Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/10/20 | La CCI Bordeaux Gironde réagit au re-confinement

    Lire

    La CCI Bordeaux Gironde réactive et renforce sa Cellule d’appui aux entreprises afin d'être une porte d’entrée unique avec un numéro (05 56 79 5000) et un mail spécifique (contact@bordeauxgironde.cci.fr) pour répondre aux besoins d’accompagnement des chefs d’entreprise. "Comme nous l’avons été pendant le confinement et aujourd’hui dans cette phase de relance, nous nous devons de rester en contact rapproché avec les TPE-PME. Elles ont besoin de nous" expose Patrick Seguin, Président de CCI Bordeaux Gironde. Tous les services de la CCI Bordeaux Gironde resteront accessibles annonce la structure.

  • 29/10/20 | Bassens : 2 millions d'euros pour optimiser les capacités de stockage du port

    Lire

    Le Grand Port Maritime de Bordeaux a lancé en 2019 un plan de restructuration économique et territoriale. La première tranche de ce plan concerne la refonte du terminal à conteneurs de Bassens, qui ne peut prétendre à une occupation totale de ses locaux du fait de la vétusté des lieux et du manque d'équipements adaptés. Alors que les opérations de rénovation des hangars de Bassens ont déjà démarré, la Région investit 2,6 millions d'euros dans l'optimisation des capacités de stockage du port.

  • 29/10/20 | Dordogne : lancement d’un Observatoire de l’habitat

    Lire

    Lancé par le Conseil Départemental de la Dordogne, l’Observatoire est un outil de connaissances et d’analyses de l’habitat avec pour objectif de suivre l’évolution du territoire afin de mieux identifier les besoins en matière de logement. Au travers de cette Observatoire, le Département met son ingénierie et ses moyens techniques au service des acteurs pour les accompagner dans la mise en place de leurs projets. Pour accéder à cet observatoire.

  • 29/10/20 | La Région soutien le cinéma, exemple à Limoges

    Lire

    Pyramide production, société de production basée à Limoges depuis 1988, produit actuellement le documentaire « Matriochkas, les filles de la guerre » qui retrace l’histoire de 3 nonagénaires dont les vies ordinaires cachent des destins extraordinaires. Lors de la commission permanente du 17 octobre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce documentaire à hauteur de 15 000 euros.

  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Visiter les coulisses d’une entreprise : une activité qui a du succès en Nouvelle-Aquitaine

12/08/2020 | En 2019, 180 entreprises de Nouvelle Aquitaine ont ouvert leurs portes au grand public et ont accueilli 3 000 000 visiteurs.

CAVE DE GAN JURANCON

Entreprise et Découverte est l’association nationale de la visite d’entreprise. Aujourd’hui grâce à cette initiative, la France est le pays leader du tourisme de savoir-faire en nombre de visiteurs et d’entreprises : 15 millions de visiteurs dans 2000 entreprises. En 2019, 180 entreprises de Nouvelle Aquitaine ont ouvert leurs portes au grand public et ont accueilli 3 000 000 visiteurs. Une triple opportunité pour les entreprises, les publics et les territoires.

Ouvrir les portes d’une entreprise au public a de nombreux avantages. L’association Entreprise et Découverte accompagne depuis 25 ans les entreprises et les territoires pour créer des parcours de visite adaptés. Cette nouvelle offre culturelle et économique qui s’installe de plus en plus profondément sur les territoires favorise la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, le made in France, l’économie locale et les savoir-faire locaux. Ce tourisme est aujourd’hui plébiscité par 15 millions de curieux, qui découvrent chaque année les métiers et les savoir-faire au cœur des ateliers et des usines françaises. Sites industriels et ateliers d’artisans, près de 2 000 entreprises ouvertes au public sont aujourd’hui référencées sur le site de l’association. L’association compte 400 adhérents, constitués à 80% d’entreprises, et à 20% de professionnels du tourisme (Offices de tourisme, Comités régionaux et départementaux du tourisme...). Elle travaille main dans la main avec ses partenaires, notamment les Ministères de l’Économie et des Finances, de la Culture, de l’Europe et des Affaires étrangères.

En 2019, 180 entreprises de Nouvelle Aquitaine ont ouvert leurs portes au grand public et ont accueilli 3 000 000 visiteurs. Chaque parcelle du territoire néo-aquitain regorge de spécialités artisanales, gastronomiques ou culturelles. Cette offre de visite d’entreprise qui se généralise et se développe de plus en plus, montre qu’il y a, dans la société, une véritable envie de comprendre le patrimoine qui nous entoure,  d’observer la manière de travailler des différentes activités et de se frotter à l’héritage des entreprises par territoire. Chocolat, Cognac, piment, sel marin, jambon, foie gras, vins… Les spécialités et la bonne nourriture du Sud-Ouest font des curieux et poussent les visiteurs à découvrir les coulisses des mets qu’ils chérissent tant.

Du verre à l’assiette : les dessous de la production

CAVE DE GAN JURANCON

La Cave de Gan est le premier producteur de vin de Jurançon (AOC) et Béarn (AOC). Fondée en 1949, elle réunit 900 ha de vignes, soit 300 viticulteurs. Cent salariés s’occupent de faire tourner la cave : depuis la réception des raisins jusqu’à la vente. La partie tourisme est aussi gérée en interne par les salariés où la demande en visite est forte pendant les vendanges, l’été en encore pendant les fêtes de fin d’année. Cela fait bientôt 30 ans que des visites sont organisées dans cette cave des Pyrénées-Atlantiques devenue historique et emblématique. « Nous voulions changer au départ l’image stéréotypée de la coopérative qui avait une réputation de production standardisée pour des vins d’entrée de gamme », raconte François Ruhlmann, responsable export de la cave. En 2019, ils ont été 265 000 visiteurs à venir découvrir la cave ! Avec visite et dégustation gratuite, la cave est rapidement devenue un lieu de passage pour les touristes. « Nous avons été labellisé Tourisme et Handicap et avons pris toutes les dispositions logistiques nécessaires comme  l’installation d’un parking, de tables de pique-nique et d’une aire pour les campings car », explique monsieur Ruhlmann. Depuis 10 ans, la cave se dirige vers une démarche agroenvironnementale et accompagne notamment depuis deux ans les coopérateurs vers la certification. « Déjà la moitié des vignerons ont la certification HVE (Haute Valeur Environnementale), indique le responsable. Les visites permettent aussi de découvrir, au grand air, l’évolution de la filière. » Le 14 août prochain, la cave organise ses fameuses portes ouvertes pour faire découvrir ses vins avec une surprise à découvrir sur place…

Pierre Oteiza

Dans un tout autre décor, Pierre Oteiza, aux Aldudes, fait visiter son élevage depuis une dizaine d’années. « Nous avons notamment mis en place un petit circuit autour de la maternité où il est possible d’apercevoir des petits cochons qui ont entre un jour et six semaines, raconte Pierre Oteiza. Nous proposons aussi une visite en montagne d’une heure et demi autour des parcs à faire à pieds ou avec un âne ». Le moins que l’on puisse dire c’est que cette offre a du succès car environ 500 personnes sont accueillies chaque jour dans l’exploitation. « Tout le monde est content de voir le travail qui est fait chez nous autour du Kintoa (porc pie noir du Pays basque), explique le passionné. Tous les éleveurs aujourd’hui travaillent de la même façon et ici on montre comment on élève cette bête particulière. C’est important de montrer notre vie d’éleveur et aujourd’hui cela intéresse beaucoup de personnes notamment avec la situation actuelle où l’on souhaite un retour aux choses simples. » 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : CAVE DE GAN JURANCON

Partager sur Facebook
Vu par vous
5414
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !