aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque.lui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lun

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

70 ans après les rafles antijuives, l'indispensable réveil de la mémoire

10 janvier 1944: date d'une des pages les plus sombres de l'histoire de Bordeaux, d'une ville et de sa région. Ils étaient plus de trois cents arrachés à un pays où leurs familles s'étaient installées parfois cinq siècles auparavant. Ils avaient contre eux d'être juifs dans une France occupée dont le régime promulguait les lois antijuives, dès le mois d'octobre 1940. Et, notamment, cette loi du 3 octobre " portant statut des juifs" et ses neuf articles parus au JO du 18 que l'on relit, avec le même sentiment de dégoût qui s'était emparé de l'auteur de ces lignes lorsqu'il referma en 1973 l'ouvrage de l'historien américain Robert Paxton: "La France de Vichy". Cette France de Pétain et de Laval qui, tout en s'en défendant, allait au devant des exigences de l'occupant, des nazis.

Osons reprendre, ici, pour faire mémoire de ces horreurs l'article 5: "Les juifs ne pourront, sans condition ni réserve, exercer l'une quelconque des professions suivantes: Directeurs, gérants, rédacteurs de journaux, revues, agences ou périodiques, à l'exception de publications de caractère  strictement scientifique... Directeurs, administrateurs, gérants d'entreprises ayant pour objet la fabrication, l'impression, la distribution, la présentation de films cinématographiques; metteurs en scène et directeurs de prises de vues, compositeurs de scénarios, directeurs, administrateurs, gérants de salles de théâtres ou de cinématographie, entrepreneurs de spectacles, directeurs, administrateurs, gérants de toutes entreprises se rapportant à la radiodiffusion..."

Rappeler ces textes qui ne sont qu'une infime partie de l'arsenal scélérat conçu par Vichy c'est, aussi, sans céder à la tentation si répandue de l'amalgame, l'occasion de pointer les abominations de l'humoriste Dieudonné désignant un confrère de France Inter, Patrick Cohen, en regrettant le temps des chambres à gaz. Sous les traits de l'humour il banalisait la haine, entraînant dans son sillage celles et ceux qui, aujourd'hui, cherchent un exutoire à leur rejet du système. Et, qui, au nom de la liberté d'expression sont prêts à entendre et défendre les pires insanités, à moins qu'elles ne nourrissent l'antisionisme qu'il faudrait regarder, si l'on comprend bien les esprits échauffés de certaines communautés, avec une dose de tolérance, puisque là il ne serait pas question de haine du juif. Evidemment, tout cela ne peut être toléré dans une démocratie; la nôtre et ceux qui la représentent, au plus haut niveau, ne pouvaient l'accepter.

Pour autant, à l'heure où le net qui est un formidable outil de partage autorise le meilleur, faut-il laisser s'installer le pire sur les réseaux sociaux? Considérer que les choses s'apaiseront avec le temps? Sans doute, car les thuriféraires d'un personnage comme Dieudonné ne doivent pas s'installer dans le confort des opprimés de la liberté d'expression. Au contraire, il faut relever le gant de cette misérable panoplie de la haine qui naît, aussi, si souvent de la sottise colportée et de l'inculture.

Le souvenir des rafles comme celle de janvier 1944, déjà ravivé lors du procès Papon, le témoignage d'un Boris Cyrulnik, les débats qui en ce mois où la mémoire est réveillée, sollicitée, sous ses aspects très divers, sont une occasion de rappeler que la démocratie française, sous l'empire de la défaite, a pu basculer dans le pire. Dans la collaboration et aller jusqu'à autoriser la déportation des juifs, se rendant complice de la solution finale, des camps de la mort. Pensons, ici, à tous ses jeunes gens, le plus souvent irresponsables, à leur ignorance de l'histoire et des valeurs de la République qui leur permet des gestes d'une grande ambiguïté. C'est vers eux qu'il faut aller, vers eux que les institutions doivent aller et rappeler l'essentiel et dire l'impossible. L'interdiction d'un spectacle n'est qu'un épiphénomène.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
710
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires