Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.




- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

2020: Retrouver le chemin de la confiance

2020 : Deux fois vingt ?...Allez sourions dans cette France à cran et ce monde qui brûle. Si nous cherchions, en effet, autour de nous des raisons d'éspérer, d'entreprendre, d'écouter, de soutenir, de s'engager pour des causes où le respect de l'homme, de l'autre, doit être au cœur de notre condition nous en trouverions plus que l'on ne pense ou, plutôt, que le flot ininterrompu de mauvaises nouvelles et, désormais, de fausses nouvelles, honteusement déversées sur les réseaux sociaux, nous le donnerait à penser. Oui, battons-nous pour accompagner ceux qui osent, qui créent ou viennent au secours des plus démunis, de ces personnes âges isolées au cœur de la cité, de ces jeunes mineurs au bout d'un improbable exil. Sachons choisir au lieu de subir.

Et, surtout, que l'on veuille bien exonérer l'auteur de ces lignes de toute considération moralisante. Elles n'expriment que l'ambition d'un éditeur qui sait d'expérience le poids des mots, c'est à dire leur immense capacité de révéler, au sens le plus noble du verbe, mais hélas aussi leur non moindre puissance destructrice.

Révéler, c'est à la fois faire éclore la vérité fut elle parfois rude à dire, mais c'est aussi prendre le parti de chercher, obstinément, dans une société dévorée par le consumérisme et son avatar, l'anonymat, à mettre en valeur les réussites. De ces jeunes, nouveaux fermiers et fermières par exemple qui, tournant souvent la page d'une vie urbaine stressante, font le choix de créer à la campagne un maraîchage, un élevage, après s'être formés à leur nouveau métier et de développer leur activité au contact direct de leur clientèle; de ces bénévoles de tous âges qui donnent de leur temps pour prendre en charge les taches quotidiennes de la Banque Alimentaire ; de ces entreprises à l'image de Deastance Services qui se développe remarquablement, dans la zone d'activités du Futuroscope, en créant des emplois réservés aux handicapés ou de Base Innovation, entreprise née à Canéjan en Gironde qui, sous l'impulsion de son fondateur, Sébastien Ackermann, poursuit dix ans après sa naissance sa marche en avant en mettant en œuvre des solutions solaires, notamment de séchage, propices à la rénovation énergétique des bâtiments y compris dans l'industrie ou l'agriculture...

 

Notre ambition en ces temps de vœux réside là, dans cette attention portée à ce qui fait la vie de la cité, d'une région, à leurs habitants, à un moment de notre histoire collective où le doute prévaut et est à la mesure de la perte de confiance dans le pouvoir politique, à tout le moins celui qui est en charge de l'Etat. N'attendons pas trop de lui mais saisissons pleinement l'occasion des élections municipales prochaines pour encourager les citoyens à s'impliquer dans leur périmètre de vie. Faisons en sorte que la proximité soit synonyme de lien et de confiance retrouvée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4685
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 30/12/2019

Il est bien de dénoncer les fausses nouvelles des réseaux sociaux, il serait bon aussi de souligner l'emploi inconséquent de ce moyen fait par les hommes politiques et les membres du gouvernement actuel. Car tout cela laisse déjà des traces déjà des traces dans la société

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires