Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

19/01/18 : Charente-Maritime : Air France et l'aéroport de La Rochelle-Ré annoncent une nouvelle ouverture de ligne pour cette année. L'annonce officielle sera faite mardi prochain.

19/01/18 : Le Conseil d’administration de l’université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara à sa présidence. Antoine de Daruvar, directeur de l’école doctorale des Sciences de la vie et de la santé prend la vice-présidence suite à Dean Lewis.

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.




- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Avec nous, vivez les réussites de 2017...

Qu'est-ce qu'un éditeur de presse, un journaliste, au-delà de la relation fidèle qui le lie à nombre d'entre eux peut bien souhaiter à ses lecteurs, alors que s'ouvre la page blanche d'une nouvelle année ? Je me suis posé cette question, ces dernières heures, alors que nous bouclions, par une vraie journée d'hiver, ce millésime 2016... Au moins, me disais-je, ça c'est une certitude et d'ailleurs l'ami Franck Dubourdieu nous l'a confié il y a peu : le millésime viticole de cette année figurera dans le haut du palmarès ! Pour le reste il nous faudrait oublier les horreurs de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray et leur réplique de Berlin mais comment le pourrions-nous ? Alors sautons à pieds joints dans les allées de 2017 et vivons- là ensemble. Ici, dans nos territoires, là où la vie des gens est la trame de la démocratie, celle où l'élu(e) a le privilège d'être au plus près du citoyen, de le servir et de pouvoir rendre des comptes. Ici, dans la commune qui reste le lieu naturel d'une parole possible, d'une solution recherchée ; ici, au cœur des associations qui demeurent l'indispensable relais entre l'individu et la collectivité, le lieu du partage le plus souvent désintéressé.

 

Oui, s'il est une réponse possible à l'interrogation qui est la nôtre, à nous les journalistes, si souvent cloués au pilori, c'est bien ici que nous pouvons la trouver. Et, c'est pourquoi un média comme le nôtre se fait un devoir, malgré la grande modestie de ses moyens, d'être à l'écoute de ce qui fait la vie de nos villes et villages, de la métropole bordelaise, de notre région ; des initiatives qui y naissent, des créateurs qui se lancent.. Des difficultés, certes qu'ils peuvent rencontrer, mais aussi, et davantage encore, de leurs réussites et de la valeur d'entraînement qu'elles représentent.

Dans ce pays où il est si souvent politiquement correct de cultiver le doute il faut savoir partager la vitalité d'une jeunesse entreprenante et faire écho aux efforts qui vont grandissants en faveur de l'apprentissage, de la découverte des métiers par le biais de l'alternance. En un mot, accompagner les initiatives qui concourent à créer des emplois. Il nous faut, aussi, être attentif aux débats de société qui sont au cœur de la réflexion sur le développement, à l'heure du réchauffement climatique, sur notre modèle agricole dans cette Nouvelle Aquitaine au formidable potentiel, sur le lien entre la culture et le tourisme dont la complémentarité constitue un atout économique de premier ordre.

De cela nous tenterons d'être les témoins vigilants et accueillerons vos contributions avec la plus grande disponibilité. Et, bien entendu, nous suivrons la campagne présidentielle qui s'annonce et celle des législatives qui suivra en ancrant notre travail, là encore, sur les conséquences possibles pour nos territoires des choix que l'on nous proposera.

En attendant, au nom d'Aqui.fr qui est né voilà dix ans et d'Aqui-Bordeaux-Métropole qui a tout juste un an, et que je vous invite à découvrir si vous ne l'avez déjà fait, je vous souhaite une année 2017 heureuse et nourrie du goût des autres.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3960
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 02/01/2017

"Ici, dans nos territoires, là où la vie des gens est la trame de la démocratie, celle où l'élu(e) a le privilège d'être au plus près du citoyen, de le servir et de pouvoir rendre des comptes". Je voudrais pouvoir partager votre optimisme au moment où tout est mondialisation, concentration, regroupement etc ... J'en voudrais pour preuve la propension de l’Etat à regrouper les régions (« pour être plus fort » …!?! ), les communautés de communes (« pour être plus … ???), voire les communes (pour être plus … » !?!). Cette tendance étatique à vouloir tout massifier (souvent contre nature) n’a qu’un effet au grand dam de ces élus qui veulent être près du citoyen: l’éloignement du citoyen de l’élu du territoire en réduisant leurs pouvoirs de décision et les finances.

Joël Aubert | 02/01/2017

Bonjour et Merci Votre réaction est certes compréhensible mais elle me semble exagérément pessimiste. Je pense que la commune malgré la communauté de communes conservera son rôle de première proximité mais que bien sûr cela nécessitera aussi de la part de l'élu communal une volonté d'informer ses administrés et des citoyens de s'intéresser au lien qui existe entre l'équipement intercommunal les services qu'il rend et son fonctionnement en attendant le jour où la logique démocratique voudrait que l'élu de la communauté de communes soit élu sur une liste et non pas désigné à priori en même temps que le vote communal; quant aux régions je pense comme vous qu'elles auraient pu demeurer dans des périmètres plus réalistes et moins politiques: là beaucoup va dépendre de la capacité des élus régionaux d'être cohérents avec les propos de campagne où compte tenu de l'éloignement de la " capitale régionale" le concept d'élu référent dans chaque département alors mis en avant devait prendre tout son sens... mais à l'heure de la mondialisation que vous évoquez tout n'est pas forcément négatif: songeons au grand projet touristique et culturel qu'une Nouvelle Aquitaine peut porter avec des retombées économiques importantes...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires