Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

30/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier




- Publicité -
  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

  • 30/05/20 | Fonds d'urgence : 2154 dossiers pour Bordeaux métropole

    Lire

    Ce vendredi, dans un point consacré à l'économie, Bordeaux Métropole a précisé que 2154 dossiers avaient été traités dans le cadre de son fonds d'urgence (15,2 millions d'euros) aux entreprises de 1 à 5 salariés, pour un montant total distribué de 4,313 millions d'euros. Ils l'ont été principalement à des entreprises de services (39%), des cafés/hôtels et restaurants (30%) et des commerces (20%). L'essentiel de ces dossiers (1107) a été déposé par des entreprises bordelaises. Les entreprises peuvent encore déposer une demande d'aide jusqu'au 30 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Brexit: Onze mois pour éviter un "no deal" et relancer l'Europe

D'abord, et avant tout, ayons plus qu'une pensée pour ces milliers de citoyens britanniques qui ont fait le choix de venir vivre chez nous, de s'impliquer dans la vie de nos villages, de nos communes dont ils sont devenus, aussi, des citoyens engagés, à l'image de ces 59 conseillers municipaux en Dordogne. Et de ces 2780 inscrits sur les listes électorales de ce département et qui viennent, sans tarder, de se voir rappeler par l'Etat français que perdant, à cause du Brexit, la citoyenneté européenne, ils ne pourraient plus voter dans la commune où pour beaucoup ils ont construit leur vie, sans compter que s'ils se sont expatriés depuis plus de quinze ans ils sont bannis de leur droit de vote Outre - Manche.

 

Oui, sentons-nous solidaires de ces milliers de gens qui à moins de demander - et ils le font en masse depuis trois ans – le bénéfice de la nationalité française, sont les laissés pour compte d'un match de fond de court entre le Royaume Uni et l'Union européenne qui n'avait que trop duré depuis le référendum de 2016, perdu par David Cameron.

Encore heureux que pendant la période transitoire qui s'ouvre ce 1° février, et jusqu'à la fin de l'année, ils conserveront la faculté de vivre et circuler comme avant et, au pire, d'obtenir une carte de séjour après le 1°juillet 2021.

Et maintenant ? Attendons les prochains faits et gestes de Boris Johnson... de ce premier ministre à grand spectacle qui a le choix entre deux postures : ou faire le maximum pour qu'en onze mois les négociations concrètes qui vont s'engager entre le Royaume Uni - en l'occurrence assez désuni lorsque l'on lit les propos de Nicola Sturgeon la première ministre d'Ecosse qui voit son peuple déchiré- et l'Union européenne, réussissent et permettent de conserver un niveau d'échanges, de liberté de circulation, de partage d'informations cruciales dans un monde de plus en plus dangereux ou les verrouiller, au nom de la grande histoire qu'il claironne volontiers et rêve de ressusciter ? Et, qui sait, en osant faire de la Grande Bretagne une manière de grand paradis fiscal.

 

Il serait sage qu'il trouve les mots adéquats pour laisser toutes ses chances à une nouvelle donne plutôt qu'à un no deal, qu'il veille à ce que cessent ces attitudes xénophobes, de plus en plus marquées, et qui ont été à la source de cette rupture avec l'Union....Ces mensonges dont le grand philosophe universaliste, Théodore Zeldin, ne craint pas de dire à nos confrères de La Croix : « Les Britanniques ont moins été trompés qu'ils ne se sont trompés eux-mêmes. Ils ont accepté les mensonges qui leur convenaient. Leurs angoisses, à propos de leur vie quotidienne, les ont poussés à accepter des illusions qui renforçaient leurs propres illusions. »

Beau sujet de réflexion derrière ces mots qui renvoient à l'immense effort que l'Union Européenne doit entreprendre, après ce choc de la séparation que nous ressentons et qu' Emmanuel Macron a cru bon de reconnaître, ce 31 janvier depuis l'Elysée...Nous sommes à un moment redoutable de la vie de nos démocraties où les institutions vacillent devant la perte de sens et l'emballement des réseaux sociaux, à un moment où l'Europe a servi de bouc émissaire parfait face aux difficultés quotidiennes, à un moment où un Emmanuel Todd, qui ressuscite la lutte des classes au nom des inégalités de revenus, accuse l'euro de tous les maux. A un moment où il va être crucial de refonder le projet européen, non seulement autour d'un parlement renouvelé qui semble vouloir jouer pleinement son rôle, d'une Commission qui va devoir jouer avec lui et peser pour que le citoyen européen ne soit pas l'otage de négociations commerciales – on pense au Ceta et au Mercosur – qui contreviennent à nos valeurs, où l'Europe peut et doit être encore le lieu géométrique d'une espérance pour une génération qui attend qu'elle montre l'exemple face au grand défi climatique.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3702
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires