Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.




- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Cette rentrée 2020 entre crise sanitaire et économie d'après

La rentrée: Quelle rentrée? Encore une semaine à entretenir une manière de doute, en montrant les cartes où le rouge a vigoureusement coloré toute la France du sud ouest et de l'ouest, la nôtre en quelque sorte, celle de Nouvelle-Aquitaine qui avec ses quelques 700 kilomètres de façade maritime a accueilli une France urbaine désireuse de respirer pour oublier cet interminable confinement... en attendant le prochain qui sera à géométrie variable, pour tenter d'amoindrir l'impact de la crise économique et sociale qui s'annonce...Et sera terrible. Le gouvernement a semblé vouloir prendre les devants en annonçant qu'il allait présenter son plan de relance, ces prochains jours, mais a renoncé ce qui donne à penser que la priorité affichée de cette rentrée sera bien la préparation de l'opinion à une nouvelle épreuve, face à la relance de l'épidémie du covid. L'économie attendra. Mais, d'ores et déjà, soyons certains qu'il ne suffira pas de faire se succéder les milliards aux milliards pour calmer le jeu et donner confiance au pays. Le défi s'annonce, en effet, colossal.

 

Mettre le paquet pour sauver l'emploi où cela est possible... Certes, mais aussi et surtout ne pas déséspérer une génération qui frappe à sa porte, en soutenant, en coordination étroite avec les collectivités locales, Régions et Départements, l'apprentissage et la formation, singulièrement dans les secteurs dont l'activité est au cœur de l'économie de demain. Ceux, aussi, dont la dimension stratégique a notamment été soulignée de façon cuisante pour des responsables politiques qui ont fermé les yeux, à moins qu'ils n'aient encouragé le renoncement dans une imbrication des intérêts, à assurer une indépendance nationale suffisante.

Le choc du Covid l'a souligné pour tout ce qui touche à la santé mais, d'une certaine façon aussi, à l'alimentation. Et là ...miracle ou presque : le pouvoir a magnifié les initiatives de ces TPE - PME et leur capacité de réaction ou encensé ces agriculteurs, producteurs locaux, capables en un rien de temps de mettre en place des points de rencontre ou des circuits de distribution inédits. La France inventive et qui bouge et dont le profil n'est pas réductible à la start up fortement aidée mais sait, elle-aussi, faire vivre et animer un réseau … le numérique aidant.

Mettre le paquet pour accompagner une France d'après qui doit construire autrement en économisant l'énergie, aménager des villes bienveillantes et résistantes à l'emballement climatique, rétablir l'équité entre le soutien au monde rural, aux communes qui demeurent le tissu social de base si précieux, et celui des villes plus favorisées. Et, ceci, au moment où la tentation de l'exode urbain effleure nombre de jeunes, encourager l'installation en agriculture, en commençant par accoucher d'un renforcement d'une loi foncière qui protège le potentiel des terres à forte valeur agronomique du fric des fonds de pension et d'une urbanisation incontrôlée, à la périphérie des villes .

Oui, en cette rentrée plus que difficile parce que bousculant les raisonnements et solutions classiques pour relancer l'économie, l'occasion se présente d'orienter l'investissement vers les secteurs « stratégiques » essentiels à la vie collective. Et ceci, sans oublier, dans une France dont la démographie vacille, le formidable gisement de la « silver économie », cette source d'emplois d'aide à domicile dont nous allons manquer, alors que la crise sanitaire vient de mettre en évidence leur absolue nécessité, dans une réponse sociale alternative aux maisons de retraite et autres Ehpad.

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
8986
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires