Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.




- Publicité -
  • 10/04/20 | Le préfet de la Corrèze adresse un message vidéo

    Lire

    Le département de la Corrèze compte à ce jour 11 victimes du Covid19. Au travers d’un message vidéo, le préfet de la Corrèze en appelle à tous pour respecter le confinement en ce week-end de Pâques. Une mobilisation exceptionnelle des policiers et des gendarmes sera mise en place pour le week-end pascal afin de s’assurer du respect du confinement. Voir la vidéo.

  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

AGRISUD, dont le directeur Yvonnick Huet a présenté les actions, sous les yeux des équipes d'ici et des pays où, depuis une quinzaine d'années, elle accomplit des missions marquées du sceau de la solidarité. Et d'une intense exigence d'efficacité au service de populations qui doivent relever d'immenses défis, à commencer par ceux de la nourriture. Des populations et des collectivités qui, aujourd'hui, grâce au partage d'expériences et de savoirs, cheminent sur la voie d'un développement durable, adapté aux conditions locales. Car, il ne peut y avoir de réussites que dans l'élaboration de réponses adaptées à la connaissance des écosystèmes locaux.

Vu d'ici, de chez nous, de la Région mais aussi de l'Europe, cela porte un nom, la Coopération décentralisée. Et l'Aquitaine, avant de devenir Nouvelle, s'y est résolument engagée de bonne heure, comme son président Alain Rousset, accompagné d'Isabelle Boudineau vice-présidente "Europe et International", l'a rappelé en insistant sur l'importance de travailler dans la durée pour atteindre l'efficacité. C'est ainsi que ce rendez vous international de septembre a été l'occasion, parmi tout le travail entrepris dans huit pays par AGRISUD, de mettre l'accent sur le programme entre Madagascar - et singulièrement la Région Itasy 6727 km2, le douzième de Nouvelle Aquitaine, mais 900.000 habitants - à partir de 2006. Parmi les actions très diverses qui ont fait leur chemin : la formation aux techniques agro-écologiques et aux systèmes agro-forestiers, 5200 paysans accompagnés sur cette voie, 450 hectares de pisciculture et riziculture crées, la promotion des micro-entreprises rurales et la création de 24 coopératives. Mais aussi la mise en œuvre de stages, là-bas, pour des étudiants de Nouvelle-Aquitaine....

La Rencontre de ce vendredi, au Conseil régional, n'a pas seulement donné l'occasion de faire le point entre les équipes, au terme d'une semaine passée en Gironde; elle aura été marquée par la signature du programme triennal AGRITER ( 2018-2020) renouvelable deux fois, dans lequel l'AFD, l'Agence Française de Développement a décidé de s'engager fortement, à hauteur de 50% des financements mobilisés, la Nouvelle-Aquitaine apportant de son côté 25¨% à côté d'autres contributeurs. Le directeur adjoint de l'Agence, en charge des partenariats, Yves Guicquéro, est venu le confirmer, en soulignant la volonté de l'AFD d'aller plus loin encore, aux côtés de la Région. Autant dire qu'Alain Rousset n'a pas manqué de s'en réjouir et de lui rendre hommage, de noter aussi que l'esprit de la Coopération décentralisée n'a rien à voir avec une quelconque manière de néo-colonalisme mais, bien au contraire, offre l'opportunité d'un apprentissage mutuel, pointant par exemple l'intérêt de découvrir la façon dont les pays du sud gèrent leurs ressources en eau, en ces temps où La Nouvelle-Aquitaine, face au réchauffement climatique, doit relever ce défi au cœur de son modèle de développement... Et d'enfoncer le clou en suggérant, également, que puisse être entreprise une réflexion autour de l'Office foncier de Nouvelle-Aquitaine pour aider les pays du sud à résister « aux prédateurs des terres ». Un autre immense défi, une urgence absolue, quand on sait comment la Chine s'en empare, faute de structures locales, capables d'identifier les terres, imposant des méthodes culturales au mépris des agriculteurs du Sud.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4366
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires