18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Volotea : cinq nouvelles destinations au départ de Bordeaux en 2014 (vidéos)

12/01/2014 | La compagnie low cost Volotea lance cinq nouvelles destinations au départ de Bordeaux-Mérignac et prévoit une hausse de 34 % de son chiffre d'affaires en 2014

Le PDG de la compagnie aérienne Volotea a annoncé hier le lancement de cinq nouvelles destination au départ de Bordeaux cette année.

La compagnie espagnole Volotea se porte bien, très bien même. Ce vendredi 10 janvier, son dirigeant s'est rendu en personne à Bordeaux pour annoncer l'ouverture de cinq nouvelles lignes au départ de la capitale aquitaine : Calvi et Figari en Corse, Naples en Italie, Palma de Majorque et Valence en Espagne. Carloz Munoz, PDG fondateur de la "compagnie des capitales régionales européennes" comme il aime la définir, prévoit aussi, pour 2014, une hausse de 34 % du chiffre d'affaires de Volotea, rien que ça.

Un bel exercice de communication. Le dirigeant de la toute jeune Volotea a réuni vendredi 10 janvier la presse et les responsables de l'aéroport de Bordeaux pour présenter, in situ, les dernières actualités de la compagnie low cost en France et plus précisément en Aquitaine. Tout va bien pour Volotea (34 % de hausse de chiffre d'affaires prévue en 2014). Tellement bien que Carlos Munoz, le président fondateur et son équipe ont décidé d'ouvrir de nouvelles lignes dans l'hexagone et ailleurs. A Bordeaux, par exemple, cette année, cinq destinations supplémentaires seront proposées aux voyageurs : Calvi, Figari, Naples, Palma de Majorque et Valence. Par ailleurs, mais la compagnie s'est montrée ce vendredi 10 janvier moins diserte sur le sujet, d'autres lignes ont dû être fermées faute de rentabilité : Bordeaux-Lille et Bordeaux-Toulon.

Être là où les autres low cost ne sont pasSi Volotea ne représente que 180 000 passagers pour l'aéroport de Bordeaux sur un total de 4,6 millions, la compagnie low cost espagnole ne cesse de grandir et contribue pour une forte partie à la croissance nette du hub bordelais. Carlos Munoz, PDG de l'entreprise, affirme : "Nous sommes à l'origine des 2/3 de la croissance nette de l'aéroport en 2013. En plus, notre compagnie n'enlève pas de passagers aux autres compagnies. Nous offrons de nouvelles destinations". Tel est en effet le fond de commerce de Volotea : être là où d'autres low cost ne sont pas. La jeune compagnie à bas coût a une politique d'implantation de nouvelles lignes très simple. Elle s'installe, si possible, sur des destinations où personne n'opère encore, sauf les opérateurs historiques aux tarifs souvent bien plus élevés. 

Encore de nouvelles lignes envisagées pour 2015La formule, qui consiste à relier entre elles à bas prix des capitales régionales européennes qui ne l'étaient pas jusque là, semble porter ses fruits. Une formule qui n'est pas sans rappeler, toutefois, celle d'un opérateur irlandais bien connu... Sans pour autant dévoiler les résultats nets de Volotea, Carlos Munoz annonçait ce vendredi 10 janvier 2014 prévoir une croissance de 34 % du chiffre d'affaires de sa compagnie pour 2014. Une hausse due non seulement à l'ouverture de nouvelles lignes un peu partout en Europe mais aussi à une réelle augmentation du trafic sur les tronçons nouvellement reliés. Ainsi, au départ de Bordeaux, la fréquentation a plus que doublé sur les lignes en direction de la Corse depuis l'implantation de Volotea. Mais Carlos Munoz ne compte pas s'arrêter là. En 2015, l'ancien dirigeant de Vueling voudrait ouvrir entre 5 et 10 nouvelles lignes au départ de la capitale aquitaine. 

Volotea à Bordeaux en chiffres

  • Création de la compagnie en avril 2012 et implantation à Bordeaux dans la foulée, le 25 avril 2012 (sa base française est l'aéroport de Nantes et son siège est implanté à Barcelone en Espagne)
  • Bordeaux représente 23 % de l'activité de Volotea en France et la France la moitié de l'activité de la compagnie
  • Troisième compagnie aérienne en terme de sièges offerts en 2014  à Bordeaux et première compagnie en nombre de destinations
  • 17 destinations desservies au départ de Bordeaux dont 13 inédites en vol direct (destinations déjà desservies avant avril 2012 : Ajaccio, Figari, Strasbourg, Palma de Majorque et destinations desservies par Volotea depuis : Bastia, Calvi, Grenoble, Florence, Naples, Olbia, Palerme, Venise, Ibiza, Malaga, Tenerife Sud, Valence, Munich). Les cinq nouvelles destinations lancées en 2014 au départ de Bordeaux sont Calvi, Figari, Naples, Palma de Majorque et Valence
  • 2 avions basés à Bordeaux-Mérignac
  • 50 emplois locaux créés par Volotea et basés à Bordeaux ("sous législation française" précise Carlos Munoz)
  • 252 403 passagers transportés depuis Bordeaux et depuis avril 2012 (dont 182 213 en 2013)
  • 375 000 sièges proposés au départ de Bordeaux en 2014 par Volotea soit une hausse prévue de 30 % du nombre de passagers

Les dirigeants de Volotea et de l'aéroport de Bordeaux au micro d'Aqui

Carlos Munoz, fondateur et PDG de Volotea

 

Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux Mérignac

 

D'autres éclairages sur les compagnies low cost sélectionnés pour vous par Aqui

 

  • Une enquête d'Envoyé Spécial consacrée à plusieurs compagnies low cost dont Volotea et diffusée en mai 2013 sur la chaîne France 2 et toujours disponible sur YouTube.
  • La compagnie Volotea vue et filmée par les équipes de la ville de Bordeaux :

   

  • L'influence de Volotea sur le trafic de l'aéroport bordelais par Air Journal

"Avec près de 4,6 millions de passagers en 2013, l’aéroport de Bordeaux a gagné près de 200.000 nouveaux passagers en un an. Sa progression de trafic passagers de 4,4% est la plus forte des cinq premiers aéroports régionaux français.

En 2013, l'aéroport de Bordeaux a multiplié le nombre de destinations directes avec notamment "les forts développements de la compagnie Volotea au départ et à l’arrivée à Bordeaux (+137%, 183.000 passagers) et de EasyJet (+17,6%, 928.000 passagers) qui ont largement contribué à sa forte croissance", explique l’aéroport dans un communiqué"...

 

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
1610
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !