remet ensuite sur le marché, à adapter les locaux commerciaux aux attentes de porteurs de projet d'installation de commerce. Une intervention publique déficitaire, qui permet d'alléger les potentiels repreneurs des charges liées à cette remise en état, et le succès est réél puisque « rue des Cordeliers 5 nouvelles boutiques ont pu voir le jour grâce à ce dispositif », souligne l'adjointe au Maire.

Centre commercial Le Palais des Pyrénées à Pau, récemment rebaptisé Promenade des Pyrénées


« Des prix totalement inconséquents »
Enfin, si la Mairie se place volontiers comme un intermédiaire ou un facilitateur entre propriétaires de locaux commerciaux et potentiels bailleurs ou acheteurs, « il n'empêche que pour un certain nombre de projets les prix ou loyers demandés par les propriétaires ne sont pas adaptés au marché, voire parfois totalement inconséquents... » confie Geneviève Pédeutour, expliquant ainsi la pérennité d'un certain nombre de locaux vides. Et quand le dialogue et la manière douce ne suffisent pas, la municipalité peut inciter le bailleur à revoir leurs conditions locatives (lorsqu'elles sont abusives) via la taxe sur les locaux commerciaux vacants, mise en place en 2017. « Mais les conditions de sa mise en application sont délicates », tempère rapidement Geneviève Pédeutour. « La vacance doit être supérieure à 2 ans, et le propriétaire ne doit pas avoir été proactif sur la recherche. Autrement dit, s'il a mis son local en location dans une agence pendant un mois ou deux, on ne peut pas faire grand chose ... »


35 créations nettes en 2018
Enfin agir pour le développement de l'offre pour la Mairie de Pau, c'est aussi « la recherche et l'accompagnement d'enseignes nationales », via son partenaire CBRE, qui a pour mission de valoriser la Ville auprès de son large carnet d'adresse de développeurs d'enseignes nationales. C'est bien d'ailleurs dans cet objectif là, gagner en visibilité auprès des enseignes et investisseurs que la Ville de Pau participe pour une deuxième année au SIEC à compter du 5 juin. Sa première participation en 2018 ayant eu des retombées significatives en termes de contacts mais aussi de premiers résultats auprès notamment de l'opérateur Colombus Café.
Quant aux chiffres, ils semblent en effet plutôt encourageants puisque le premier trimestre 2019 est le 6ème trimestre consécutif qui affiche un nombre positifs de créations nettes de commerces sur l'ensemble de la ville. « 19 créations nettes sur le premier trimestre 2019 et 35 sur l'ensemble de l'année 2018, cela fait près de dix ans que ce n'était pas arrivé ! » s'enthousiasment le Directeur du Développement économique et l'adjointe au Maire ravie de découvrir « une nouvelle et jeune génération de commerçants palois qui en veut ». Satisfaction aussi sur un certain nombre d'enseignes « qui ont à Pau de meilleurs résultats que leurs réseaux nationaux à l'image de Maje, Sandro ou encore des Galeries Lafayettes », qui s'apprêtent à investir (très) gros dans leur nouvelle installation. Au titre des enseignes récemment installées, l'équipe municipale pointe « Le comptoir de Mathilde, Timberland, The North Face, KFC, Zeeman, Element, Picture, et quelqeus autres », sans oublier les indépendants que sont par exemple les restaurants « Terre & Mer » et « Resto Dit Vin », le coiffeur concept store « Les Hommes ont la Classe », ou encore un bar à bière « Au fût et à mesure ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6524
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !