aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Baroin-Sarkozy : l'opération anti-Juppé se précise

Cette fameuse primaire de la droite et du centre, il ne faisait guère de doute qu'elle allait être furieuse. En aurait-on douté, ce 5 juin, que le soutien très appuyé de François Baroin à Nicolas Sarkozy serait là pour en convaincre. Le président de l'Association des Maires de France avait pourtant le profil naturel le meilleur pour être aux côtés d'Alain Juppé dans cette course à l'investiture : chiraquien d'extraction il ne digérera jamais son éviction du gouvernement Juppé de 1995 mais, pire encore, il ne cessera d'être son détracteur. Est-ce pour autant un inconvénient de premier ordre pour le maire de Bordeaux ? On pourrait penser, compte tenu de l'étiage de popularité actuel de l'ancien président de la république dont le niveau est bien loin de celui d'Alain Juppé, que le soutien de François Baroin à Nicolas Sarkozy ne pèsera pas bien lourd, les 20 et 27 novembre. Voire...

Le problème vient de ce que cache le choix ostensible de François Baroin, en l’occurrence la difficulté beaucoup plus compliquée qu’on ne l’imagine de la ligne politique que doit tenir d’Alain Juppé. Baroin met en cause la modération prêtée à celui-ci, par opposition à l’énergie de Nicolas Sarkozy tandis qu’un François Fillon, à sa façon, ne dit rien d’autre. Le maire de Bordeaux a eu beau avancer un préprogramme économique, fortement marqué du sceau libéral, les Sarkozy, Fillon, Le Maire pour ne parler que d’eux, ne le croient pas capables de « renverser la table ». Or, c’est actuellement l’antienne chez les Républicains que l’échec des socialistes va pousser dans une surenchère réformatrice dont le pays n’a guère idée, à un an de la présidentielle. Passage aux 39 heures, retraite à 65 ans, suppression de 200 à 250 000 fonctionnaires... voici entre autres, quelques cuillères de la potion à faire avaler qui s’élabore. Pas de quoi inquiéter les inconditionnels du maire de Bordeaux qui croient son socle de popularité assez solide pour ne pas décourager quelques millions de Français d’aller le soutenir, lors des primaires. Et s’ils se trompaient ? Si cet électorat très particulier qu’est celui d’une primaire se résumait, plus qu’ils ne le pensent, aux militants et sympathisants du parti des « Républicains », voire à ceux de l’extrême droite qui ne sont pas loin de penser que favoriser Nicolas Sarkozy à la primaire c’est donner les meilleures chances à Marine Le Pen qui l’affronterait au second tour de la présidentielle. Car, comme il faut croire de plus en plus à une candidature Hollande, la conviction des Sarkozystes et du principal intéressé, lui-même, c’est que le président sortant éliminé au premier tour, il l’emporterait au second, sans coup férir, face à la candidate du Front National.

Bien sûr on nous objectera que ce scénario aux allures d’apocalypse n’a que peu de chances de se vérifier. Qu’Alain Juppé, dans sa posture actuelle de quasi « père de la Nation », est indéboulonnable, que les Français ont du bon sens et sauront faire la part des mots et des choses... Le politologue et ami Roland Cayrol nous rappelait, il y a quelques jours, qu’aucune des hypothèses ou spéculations qui avaient eu cours depuis 1965, un an avant l’élection présidentielle, ne s’était vérifiée. Songeons à un Premier ministre nommé Balladur que tout le monde voyait, en 1994, s’installer dans le fauteuil de François Mitterrand et qui, un an plus tard, fut devancé par Jacques Chirac, lequel l’emporta au second tour face à Lionel Jospin. Ce cas de figure de deux candidatures de droite, il est vrai, pourrait se reproduire, au cas où perdant les primaires, Alain Juppé déciderait quand même d’être candidat.

Mais dans ce cas il se trouverait sans nul doute un autre candidat sur la ligne de départ, François Bayrou qui tout en renouvelant, ces temps-ci, son soutien à la candidature du maire de Bordeaux, n’est pas loin d’être certain qu’il perdra le match du mois de novembre prochain.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2780
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires