Defendez aqui.fr : Nous avons besoin de vous !
Aidez nous, par vos dons, à développer Aqui.fr et à renforcer une information indépendante et pluraliste en Aquitaine et bien au delà

Le Fil d'Aqui

24/11/14 : L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, sera au restaurant le St Jacques à Agen le vendredi 28 novembre à 20h pour participer à un dîner-débat autour de « La contrainte pénale, les conséquences de la loi Taubira et ses perspectives européennes ».

24/11/14 : Campus Universitaire de Bordeaux : Etu'Récup, la Ressourcerie du Campus ouvre ses portes cette semaine pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) !+ d'info

21/11/14 : Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Maison des femmes de Bordeaux organise une rencontre/débat qui aura lieu le 25 novembre à 18h30 au Centre Hâ 32 sur le thème des Violences conjugales.+ d'info

20/11/14 : L'assemblée nationale a entériné en seconde lecture le découpage qui prévoit une carte de France en 13 régions dont Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin. Et ce malgré la vive opposition de l'Alsace qui entendait rester dans son périmètre actuel.

19/11/14 : Pont d'Aquitaine : fermeture de 21h00 à 6h00 du mercredi 19 novembre au vendredi 21. Ainsi, la rocade A630 et le pont d’Aquitaine seront fermés à la circulation dans les deux sens de circulation entre les échangeurs n°2 (Croix Rouge) et n°4a (Labarde).

18/11/14 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour accompagne, avec le soutien du groupe Total, la création d'une Ecole supérieure de pétrole et des métiers associés en Côte d'Ivoire. Celle-ci aura une vocation régionale en Afrique de l'Ouest.

18/11/14 : 3ème journée Fruits et Légumes du Lot-et-Garonne Producteurs - Transformateurs - Du champ à l'usine le jeudi 20 novembre à la Chambre d'Agriculture de Lot-et-Garonne de 9h à 18h.

18/11/14 : « Refusons la précarité ; ensemble prenons notre avenir en main ». C'est le thème d'un débat organisé par le MJCF47 avec notamment Hugo Pompougnac sec. national des étudiants communistes le 19 novembre à 20h salle Picasso à Agen.

18/11/14 : Le parc national des Pyrénées figure sur la liste verte de l'UICN, qui définit l’excellence dans la gestion d’espaces naturels protégés, et rassemble 23 aires protégées exemplaires du monde entier. Il réunit 55 000 espèces animales et 4000 en flore.

18/11/14 : 400 millions d'euros. C'est ce que pourrait coûter le déploiement de la fibre optique chez les particuliers en Gironde, hors Communauté Urbaine. Le chantier, qui devrait durer 20 ans, bénéficierait à 410 000 foyers du département.

18/11/14 : Résultats en hausse pour l'aéroport de Mérignac : en octobre, il a enregistré une hausse de 12,5% du trafic passager. Les vols internationaux, eux, progressent de plus de 27%, une croissance supérieure aux autres grands aéroports de la région.

17/11/14 : Le service des bus de Chronoplus qui désservent les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz et Bidart sera perturbé tout la journée par un mouvement de grève. Consulter son fonctionnement sur internet: http://www.chronoplus.eu/perturbation/




- Publicité -
  • 24/11/14 | Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

    Lire

    A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (22 au 30 nov.), du festival Alimenterre (15 oct. au 30 nov.) et en cette année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois organise une soirée ciné-débat, accompagnée d’interventions de spécialistes ; le vendredi 28 novembre à 19h à la Maison de la Vie Associative de Villeneuve/Lot avec la projection du documentaire Food Savers.

  • 20/11/14 | Mathieu Bergé président de l'Association du grand littoral atlantique

    Lire

    L’Association du grand littoral atlantique (Aglia), qui regroupe les régions riveraines du golfe de Gascogne, a désigné le Basque Mathieu Bergé pour succéder à sa tête à Adeline L’Honen, maire de Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique). Ce Bayonnais de 38 ans, est depuis 2012 responsable des questions pêche, conchyliculture, aquaculture et ports au Conseil régional d’Aquitaine, où il avait succédé à Sylviane Alaux, élue députée.Conseiller régional en 2010, sur la liste d’Alain Rousset, Mathieu Bergé est conseiller municipal d’opposition à Bayonne.

  • 20/11/14 | Les avocats bayonnais menacent de bloquer les audiences pénales

    Lire

    Hier en début d'après-midi, une centaine d'avocats bayonnais ont manifesté devant le Palais de justice contre le projet de loi sur les professions juridiques règlementées proposée par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Leur porte-parole Me Violante,a indiqué que s'ils ne se faisaient pas entendre, ils bloqueraient les audiences pénales de ce vendredi.

  • 20/11/14 | Anglet: un couple emporté par une vague à la Chambre d'Amour

    Lire

    Cette noyade qui s'est produite cette nuit vers 2h30 à Anglet, n'est pas sans rappeler la triste légende de la Chambre d'Amour. Un jeune couple était assis à la cinquième marche de l'escalier qui jouxte Lagunak et mène à la plage du VVF quand une vague les a surpris. Si l'homme a pu en réchapper la jeune femme de 26 ans, a été emportée. L'hélicoptère de la gendarmerie, à l'aide d'une caméra thermique, a repéré la malheureuse à 600 mètres au large. Une fois de plus c'est une de ces déferlantes de plus en plus nombreuses qui est à l'origine du drame.

  • 20/11/14 | Des automates remplacent les agents des parc relais

    Lire

    Mauvaise nouvelle pour les 90 employés dont 30 à temps plein des treize parcs relais de l'agglomération bordelaise. A partir du 1er janvier prochain, ils seront remplacés par... des automates. Keolis, l'entreprise en charge des transports publics de la future métropole, a expliqué vouloir "faire évoluer les parcs relais et proposer aux agents des offres de reclassement". Les salariés de Phone Régie, exploitant sous-traitant des parcs pourraient prochainement manifester pour défendre leurs postes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Juppé-Sarkozy : Des sifflets qui passent mal

On savait que ce serait sans pitié mais se faire siffler dans sa propre ville par les militants de son parti sous l'oeil compréhensif d'un ancien président candidat qui a décidé de tout faire pour vous « tuer »...L'épisode du meeting de Nicolas Sarkozy le 22 décembre à Bordeaux qui a profondément choqué les proches du maire de Bordeaux et mis en colère un ancien ministre comme Dominique Bussereau, peu suspect d'anti-sarkozysme primaire, restera non seulement comme l'expression d'une faute politique, mais comme la confirmation d'une déclaration de guerre. Chacun aura observé qu'à ce jeu-là Alain Juppé n'a pas craint de réaffirmer sa ligne politique en vue des présidentielles de 2017 : le rassemblement nécessaire de la droite républicaine et du centre.

Nicolas Sarkozy dont les propos, ces dernières semaines, étaient destinés à chauffer au maximum les militants de l'UMP avec tous les risques de dérapage que cela peut entraîner entend sortir, largement en tête, de la reconquête du parti qui l'a porté au pouvoir en 2007. Il sera bien temps, après, de lui trouver un nouveau nom et de nouveaux statuts et de s'arranger pour « organiser » des primaires avantageuses qui le mettraient sur orbite présidentielle, de sorte que celles-ci excluent Alain Juppé de la course. Encore faudra-t-il, pour réussir à l'éliminer du jeu, que l'ensemble de l'actuelle famille de l'UMP reconnaisse la victoire de l'ex-président. Et, là, rien n'est moins sûr; il suffit d'entendre la vigueur des critiques que lui adresse par exemple un Bruno Le Maire pour ss'en convaincre. La campagne façon grande gueule de « Sarko » passe mal auprès d'un homme qui sait bien que les extravagantes promesses de l'ancien président n'auront aucune chance d'être tenues.

N'empêche, le défi pour Alain Juppé reste élevé. Il l'est, d'abord, parce qu'il faut qu'il réussise à entretenir et faire fructifier la considération qu'on lui porte et dont les sondages continuent à témoigner, surtout à l'extérieur de l'UMP. Celle-ci ne saurait passer uniquement à travers sa présence dans les médias et dans un jeu où on le pousserait à ne s'exprimer qu'en réaction à Nicolas Sarkozy. Il ne tardera pas être vraiment attendu sur ses propositions pour sortir le pays de sa crise de confiance, sur une ligne politique qui fasse consensus de la droite et jusqu'au centre gauche, en délicatesse avec le pouvoir actuel. Il va s'efforcer de vérifier sur le terrain que les Français sont bien en attente d'une alternative aux allures de rassemblement. Si tel est bien le cas encore faudra-t-il qu'il ne soit pas victime en 2016 de primaires fermées dont le périmètre serait conçu  pour faciliter la désignation de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. Resterait l'hypothèse d'une candidature du maire de Bordeaux envers et contre tout. Elle serait d'autant moins invraisembalble que le clan Sarkozy par son attitude ferait d'Alain Juppé une victime.

Pour qu'aqui.fr continue de vous informer, soutenez nous en participant à notre opération de crowdfunding

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
776
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




24/11/2014 | Venez à notre rendez vous : soyez d'Aqui!

C'est parti ! C'est aujourd'hui que l'appel que je vous lançais, le 26 octobre, prend tout son sens. La campagne de crowdfunding, de financement participatif, destinée à soutenir aqui.fr, démarre. Un moment décisif, un tournant dans la vie de ce média qui a pris ses marques, ici, en Aquitaine en janvier 2007. Nous fêterons, bientôt, nos huit années d'existence au service de l'information, de sa diversité, des hommes et des femmes de ce pays. Et, pourquoi ne le revendiquerions-nous pas ?... Au nom d'une certaine idée que nous nous faisons du pluralisme des opinions. En un mot de la démocratie.

Lire la suite