Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.




- Publicité -
  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'été : Souvenirs d'une rencontre à la suite d'un exode bouleversant

16-17 août 1989... C'était il y a trente ans...un extraordinaire moment de l'histoire contemporaine, trente ans et ce témoignage vérité, recueilli ces jours-ci par l'AFP, de Miklos Nemeth, alors premier ministre de Hongrie, un homme qui fut, avec la complicité de Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl, l'artisan de première ligne de l'effondrement du bloc soviétique, en laissant s'ouvrir la frontière hongroise avec l'Autriche. Une brèche qui en annonçait une autre, à peine trois mois plus tard, celle du mur de Berlin, sans que nous puissions encore vraiment imaginer pareil dénouement de la crise qui allait emporter les digues du bloc soviétique. tant cela paraissait invraisemblable : « Personne n'a pensé que ça irait aussi loin ... avoue, aujourd'hui, Nemeth » Par chance, à la faveur de de vacances hongroises, cet été là, nous allions être témoin de l'arrivée de ces milliers de jeunes allemands de l'Est fuyant la si mal nommée RDA , République démocratique allemande. Et être marqué, à jamais, par le regard, les mots, l'espoir et la crainte à la fois, de ces exilés européens, victimes de Yalta. Eternelle et précaire condition des migrants, en mal de liberté.

 

« L'exode des sans-retour » titrait alors l'édition du 16 août de Sud Ouest qui publiait notre reportage. Avec ces mots et cette rencontre de Tiloe à laquelle, bien plus tard, fera écho le témoignage de Paul, 30 ans, rencontré à Bordeaux à Médécins du Monde après avoir fui le Togo, au péril de sa vie, pour échapper à l'emprise d'un clan sur son pays et à l'impossible liberté de dire. « A seize heures, hier, un couple de 28 ans et ses deux enfants, dont un bébé de trois mois, a sonné au 5 de la rue Izso. Un jeune fonctionnaire de l'ambassade d'Allemagne, avec beaucoup de compassion, leur a alors égréné la liste des démarches à entreprendre : d'abord se rendre au consulat, puis au 52 de la rue Szarvas-Gabor. « C'est notre dernière chance me dit Tiloe mais quoi qu'il arrive nous ne retournerons pas là-bas. » Lorsque à cinquante mètres de l'ambassade nous avons commencé à lier connaissance, un homme de petite taille nous a croisés sur le trottoir, la mine curieuse et s'est retourné. « KGB » m'a glissé à l'oreille Tiloe. Alors, nous nous sommes quittés, par prudence pour lui. Et, un peu plus tard le jeune père de famille a consenti à me parler dans la petite Trabant, encore surchargée, sur les hauts de Budapest, en forêt, à l'abri des regards. Moment de forte émotion et ce geste de la main se débarassant de l'emprise de la Stasi, la police politique du régime est-allemand espionnant sa jeunesse, jusque dans la file d'attente d'une salle de cinéma.

 

Ce rappel et cette évocation qui font de la rencontre, de l'écoute bienveillante, le sel de notre métier, ont surgi de notre mémoire à la lecture de l'interview que l'ancien premier ministre italien Matteo Renzi (parti démocrate) a donné au Monde dans une péninsule en pleine crise politique, voulue par le populiste Salvini, et au bord du gouffre financier : « le fond du problème est-ce que cela peut être quarante désespérés qui fuient l'Erythrée sur une barque ? » Et donc la pire dictature actuelle en Afrique. Plus que jamais dans cette Europe dont la démocratie vacille jusqu'au cœur de l'Allemagne, en but à une extrême droite qui légitime une violence inquiétante, il faut se souvenir des leçons d'un passé encore si proche de nous.

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
918
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires