aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Harkis: une reconnaissance qui ne réparera jamais l'oubli

Ils avaient eu le tort de choisir la France et de croire en sa parole. Ils furent les victimes d'un lâche abandon, condamnés au massacre dans leur propre pays ou à être enfermés dans des camps dont ils ne sortaient même pas pour apprendre ou pour se soigner. Les harkis ont donc eu droit à une reconnaissance nationale, ce 25 septembre, aux Invalides, lorsque le président de la République, tenant une promesse de campagne de 2012 a prononcé ces phrases:"Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil inhumaines de ceux transférés en France...Je suis venu devant vous faire oeuvre de vérité. La France a trahi sa promesse et tourné le dos à des familles »

Certes l'époque est propice à tenir des promesses et on aura remarqué que dans la foulée du chef de l'Etat qui avance à grands pas vers la confirmation d'une nouvelle candidature, les Sarkozy et autre Le Pen n'étaient pas loin.

Qu'importe : en ces temps où l'accueil provisoire de quelques dizaines de réfugiés, voulu par l'Etat dans le cadre du démantélement de Calais, suscite la fronde organisée d'une municipalité girondine, il est toujours utile d'appeler l'Histoire à la rescousse, de penser aux conditions que l'Etat français a imposées à ces soldats qui avaient défendu ses couleurs en Algérie.
La fin de la guerre d'Algérie, les accords de paix d'Evian de mars 1962, n'allaient pas seulement déboucher de façon convulsive sur le rapratiement des pieds noirs, de ce million de français d'Algérie qui portaient tous, et indifféremment, le poids de l'héritage colonial ; ils allaient entraîner la mort d'européens qui avaient pu croire que leur destin resterait à jamais lié à celui de l'Algérie et le massacre, à l'initiative du FLN, de dizaines de milliers de ces soldats musulmans qui avaient choisi le drapeau français et que l'on avait enrôlés. Ceux qui en réchappèrent allaient connaître, dans cette France où ils débarquaient, un destin tragique. Volontairement parqués dans des camps, comme ce sinistre camp de Bias en Lot-et-Garonne que nous découvrîmes le cœur serré.  Oubliés de la Nation, en révolte comme ils l'osèrent en 1975 pour tenter de sortir de cette relégation monstrueuse, dont il faut rappeler, aussi, que De Gaulle ne se soucia guère.

Les générations ont passé; les fils et petits-fils le plus souvent doublement victimes du fait de leur origine, ont relevé la tête mais l'Etat n'a jamais vraiment fait preuve d'une volonté de réparation. Ce n'est pas un hommage solennel qui pourra, à jamais, rétablir cette grande injustice. Au moins réchauffera-t-il le cœur de ces hommes survivants et des familles que nous avons voulu ignorer.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
891
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires