aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

" Brexit" : Le défi que l'Union Européenne doit relever sans tarder

Un leader nationaliste qui exulte et des jeunes Londoniens qui pleurent : deux images-choc qui témoignent de la profonde division d’un pays qui se réveille, comme interdit d’avoir franchi le pas. D’avoir quitté l’Union Européenne où elle était entrée, voilà 43 ans, sans en épouser l’esprit et après avoir, faut-il le rappeler, essuyé les rebuffades d’un certain Charles de Gaulle qui connaissait les Anglais mieux que personne. D’ailleurs pouvait-il en être autrement que ce demi-mot pour un pays — un royaume — qui n’a jamais cessé de se voir comme un Empire ? Sans doute pas, et ce d’autant moins que quelques-uns de ces leaders les plus démagogues ont, de bonne heure, su exploiter un sentiment anti-européen ou, à tout le moins, anti-bruxellois. Songeons aux assauts répétés de Margaret Thatcher réclamant le retour de sa contribution au budget européen, à ces campagnes anti-européennes que les conservateurs au pouvoir ont su exploiter à des fins de politique intérieure, relayées par une presse qui n’a jamais rechigné à flatter le peuple plutôt qu’à l’informer honnêtement. Le dernier, celui dont le nom restera tristement dans l’histoire, s’appelle David Cameron. Après avoir ouvert la boîte de Pandore, en 2013, il a ramé pour tenter d’éviter le pire. Peine perdue ; nous y voilà.

On imagine, déjà, la mine qui sera la sienne au sommet prévu ce mardi à Bruxelles. Il a annoncé sa démission pour octobre; il ne pouvait pas faire moins. Mais sa personne compte bien peu ; désormais il faut tenter d’évaluer les conséquences de cette sortie d’un pays, dont le nom, les valeurs de démocratie qu’il porte, la finance qu’il incarne avec la City, la Défense qui compte encore dans un monde si instable, ne pesaient pas pour rien dans la considération dont l’Union Européenne jouissait encore. De Pékin à Washington en passant par Tokyo et Moscou.

Les conséquences économiques ne se mesureront qu’au fil des mois et des années. Beaucoup dépendra de la réaction de l’Union Européenne et de la réponse politique que ses dirigeants apporteront à ce fameux « Brexit ». Il n’est pas sûr qu’elle doive être brutale, comme le luxembourgeois président de la Commisssion européenne, Jean-Claude Junscker, le laissait entendre ces derniers jours. Il va falloir chercher à retrouver les bases d’une coopération qui ne saurait oublier le réel, les échanges économiques qui se sont fortement développés.

Pour les conséquences politiques, c’est une tout autre histoire qui commence. Une histoire lourde de grandes incertitudes.

1. Pour l’unité, relative d’ailleurs, du Royaume-Uni dont on aura noté, d’emblée que l’Écosse, votant à contre-courant de l’Angleterre et du Pays de Galles, réaffirme fortement son appartenance à l’Union Européenne. Il sera difficile de lui refuser l’idée d’un nouveau référendum.

2. Pour la pérennité de l’Union dans sa composition actuelle, tant le résultat de ce jeudi noir, en Grande-Bretagne, va donner des ailes aux mouvements populistes qui émergent un peu partout et bousculent les partis traditionnels qui ont été, le plus souvent, incapables, une fois au pouvoir, d’assumer leur propre responsabilité, préférant s’en prendre à la technocratie bruxelloise, plutôt que de s’entendre pour prendre la main sur de véritables politiques communes. Vous en avez fait un bouc émissaire ? Voilà le résultat. Et, déjà, comment ne pas voir le parti que vont chercher à en tirer l’extrême droite française pour ne pas parler de l’extrême gauche. Saurait-on pour autant accuser les citoyens des régions déshéritées de l’Angleterre qui n’est pas réductible à l’éclat londonien d’avoir dit : pouce ! Le message qu’ils envoient aux dirigeants du continent, y compris celui qui touche à l’immigration, ne saurait être évacué d’un revers de main.

3. Pour l’équilibre même de l’Union dont la France et l’Allemagne et leurs dirigeants successifs n’ont pas su s’entendre pour faire avancer une Union politique intelligente et ont enfermé cette Europe, trop vite élargie, dans une image de machin « économétrique », source d’éternels différends sur le cœur même du réacteur. Une monnaie unique certes, mais pas de politique économique concertée, hélas laissée aux « bons soins » de la seule Banque Centrale.

Le chantier de rénovation, à moins qu’il ne soit de sauvetage, est bien plus grand qu’on ne l’imagine. Il faut s’y atteler sans tarder ; il y va de l’avenir de notre jeunesse et du bien si précieux qui se nomme la paix.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
13053
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires