Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.




- Publicité -
  • 10/04/20 | Charente-Maritime : le musée de Saint-Jean d'Angély lance un appel à archives

    Lire

    Le musée municipale de Saint-Jean d'Angély lance un appel à mémoire pour la préparation de la prochaine exposition temporaire sur les maisons de cognac angériennes. C’est le moment parfait pour redécouvrir les archives familiales et les faire partager. On peut en faire part au musée sur la page Facebook: @museedescordeliers ou par tel 05 46 25 09 72. Le musée profite également du confinement pour présenter des œuvres inédites du musée sur sa page Facebook.

  • 10/04/20 | Laroin (64): une nouvelle vie pour la ferme Guilhembaqué

    Lire

    A Laroin, la ferme Guilhembaqué trône en plein centre du village. Suite à un appel à manifestation d'intérêt pour redonner vie au site, un collectif de 3 structures (la SCIC Habitat Eco-Action, le CIVAM et une association d'habitants) a été retenu autour de la création d'un centre de ressources ouvert à tous, à vocation pédagogique et démonstrative des techniques d'écohabitat, d'agriculture et de préservation de la biodiversité. En vue : la création de 9 emplois sur le site qui comprendra un café associatif et culturel. L'idée a aussi séduit la Région et l'Europe qui participent pour 131 242 € et 157 491€.

  • 10/04/20 | 2 projets solidaires néo-aquitains sélectionnés par la Fondation EDF

    Lire

    Dans le cadre des initiatives solidaires du groupe EDF et de sa Fondation via son fonds d’urgence Covid 2019, 2 projets néo-aquitains sont pour l'heure sélectionnés. D'abord un don 15 000 € à la Fondation Université de Bordeaux pour aider les étudiants en situation de précarité isolés sur le campus, l'achat d’ordinateurs pour suivre les cours à distance avec connexion internet, et aide au service de santé. Ensuite, un don de 5000€ au CCAS Bordeaux Métropole pour le financement de "paniers alimentaires à prix coûtant" issus de l'agriculture locale, distribués par les épiceries solidaires dans les quartiers populaires.

  • 09/04/20 | L'épidémie de Coronavirus progresse en Dordogne

    Lire

    94 cas confirmées lundi 6, 102 au 8 avril… L’épidémie de coronavirus progresse en Dordogne même si le département reste l’un des moins touchés, a indiqué le préfet lors d'un point presse. Et encore, "ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville. 23 personnes sont hospitalisées, dont 6 en réanimation et 23 ont rejoint leur domicile. Sur les EPHAD, 30 cas sont confirmés. La Dordogne enregistre 5 décès dont 3 en structures médico-sociales et 1 en EPHAD.

  • 09/04/20 | Covid-19 : de nouveaux transferts de patients en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce vendredi, plusieurs transferts de malades atteints de coronavirus, hospitalisés en Île-de-France, seront transférés par train depuis la gare d'Austerlitz vers Bordeaux, Angoulême et Poitiers. En région, les derniers chiffres de l'ARS confirment que la Gironde est le département le plus touché, mais aussi celui où les hospitalisations sont le plus en baisse (-25 en 24 heures). Le dernier bilan fait état de 2663 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 165 décès, ce qui en fait, avec la Bretagne, l'une des régions les moins touchées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Capitale hier, Communauté urbaine aujourd'hui: Grand Poitiers relève le défi

C'est un des défis les plus intéressants qu'une agglomération de la Nouvelle Aquitaine a décidé de relever. Déchue de son statut de capitale régionale de Poitou-Charentes par la réforme territoriale, Poitiers est devenue, officiellement, le I° juillet 2017 la Communauté urbaine de Grand Poitiers. Une opportunité qui se présentait à la ville, sous la houlette d'Alain Claeys son maire PS mais, plus largement, à ceux de quarante communes alentour de briguer ce statut, bien qu'avec quelques 200.000 habitants elle n'atteignait pas les 250.000 requis pour devenir Communauté urbaine. Mais l'abandon obligé de son rang de capitale régionale lui permettait une dérogation qu'elle a su saisir. Ainsi est né Grand Poitiers, une aire de 1.064 km2 dont on imagine que sur une superficie pareille, elle est à la fois très urbaine et hyper rurale.

Singularité d'une agglomération qui, jusque là, ne regroupait que treize communes mais qui, au-delà des différences politiques, a su, en peu de temps, relever un défi singulier et par voie de conséquence s'attaquer à un challenge relevé: comment se donner une identité assez forte pour fédérer un territoire composite, construire son projet d'aménagement, autour d'une ville dont on ne saurait oublier qu'elle est riche d'histoire et d'un patrimoine remarquable? L'un de ses jeunes élus, Jérôme Neveux, maire UDI de Jaunay-Marigny et vice-président de la Communauté urbaine, justement en charge de la culture et du patrimoine et, par ailleurs responsable presse et relations extérieures du Futuroscope, le premier site touristique payant de la Nouvelle Aquitaine, le dit avec conviction:" je pense que la culture et le patrimoine peuvent permettre de créer un sentiment d'appartenance; il nous faut proposer l'événement fédérateur qui résonne..." C'est ainsi que l'on apprend ces jours-ci que Poitiers travaille à un projet de biennale d'art contemporain pour lequel elle s'entoure des compétences les plus élevées, à commencer par celle d'Henri Loyrette, l'ancien patron du Louvre.

Mais, dans l'immédiat, Grand Poitiers, si elle a encore du chemin à parcourir pour mettre en oeuvre, à la satisfaction de ses quarante communes, les compétences d'une communauté urbaine très jeune avec, notamment, une redistribution fiscale équitable, avance à grande vitesse sur d'importants dossiers qui commandent son développement économique futur. Et son niveau de services. Ainsi Alain Claeys, l'universitaire, n'est pas peu fier de l'adoption, ce vendredi 23 mars ( unanimité moins deux abstentions ) par Grand Poitiers, de son schéma d'enseignement supérieur de recherche et d'innovation. Et ceci, en présence de Gérard Blanchard, vice-président de la Région. "Le calendrier faisant bien les choses, ajoute-t-il, la Région adopte son schéma régional, ce lundi 26 mars. Ce schéma, c'est notre feuille de route et je vous donne un exemple pour l'illustrer : dans les priorités sur nos grands chantiers de recherche, il y a l'aéronautique, en particulier le projet de l'ENSMA ( l'Ecole nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique ) qui va étendre le nombre d'ingénieurs diplômés par l'intermédiaire de l'apprentissage : c'est un dossier très important; nous avions eu, il y deux mois une rencontre de travail avec Alain Rousset, M Fortunier, directeur de l'ENSMA et moi-même pour déterminer les contours de ce projet. Alain Rousset vient d'indiquer qu'il soutiendrait ce projet. Voilà une application concrète de ce schéma local. L'occasion, pour le président de Grand Poitiers de réaffirmer ce qu'il nous déclarait en juillet dernier: " La Nouvelle Aquitaine, pour nous, ce n'est pas une contrainte mais une chance." Autre dossier stratégique adopté, ces jours-ci, le Livre Blanc du CHU de Poitiers, le second de la Région, qui fait un état des lieux de ses forces et faiblesses et rappelle qu'il est le premier employeur de l'ancienne région, avec plus de 7.000 personnes, médecins et salariés, mais doit se préparer, dans un contexte où la diminution du nombre des Centres Hospitaliers Universitaires semble inéluctable, à renforcer son potentiel médical et revendiquer l'importance de sa position au nord de la Nouvelle Aquitaine.

Car, et c'est une des dimensions les plus intéressantes à étudier de la nouvelle donne administrative et économique, la capitale régionale d'hier entend pleinement jouer sa partition dans l'aménagement du territoire de demain. Et, à cet égard, elle bénéficie de l'avantage que lui autorise la Grande vitesse ferroviaire... A quelques minutes près, Poitiers est désormais à une heure de Paris et une heure de Bordeaux. Comprenons qu'elle compte bien mettre cet atout en évidence pour renforcer son attractivité, qu'il s'agisse du travail, de la création d'entreprises, du coût de l'immobilier ou de la qualité de son environnement. ( Aqui.fr, le site d'informations régionales de Nouvelle Aquitaine, ouvre ainsi le dossier de ce nouveau Grand Poitiers.)

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
13094
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires