aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Viande de cheval : Spanghero abandonne le négoce de viande

23/02/2013 | Ce vendredi 22 février, la direction de l'entreprise a indiqué dans un communiqué cesser toute activité de négoce de viande.

Spanghero est accusé de tromperie économique dans l'affaire des lasagnes à la viande de cheval

Au coeur du scandale des lasagnes à la viande de cheval, pointée du doigt par le gouvernement, la société Spanghero met tout en oeuvre aujourd'hui pour survivre et préserver ses 300 emplois. Ce vendredi 22 février, la direction de cette filiale de la coopérative basque Lur Berri, installée dans l'Aude, a indiqué dans un communiqué abandonner toute activité de négoce de viande, celle mise en cause dans cette affaire. Tout ceci dans l'espoir de rétablir la confiance de ses clients. Mais, cela prendra du temps. L'avenir de l'entreprise est encore très incertain.

Ce vendredi 22 février, le ministère de l'Agriculture a confirmé le maintien de l'interdiction pour Spanghero de pratiquer du négoce de viande. De son côté, le président de l'entreprise, Barthélémy Aguerre, a tenu à rappeler dans un communiqué que "en amont des conclusions de l'enquête des services vétérinaires, nous avions d'ores et déjà décidé d'arrêter cette activité de négoce car elle ne représente que 2% du chiffre d'affaires de Spanghero". A ce sujet, lundi dernier, l'entreprise a retrouvé son agrément sanitaire pour les activités de production de viande hachée, de saucisserie, d'élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande. Mais, les clients seront difficiles à reconquérir. En attendant, des mesures de chômage partiel ont été prises.

L'enquête se poursuit... aux Pays-BasEn outre, le ministre de l'Agriculture a sollicité une enquête complémentaire. En effet, il semblerait qu'un trader localisé aux Pays-Bas ait joué un rôle central dans le circuit suivi par la viande faussement étiquetée. Stéphane Le Foll a demandé aux autorités néerlandaises de communiquer les informations sur l'enquête conduite dans les entrepôts néerlandais par lesquels la viande incriminée est passée. En effet, la viande de cheval, partie de Roumanie, a transité pour une durée non déterminée aux Pays-Bas, via des intermédiaires chypriotes et néerlandais, avant d'arriver chez Spanghero, à Castelnaudary dans l'Aude. Selon les estimations de la répression des fraudes (DGCCRF), le trafic de viande de cheval, revendue comme du boeuf aux industriels, a concerné 750 tonnes livrées à Spanghero en six mois au moins, dont 550 vendues à l'entreprise Comigel, le fabricant de surgelés vendus à au moins 28 entreprises dans 13 pays européens.

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Syndicat basque ELB

Partager sur Facebook
Vu par vous
236
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
NOIRET Marie José | 24/02/2013

Mes collègues et moi mème aurions préféré que l'enquette se poursuive au pays Basque chez LUR BERRI (Mrs AGUERRE,POUJOL et COMPAGNIE)plutot qu'aux PAYS-BAS,où la procédure est engagée depuis plus d'une semaine. Mme NOIRET M.J déléguée du personnel de l'Abattoir de CASTELNAUDARY dont nous sommes tous licenciés depuis novembre 2012 par le commandant en chef Mr AGUERRE

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !