Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Dans les rues de Bordeaux et d'ailleurs ce "mariage pour tous" qui fait débat

Quelques 10.000 personnes dans les rues de Bordeaux, un 8 décembre, pour défendre le projet de "mariage pour tous" mais surtout en réfuter l'opportunité : voici une nouvelle preuve que la société française ne se satisfera pas d'un débat au Parlement aussi animé soit-il, à propos d'une question qui la divise plus profondément que les sondages ne l'indiquent .

Il est d'ailleurs de plus en plus révélateur que ce n'est pas tant le sujet de l'égalité des couples, des droits à accorder à ceux qui de même sexe veulent partager un amour véritable, qui fait problème mais celui de la parentalité nouvelle dont l'institution se profile derrière « le mariage pour tous ». Oui ou non prépare-t-on les enfants à se construire une identité solide, à affronter la vie avec une matrice psychologique équilibrée lorsqu'ils ont été élevés par deux parents du même sexe? Les couples homosexuels préfèrent sourire face à ce genre d'interrogations qui leur semblent une manière de prétexte pour refuser que la France leur reconnaisse les mêmes droits que d'autres pays, européens notamment, leur ont reconnu. D'ailleurs, ici et là, ils témoignent du bonheur des enfants qu'ils élèvent avec un empressement qui n'est pas moindre que celui des couples hétérosexuels.
Pour autant, peut-on évacuer l'interrogation de beaucoup de gens de bonne foi qui ne se recrutent pas que dans les rangs des catholiques intégristes et ne s'endorment  pas, chaque soir, avant d'avoir refermé la Bible?... Dans une société comme la nôtre, de plus en plus éloignée de l'empreinte de la religion sur la vie quotidienne, il n'est pas malsain que cette question soit posée et débattue avant que les représentants du peuple, députés et sénateurs, ne la tranchent. A gauche comme à droite, à l'image des Français eux-mêmes, beaucoup pensent que pareille évolution n'est pas sans conséquence sur l'existence de la famille, de l'enfant au sein de la famille, fruit de l'amour et de l'engagement d'un homme et d'une femme. Et que cela mérite d'être discuté.
Faute d' y avoir consenti, jusqu'ici, la gauche au pouvoir à qui il échoit toujours, au nom de son corpus idéologique, la mission de créer de l'égalité, court le risque de subir la pression de la rue et de façon de plus en plus spectaculaire, avec le corollaire inévitable dans ce genre de situation : l'arbitrage solennellement demandé du chef de l'Etat. Souvenons nous du débat sur l'école, voilà bientôt trente ans qui avait placé François Mitterrand dans la situation de renoncer à une loi mal comprise.
L'Elysée et Matignon auraient tort d'évacuer le sujet alors que monte le front du refus et ceci, à un moment où, par ailleurs, ils ont tant à faire pour redonner confiance à un pays en proie au doute et écoeuré par le spectacle de la vie politique qui, de surcroit, lui est proposé par l'opposition.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
564
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Christophe de La Chaise | 10/12/2012

merci Joël, pour ces paroles pleines de sagesse.
je fais également parti de ceux qui pensent que ce projet de loi est trop important pour que les Français soient privés de la possibilité de s'exprimer dessus, par le référendum prévu par nos institutions.
Ayant eu l'occasion d'en discuter avec des personnes de tous horizons, j'ai constaté que, dès qu'il s'agit d'adoption, la majorité des réponses de mes interlocuteurs sont réservées, voire opposées à cette partie de la loi.
Pour moi, à titre personnel, le mariage est un bienfait: je crois qu'il m'a rendu un peu meilleur, plus soucieux des autres (pas seulement de ma femme et de mes enfants).
On aurait tord, parce que le mariage entre un homme et une femme se termine trop souvent par une séparation, de le jeter avec l'eau du bain...
Le mariage est structurant pour la famille.
Et la famille est, à mon humble avis, un des derniers lieux structurant de la société.
Un exemple: plutôt que de mettre si souvent en cause l'école et les professeurs de nos enfants, pourquoi ne nous remettons-pas en cause, nous, parents, sur le temps qu'il nous reste à accorder à nos enfants?
Combien de fois, père ou mère, nous faisons systématiquement passer nos enfants derrière nos autres priorités, en particulier professionnelles?
Ce débat devrait nous y faire réfléchir...

louis-julien sourd | 12/12/2012

Tout à fait d'accord avec Joël AUBERT et Christophe de LA CHAISE.Le Gouvernement a des missions plus urgentes que de réformer le droit des familles en changeant le Code civil. Il pourrait simplement améliorer les dispositions juridiques du PACS .

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires