aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !

Le Fil d'Aqui

29/01/15 : Le campus palois de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ouvre ses portes aux lycéens, à leurs parents, et à tous ceux qui souhaitent des informations sur l’université, le samedi 31 janvier, de 9h à 14h.

29/01/15 : Bonne nouvelle pour l'aéroport de Biarritz au lendemain de la présentation des voeux de son directeur Didier Riché,aux élus et acteurs économiques du Pays basque la compagnie Swiss Air assurera à partir du 21 juin une liaison Genève-Biarritz.

27/01/15 : L'humoriste Sandrine Alexi sera sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen le samedi 31 janvier à 20h30 où elle imitera stars du showbiz et politiques. Carla Bruni, Céline Dion, Roselyne Bachelot et bien d'autres ne seront pas épargnées !

27/01/15 : Le cinéma art et essai Les Montreurs d'images à Agen organise son traditionnel festival « Cinéma et Justice » du 29 janvier au 1er février. Films, débats, dédicaces et table ronde autour d'une « Justice sans Juge ? » seront proposés.

27/01/15 : Conférence du philosophe André Comte-Sponville le samedi 7 février à 20h15 au théâtre Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot. Il est indispensable de réserver sa place au 05.53.40.49.49. L'entrée est libre.

26/01/15 : A partir du 28 avril 2015 et jusqu'au 1er septembre, deux vols hebdomadaires auront lieu entre Pau et les villes italiennes de Naples et de Bari, a annoncé Patrick de Stampa, le président de la Chambre de commerce et d'industrie Pau Béarn.

26/01/15 : Marie-José Dussaucy, qui se présentait pour le FN sur le canton d'Ustaritz (64), s'est vue retirer sa candidature après que des propos anti-arabes et anti-musulmans aient été publiés sur son compte Facebook. L'intéressée a affirmé avoir été piratée.

25/01/15 : La colère de Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, plutôt discret, s'est exprimée aujourd'hui sur Twitter: "La menace pesant sur la CAF - Caisse d'allocations- est une très mauvaise nouvelle pour notre territoire. La Ville et l'Agglo refusent ce diktat.

22/01/15 : La N'Py Cup fera étape le samedi 24 janvier sur le domaine de ski du Grand Tourmalet (65). Village test consacré au matériel de glisse, compétition de haut niveau, démos Big air, dégustation de produits locaux... De multiples animations sont prévues.+ d'info

22/01/15 : Le FN a investi des candidats dans 16 cantons des Pyrénées-Atlantiques, pour les élections départementales, autant au Pays basque qu'en Béarn, et sur la base des meilleurs scores obtenus aux européennes. Deux autres cantons au moins devraient suivre.

22/01/15 : Le Tour de France, qui sera présent du 12 au 15 juillet à Pau, verra le peloton traverser le centre ancien et le secteur piéton (rue Joffre) lors du départ de l'étape vers Cauterets. Une "allée" de textes dédiés aux victoires du Tour sera aussi créée+ d'info

21/01/15 : Le CIJA vient d'éditer une plaquette relative à une utilisation précautionneuse du net, afin de préserver l'image du jeune, son identité numérique.+ d'info

21/01/15 : La foire antiquité et brocante de Pau réunira 150 exposants venus d'Aquitaine et de diverses régions de France le samedi 24 et le dimanche 25 janvier, au parc des expositions. Elle sera ouverte de 9h à 19h. Entrée 3 €, gratuit -15 ans+ d'info

21/01/15 : Le club alpin français organise un week-end telemark les 24 et 25 janvier dans la station de Gourette (64). Le samedi, une initiation est prévue pour découvrir cette façon de skier tout en souplesse et en élégance. Une course aura lieu le dimanche.+ d'info

20/01/15 : Le département des Landes affiche un taux de croissance démographique 2 fois plus élevé que la moyenne nationale.

19/01/15 : La célèbre compagnie israélienne de danse Batsheva présentera la chorégraphie " Sadeh 21", de Ohad Naharin, le mardi 20 janvier à 20h30, au Zénith de Pau. Une œuvre "où le moindre geste témoigne d'un choix esthétique". + d'info

17/01/15 : Entre 10 et 40 centimètres de neige fraîche sont tombés depuis vendredi sur les stations de ski des Pyrénées. A titre d'exemple, la Pierre-Saint-Martin possède un "manteau" de 90 à 110 cm, Gourette de 50 à 120 cm et le Grand Tourmalet de 80 à 120 cm.+ d'info

17/01/15 : Les meilleurs chevaux de saut d'obstacles de l'hiver vont s'affronter dimanche sur l'hippodrome de Pau pour le Grand prix Biraben foie gras (prix André Labarrère). Celui-ci sera disputé sur un parcours de 5 300 mètres, hérissé de 20 obstacles.+ d'info

16/01/15 : Alain Rousset ne sera pas le seul puisque JF Macaire depuis Poitiers a fait savoir à JC. Cambadélis qu'il serait candidat pour conduire la liste du PS aux régionales de décembre dans la nouvelle région née de l'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin



#aquiabesoindevous !



proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/15 | César 2015: l'Aquitaine représentée dans 11 catégories

    Lire

    L'Académie des César vient de dévoiler les nominations avant la cérémonie du 20 février. Parmi les nominés, 4 films soutenus par l'Aquitaine: "Les Combattants" de Thomas Cailley nommé dans 9 catégories dont meilleur film, meilleur premier film, meilleure actrice et meilleur espoir masculin, "Eastern boys" de Romain Campillo dans 3 dont meilleur film et meilleur réalisateur, "Fidelio, l'odyssée d'Alice" de Lucie Borleteau pour le meilleur premier film et "Inupiluk" de Sébastien Betbeder en lice pour le meilleur film de court-métrage. Au total, l'Aquitaine sera représentée dans 11 catégories.

  • 28/01/15 | Le photographe Jean-Marie Perier à la médiathèque de Biarritz

    Lire

    Samedi 31 janvier pour la 6e édition des Rencontres Koeguy, le photographe, metteur en scène et auteur Jean-Marie PERIER présentera son livre "Loin de Paris" à la Médiathèque, de 15h à 16h30 avant de participer à une séance de dédicaces avec la Librairie Darrigade. Photographe de "Salut les copains" dans les années 60 côtoyant toutes les idoles de l’époque, il a également travaillé pour plus de 600 productions publicitaires à Los Angeles et New York avant de réaliser des longs métrages pour le cinéma et la télévision. Jean-Marie Périer a aussi écrit 11 livres dont "Casse-toi!" en 2010.

  • 28/01/15 | Pom Bistro élue « produit de l’année »!

    Lire

    Pom Bistro, la marque grand public de Cité Gourmande située à Agropole à Agen lancée au printemps 2014 vient d’être élue « produit de l’année ». Après la reconnaissance par le milieu professionnel au SIAL obtenue par les churros de Pomme de Terre, c’est au tour des consommateurs de décerner un prix à Cité Gourmande et à sa gamme grand public pour la qualité des produits Pom Bistro proposés en GMS.

  • 28/01/15 | « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... »

    Lire

    La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED Moyenne Garonne organise une conférence débat le vendredi 6 février à 18h30 dans ses locaux sur le thème de l' « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... » en présence notamment de Jean-Claude Guicheney (chargé de mission au CESER), Luc Paboeuf (Président du CESER) et Manuel Dias Vaz (Sociologue, Président du Réseau Aquitain pour l’Histoire et la Mémoire de l’Immigration, vice-président du CESER).

  • 28/01/15 | Une Fondation pour la culture et les civilisations à Bordeaux

    Lire

    La fondation -dont les membres sont la ville de Bordeaux, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et la Crédit Agricole d'Aquitaine- a fixé son premier cap après avoir été déclarée d'utilité publique en décembre dernier. Au programme : obtenir la reconnaissance du vin comme patrimoine culturel, valoriser et diffuser les connaissances et aider la recherche. Le premier chantier de cette fondation nouvelle est de taille : il s'agit de la Cité des Civilisations et du vin qui ouvrira en 2016

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le réchauffement climatique en Aquitaine : une grande cause régionale

On le savait pour le constater lors des grosses tempêtes hivernales dévastatrices comme celles de 1999 ou 2009 ; on le vérifie avec ces inondations spectaculaires entre Béarn et Pays basque et maintenant au cœur de l'été lorsque de violents orages s'abattent sur la région comme ce fut le cas ce vendredi 25 juillet encore entre Langoiran et Paillet, dans cet Entre deux mers girondin qui a, présent à l'esprit, l'épisode de grêle qui, l'été passé, a broyé quelques dix mille hectares de vignes. Oui, l'Aquitaine est bien en première ligne du réchauffement climatique. La faute à l'anticyclone des Açores, ce cher anticyclone fort convoité quand, dès les beaux jours du printemps, on attend la chaleur mais qui peut entrer en conflit brutal au-dessus de nos têtes avec des dépressions venues du nord.

Hervé Le Treut, le climatologue qui a conduit pour le compte de la Région Aquitaine une étude décapante nous avait alerté, l'an passé, laissant entendre que notre région devait se préparer, à l'horizon de trente à quarante ans, à des changements de climat radicaux. Et qu'il fallait réfléchir à mettre en œuvre une stratégie d'adaptation. Entendons, par là, ne pas simplement se contenter de quelques mesures susceptibles d'atténuer l'impact de températures dont les chercheurs vont jusqu'à imaginer qu'elles pourraient en moyenne, à cet horizon, s'élever de 4 à 5° !

Face ce genre de prévisions, de type spectaculaire, le risque le plus grave est sans doute celui auquel on pense spontanément le moins : l'incrédulité. Jusqu'au moment où la violence du réel, la puissance des phénomènes conduit la vox populi à affirmer : «  il y bien quelque chose qui se passe... » Aujourd'hui, pourtant, il ne fait aucun doute que nous sommes entrés dans un cycle dont les scientifiques eux-mêmes ne peuvent pas connaître toutes les causes, notamment celles extérieures à l'importance de l'activité humaine, aux rejets de gaz à effet de serre. Des hivers doux – considérons le dernier qui le fut particulièrement – des coups de vent très forts qui, conjugués avec l'élévation du niveau des eaux, enfoncent le littoral et mettent à nu l'inconscience de certains élus, des habitants et la nôtre propre.

La liste des « catastrophes naturelles » régionales depuis une dizaine d'années est impressionnante. Mais tout se passe comme si au chapitre des faits divers nous passions, de l'une à l'autre, sans vraiment progresser dans la prise en compte de ce qui devrait être une grande cause régionale, avec toutes ces déclinaisons locales.

Songeons, à l'heure où l'Etat pousse les feux d'une réforme territoriale qui se veut majeure, au chantier qui, partout, doit s'ouvrir ou à tout le moins s'approfondir, entre la Région et les intercommunalités. La Communauté urbaine de Bordeaux qui va devenir « Métropole » travaille à un plan de protection contre les inondations; c'était le moins que l'on pouvait faire au moment où l'on y construit à tour de bras avec l'objectif d'atteindre le million d'habitants. De la même façon, il devient impératif qu'au niveau communal et intercommunal soit pris en compte l'impact du changement climatique. D'abord, par un état des lieux qui permettrait, souvent par des mesures de bon sens, d'entretien suffisant des ouvrages, d'anticiper les conséquences par exemple des glissements de terrain; ensuite en ayant une approche globale et concertée de l'urbanisme, des zones constructibles ou non. La Loi Alur l'envisage mais ce n'est pas encore pour demain matin.  Enfin, en sensibilisant chaque citoyen à sa propre responsabilité. Peut-il continuer à être simple consommateur de son environnement ? Ou devenir davantage acteur des gestes élémentaires qui participent à l'adaptation à laquelle les chercheurs nous convient ?

Les enjeux sont de la plus haute importance; tant pour notre cadre de vie que pour la qualité de la vie sociale, pour la survie d'une agriculture dynamique qui a besoin d'eau, une viticulture qui doit préparer ses mutations, pour une industrie qui a besoin de ressources naturelles protégées comme celles de la forêt...En un mot pour le développement intelligent, pour ne pas dire « durable », de cette région.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4978
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Lièvre | 28/07/2014

Habitante de la commune du Tourne, sur la coteau à la lisière de Tabanac, nous avons été une fois de plus submergés par des torrents d'eau dévalant les coteaux,emportant tout sur son passage y compris la chaussée de la route qui s'est effondré et devra donc être refaite.Naturellement le réchauffement climatique est bien la cause de ces phénomènes mais les dégâts seraient moindres si 1° nos élus n'avaient pas contruits sur ces coteaus fragiles, confer le lotissement Carrère(Le Tourne/ Tabanac) contre lequel en tant alors comme présidente de Paysages d'Aquitaine j'ai bataillé mobililant à l'époque la DDE, la DAF, la Diren, la mairie du Tourne, etc,à part le fait d'être traitée d'emmerdeuse par la collectivité, le lotissement s'est fait avec le déboisement de chênes séculaires, , l'arasement de la colline, et des habitants qui maintenant montent une association pour porter plainte ...Il y a aussi nos chers viticulteurs qui arrachent les vignes et les replantent les rais descendant verticalement des coteaux,à l'encontre des pratiques des anciens, autant de sillons qui se transforment en mini torrents lors des grosses précicipations, il y a encore les fossés qui n'ont pas été curés depuis près de deux ans et qui renvoient donc l'eau sur les chaussées, etc...on aura beau faire des réunions, beau dire de beaux discours, on ne sait plus raison garder et nous ne sommes pas prêts de voir les catastrophes finir! Coco bel oeil!

Roland | 29/07/2014

Toujours le même problème, issu des mêmes idées révolues. On persévère dans le prolongement d'une société du IXX° siècle dans une époque où l'on doit changer de civilisation. Avec la fin des énergies fossiles, des ressources naturelles en général, suivi du changement climatique, Est il pertinent de vouloir à tout prix suivre l'utopie du Duc, et construire un Bordeaux à 1 million d'habitants ?

Joël Aubert | 29/07/2014

merci pour cette contribution si j'ose dire en première ligne. Un peu de bon sens et beaucoup d'humilité face à la nature éviteraient que des attitudes à courte vue ou marquées du sceau de l'intérêt ou du clientélisme ne viennent aggraver les phénomènes naturels de plus en plus violents

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires