aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 04/05/16 | La Fondation de la Cité du Vin vandalisée

    Lire

    A moins d'un mois de l'ouvertue de la Cité du Vin, on a appris que les bureaux de sa Fondation pour la culture et les civilisations du vin, installés provisoirement au 94 quai de Bacalan, avaient été cambriolés le week-end dernier. Un vidéoprojecteur, une enceinte, un ordinateur, quelques bouteilles de vin et des vêtements ont été dérobés en pleine nuit. La police a été informée et a ouvert une enquête pour tenter de découvrir l'identité des cambrioleurs.

  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Viande de cheval : Spanghero abandonne le négoce de viande

23/02/2013 | Ce vendredi 22 février, la direction de l'entreprise a indiqué dans un communiqué cesser toute activité de négoce de viande.

Spanghero est accusé de tromperie économique dans l'affaire des lasagnes à la viande de cheval

Au coeur du scandale des lasagnes à la viande de cheval, pointée du doigt par le gouvernement, la société Spanghero met tout en oeuvre aujourd'hui pour survivre et préserver ses 300 emplois. Ce vendredi 22 février, la direction de cette filiale de la coopérative basque Lur Berri, installée dans l'Aude, a indiqué dans un communiqué abandonner toute activité de négoce de viande, celle mise en cause dans cette affaire. Tout ceci dans l'espoir de rétablir la confiance de ses clients. Mais, cela prendra du temps. L'avenir de l'entreprise est encore très incertain.

Ce vendredi 22 février, le ministère de l'Agriculture a confirmé le maintien de l'interdiction pour Spanghero de pratiquer du négoce de viande. De son côté, le président de l'entreprise, Barthélémy Aguerre, a tenu à rappeler dans un communiqué que "en amont des conclusions de l'enquête des services vétérinaires, nous avions d'ores et déjà décidé d'arrêter cette activité de négoce car elle ne représente que 2% du chiffre d'affaires de Spanghero". A ce sujet, lundi dernier, l'entreprise a retrouvé son agrément sanitaire pour les activités de production de viande hachée, de saucisserie, d'élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande. Mais, les clients seront difficiles à reconquérir. En attendant, des mesures de chômage partiel ont été prises.

L'enquête se poursuit... aux Pays-BasEn outre, le ministre de l'Agriculture a sollicité une enquête complémentaire. En effet, il semblerait qu'un trader localisé aux Pays-Bas ait joué un rôle central dans le circuit suivi par la viande faussement étiquetée. Stéphane Le Foll a demandé aux autorités néerlandaises de communiquer les informations sur l'enquête conduite dans les entrepôts néerlandais par lesquels la viande incriminée est passée. En effet, la viande de cheval, partie de Roumanie, a transité pour une durée non déterminée aux Pays-Bas, via des intermédiaires chypriotes et néerlandais, avant d'arriver chez Spanghero, à Castelnaudary dans l'Aude. Selon les estimations de la répression des fraudes (DGCCRF), le trafic de viande de cheval, revendue comme du boeuf aux industriels, a concerné 750 tonnes livrées à Spanghero en six mois au moins, dont 550 vendues à l'entreprise Comigel, le fabricant de surgelés vendus à au moins 28 entreprises dans 13 pays européens.

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Syndicat basque ELB

Partager sur Facebook
Vu par vous
211
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
NOIRET Marie José | 24/02/2013

Mes collègues et moi mème aurions préféré que l'enquette se poursuive au pays Basque chez LUR BERRI (Mrs AGUERRE,POUJOL et COMPAGNIE)plutot qu'aux PAYS-BAS,où la procédure est engagée depuis plus d'une semaine. Mme NOIRET M.J déléguée du personnel de l'Abattoir de CASTELNAUDARY dont nous sommes tous licenciés depuis novembre 2012 par le commandant en chef Mr AGUERRE

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !