Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.




- Publicité -
  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Capitale hier, Communauté urbaine aujourd'hui: Grand Poitiers relève le défi

C'est un des défis les plus intéressants qu'une agglomération de la Nouvelle Aquitaine a décidé de relever. Déchue de son statut de capitale régionale de Poitou-Charentes par la réforme territoriale, Poitiers est devenue, officiellement, le I° juillet 2017 la Communauté urbaine de Grand Poitiers. Une opportunité qui se présentait à la ville, sous la houlette d'Alain Claeys son maire PS mais, plus largement, à ceux de quarante communes alentour de briguer ce statut, bien qu'avec quelques 200.000 habitants elle n'atteignait pas les 250.000 requis pour devenir Communauté urbaine. Mais l'abandon obligé de son rang de capitale régionale lui permettait une dérogation qu'elle a su saisir. Ainsi est né Grand Poitiers, une aire de 1.064 km2 dont on imagine que sur une superficie pareille, elle est à la fois très urbaine et hyper rurale.

Singularité d'une agglomération qui, jusque là, ne regroupait que treize communes mais qui, au-delà des différences politiques, a su, en peu de temps, relever un défi singulier et par voie de conséquence s'attaquer à un challenge relevé: comment se donner une identité assez forte pour fédérer un territoire composite, construire son projet d'aménagement, autour d'une ville dont on ne saurait oublier qu'elle est riche d'histoire et d'un patrimoine remarquable? L'un de ses jeunes élus, Jérôme Neveux, maire UDI de Jaunay-Marigny et vice-président de la Communauté urbaine, justement en charge de la culture et du patrimoine et, par ailleurs responsable presse et relations extérieures du Futuroscope, le premier site touristique payant de la Nouvelle Aquitaine, le dit avec conviction:" je pense que la culture et le patrimoine peuvent permettre de créer un sentiment d'appartenance; il nous faut proposer l'événement fédérateur qui résonne..." C'est ainsi que l'on apprend ces jours-ci que Poitiers travaille à un projet de biennale d'art contemporain pour lequel elle s'entoure des compétences les plus élevées, à commencer par celle d'Henri Loyrette, l'ancien patron du Louvre.

Mais, dans l'immédiat, Grand Poitiers, si elle a encore du chemin à parcourir pour mettre en oeuvre, à la satisfaction de ses quarante communes, les compétences d'une communauté urbaine très jeune avec, notamment, une redistribution fiscale équitable, avance à grande vitesse sur d'importants dossiers qui commandent son développement économique futur. Et son niveau de services. Ainsi Alain Claeys, l'universitaire, n'est pas peu fier de l'adoption, ce vendredi 23 mars ( unanimité moins deux abstentions ) par Grand Poitiers, de son schéma d'enseignement supérieur de recherche et d'innovation. Et ceci, en présence de Gérard Blanchard, vice-président de la Région. "Le calendrier faisant bien les choses, ajoute-t-il, la Région adopte son schéma régional, ce lundi 26 mars. Ce schéma, c'est notre feuille de route et je vous donne un exemple pour l'illustrer : dans les priorités sur nos grands chantiers de recherche, il y a l'aéronautique, en particulier le projet de l'ENSMA ( l'Ecole nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique ) qui va étendre le nombre d'ingénieurs diplômés par l'intermédiaire de l'apprentissage : c'est un dossier très important; nous avions eu, il y deux mois une rencontre de travail avec Alain Rousset, M Fortunier, directeur de l'ENSMA et moi-même pour déterminer les contours de ce projet. Alain Rousset vient d'indiquer qu'il soutiendrait ce projet. Voilà une application concrète de ce schéma local. L'occasion, pour le président de Grand Poitiers de réaffirmer ce qu'il nous déclarait en juillet dernier: " La Nouvelle Aquitaine, pour nous, ce n'est pas une contrainte mais une chance." Autre dossier stratégique adopté, ces jours-ci, le Livre Blanc du CHU de Poitiers, le second de la Région, qui fait un état des lieux de ses forces et faiblesses et rappelle qu'il est le premier employeur de l'ancienne région, avec plus de 7.000 personnes, médecins et salariés, mais doit se préparer, dans un contexte où la diminution du nombre des Centres Hospitaliers Universitaires semble inéluctable, à renforcer son potentiel médical et revendiquer l'importance de sa position au nord de la Nouvelle Aquitaine.

Car, et c'est une des dimensions les plus intéressantes à étudier de la nouvelle donne administrative et économique, la capitale régionale d'hier entend pleinement jouer sa partition dans l'aménagement du territoire de demain. Et, à cet égard, elle bénéficie de l'avantage que lui autorise la Grande vitesse ferroviaire... A quelques minutes près, Poitiers est désormais à une heure de Paris et une heure de Bordeaux. Comprenons qu'elle compte bien mettre cet atout en évidence pour renforcer son attractivité, qu'il s'agisse du travail, de la création d'entreprises, du coût de l'immobilier ou de la qualité de son environnement. ( Aqui.fr, le site d'informations régionales de Nouvelle Aquitaine, ouvre ainsi le dossier de ce nouveau Grand Poitiers.)

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
13290
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires