24/09/17 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, la sénatrice PS Frédérique Espagnac est réélue. Deux nouveaux sénateurs sont élus : la centriste Denise Saint Pé ainsi que le biarrot LR Max Brisson.

23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Vignoble de jurançon : « Il faut jouer collectif »

15/12/2013 | Le vin de jurançon a un vrai potentiel de développement. Un colloque s’y est intéressé. Il a aussi été question d’unité. Car rien n’est simple

Elus et professionnels se sont retrouvés à Mourenx, à l’initiative de la Communauté de communes de Lacq

On n’avait encore jamais vu ça. Les acteurs de la filière du jurançon viennent d’être réunis à Mourenx pour réfléchir à l’avenir de ce secteur d’activité important en Béarn. Qu’il soit moelleux ou sec, ce vin à l’identité marquée génère chaque année un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, réparti à égalité entre les vignerons indépendants de la Route des vins, et ceux de la cave coopérative implantée à Gan.

Cette première rencontre organisée entre élus et professionnels ne relevait pas du hasard. Voici deux ans, la fusion réalisée par la Communauté de communes de Lacq avec les cantons de Monein, Lagor et Arthez-de-Béarn a ajouté une forte connotation viticole à un territoire dont le premier métier est l’industrie chimique.

Le vignoble du jurançon dépasse cependant les seules limites de la CCL, qui a pris l’initiative du colloque. C’est pourquoi les débats se sont aussi déroulés en présence de représentants d’autres collectivités (agglomération Pau-Pyrénées, Piémont oloronnais,  Miey-de-Béarn). Tous affirmant leur volonté d’accompagner les intéressés dans leurs démarches de développement.

Un observatoire économique en 2014Les choses avancent. En 2014, un observatoire économique devrait voir le jour  à l’échelle de l’AOC (appellation d’origine contrôlée). Déjà, certaines données sont parlantes. Chaque année, le travail de la vigne et du vin fournit plus d’un millier de contrats de travail, saisonniers compris. Quant à la marge de développement du vignoble, elle est notable : 1 337 hectares exploités pour 6 754 hectares de droits à planter

Bien des efforts sont toutefois à déployer pour assurer la promotion du jurançon. A l’étranger, comme sur un marché national où les consommateurs occasionnels, qui ne boivent du vin qu’une fois par semaine, sont de plus en plus nombreux. Sans parler de la « génération Y » : ces moins de 30 ans, parfois dépourvus de toute connaissance du vin, et ne jurant que par internet.

A Mourenx, plusieurs pistes ont été évoquées. Telle la nécessité pour un territoire très vallonné de gommer les zones blanches qui le rendent par endroits  sourd et aveugle au web. Il a aussi été question d’établir une carte du vignoble (la cave de Gan est le site touristique le plus visité des Pyrénées-Atlantiques), de se doter d’une signalétique cohérente, de créer une « plateforme vins de jurançon » à Bruxelles. Ou encore de s’intéresser  au « potentiel phénoménal » que représentent les secs, sans pour autant négliger les moelleux.

« L’état d’urgence » Mais il  a surtout été question d’unité. Car c’est bien là où le bât blesse. Pour des raisons que, souvent, les viticulteurs eux-mêmes ne comprennent plus, une rivalité s’est établie entre la Cave de Gan (qui a refusé de participer au colloque, au grand regret des organisateurs) et les vignerons de la Route des vins. Une « guéguerre » à laquelle il est temps de mettre fin, estiment plusieurs élus. Car, en ces temps d’hyper-concurrence mondiale,  et ainsi que l’explique Thierry Lorey, un enseignant-chercheur de l’ESC, « l’état d’urgence » peut être décrété pour un vignoble qui, au-delà de son dynamisme, reste fragile.

Faute de pouvoir avancer groupés, les professionnels du jurançon se privent, estime-t-on, de travailler à grande échelle  l’image de leur produit. Mais aussi d’obtenir des aides financières intéressantes de la part des instances européennes. Que ce soit au niveau de l’Organisme de défense et de gestion de l’AOC, comme au sein de l’Interprofession des vins du sud-ouest. Une instance  à laquelle  ils ne participent d’ailleurs plus. « Nous sommes dans l’affirmation d’une identité béarnaise » a rappelé pour sa part David Habib, le président de la CCL. « Je n’ai pas à choisir entre la Cave et les Vignerons indépendants. Notre économie a besoin des uns et des autres »


Par

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1330
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 18/12/2013

celui qui saura dire le pourquoi de cet antagonisme qui perdure est-il né?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !